| Accueil
LIMINAIRE
Vous commentez
30 juillet 2017, par Pierre Ménard
La ligne droite est à proscrire. Marcher d’un bon pas, rythme soutenu, être à l’affût de ce qui nous entoure, à l’écoute. Écrire la ville en même temps que nous sommes en train de la lire. C’est une forme d’improvisation urbaine. Le ciel se couvre, nuages gris derrière la cime des arbres. Inactif depuis de longues minutes mon esprit divague. J’observe sans réfléchir, démobilisé, les infimes mouvements, lents et variables, des nuages dans le ciel, leurs jeux lumineux, formes blanches ou grises, (...)


© LIMINAIRE 2011 - Créé par Pierre Ménard avec SPIP - Administration - Sur Publie.net - contact / @ / liminaire.fr - RSS RSS Netvibes Liminaire Suivez Pierre Ménard sur Facebook Suivez Pierre Ménard sur Twitter