| Accueil
Atelier au Château de Fontainebleau pour la 15ème Journée Lecture et Jeunesse

Cette 15ème journée départementale "Lecture et jeunesse", conçue en partenariat avec la Direction des services départementaux de l’Éducation nationale de Seine-et-Marne et le Rectorat de Créteil, permettra aux bibliothécaires, enseignants et acteurs du champ social et de la jeunesse de poursuivre leur réflexion sur les enjeux de la transmission culturelle afin de concrétiser des projets sur les territoires.

Lecture du paysage, culture des lieux et éveil du regard

La journée qui se déroule au Château de Fontainebleau sera centrée sur la lecture du paysage. Comment lire les territoires qui nous entourent et découvrir leur richesse ? Il s’agira de permettre aux différents passeurs d’expérimenter un temps d’atelier en présence d’un artiste ou d’un médiateur.

JPEG - 1.1 Mo
Le château de Fontainebleau, par Pierre-Denis Martin dit le Jeune, vers 1718, huile sur toile, 61 × 46 cm, Fontainebleau, musée national du château

Photographies et création littéraire :

Atelier Twittérature (comme ceux que j’ai pu mener dans le cadre du Monde Festival en 2015, 2016 et 2017, ou bien encore au Grand Palais sur le thème des jardins) qui permettra d’utiliser le réseau social à des fins de création littéraire et photographique. Une écriture sonore et visuelle de l’espace perçu mais aussi de l’espace mental, intérieur : le paysage de notre perception, nos sensations. Tension vers la poésie avec des textes courts, passerelles entre peinture et promenade, photographie et souvenirs.

JPEG - 239.7 ko
Château de Fontainebleau : second projet d’élévation côté bassin

Le hashtag du jour pour suivre l’expérience en direct ou retrouver l’ensemble des créations sur Twitter : #lirelepaysage

Sélection des tweets des participants à l’atelier :



Voici les pistes d’écriture de format court proposées aux participants :

1. Dresser la liste de nos certitudes (qui n’en sont pas) sur un lieu comme autant de notes brèves, menues observations, souvenirs, et réflexions qui forment un autoportrait fragmentaire.

2. Décrire le paysage en utilisant un ensemble de mots uniques, sans les répéter une seule fois.

3. Le premier souvenir qui revient en mémoire à l’évocation d’un lieu. Y compris au Château de Fontainebleau. Par petites touches, succession d’instantanés scintillants, en vrac, en dresser l’inventaire versatile. Un lieu, un souvenir.

4. Décrire le paysage, en utilisant la technique du vers justifié, c’est-à-dire en limitant chaque vers du poème à 37 caractères, hors ponctuation, aucun mot ne pouvant être artificiellement coupé.

5. Décrire un pays en énumérant tous les stéréotypes, emblèmes, objets, outils, figures et déterminismes liés à celui-ci.

6. Écrire un poème d’un seul vers d’une vingtaine de mots composé sur le motif.


LIMINAIRE le 21/09/2018 : un site composé, rédigé et publié par Pierre Ménard avec SPIP depuis 2004. Dépôt légal BNF : ISSN 2267-1153
Flux RSS Liminaire - Pierre Ménard sur Publie.net - Administration - contact / @ / liminaire.fr - Facebook - Twitter - Instagram - Youtube