| Accueil
En lisant en écrivant : lectures versatiles #98

Dans ce livre, Frédéric Forte, membre de l’Oulipo, tente de donner un ordre lisible aux textes écrits dans cette forme de 99 notes préparatoires que l’auteur a inventé et qu’il produit depuis une dizaine d’années, des poèmes-essais explorant avec humour et sagacité, les potentialités d’un sujet par un jeu polyphonique, selon différents registres, à la fois sérieux et décalés. « Ce qui se rapproche le plus, en poésie, de la pensée. » Ces notes aux formes très variées se font écho, développant des motifs récurrents, s’entremêlant et se répondant à distance, produisant ainsi dans leur succession accélérée des effets de sens, poétique, narratif, réflexif. La structure du livre est basée sur celle du sonnet : 14 poèmes répartis en deux quatrains et deux tercets, avec un interlude au milieu.

Transformation de la condition humaine dans toutes les branches de l’activité, Frédéric Forte, P.O.L., 2023.


Extrait du texte à écouter sur Spotify




99 notes préparatoires
au Pays des Merveilles

 [1]

1. Si tout commence par une chute, peut-il réellement y avoir une fin ?

2. Le monde est fou.

3. Nécessité d’un sas (petite pièce étanche entre deux milieux différents).

4. Changer de taille, c’est changer de point de vue.

5. Si tout est vivant, tout est sujet à transformations.

6. Le Pays des Merveilles dit « BOIS-MOI ».

7. « Pourquoi est-ce qu’un corbeau ressemble à un bureau ? »

8. Note de bas de page à la note préparatoire 7 : « Pourquoi est-ce qu’un corbeau ressemble à un bureau ? » pourrait laisser croire que le traducteur a voulu rendre en français rimes et allitérations du texte original, mais il n’en est rien puisque la phrase en anglais est bien « Why is a raven like a writing-desk ? ». [2]

9. Note de bas de page à la note préparatoire 8 : par commodité les notes de bas de page ne sont pas ici différenciées des notes préparatoires proprement dites et apparaissent dans le corps du texte sous la forme de notes préparatoires.

10. « Quatorze fois cinq font douze. »

11. Tout le monde est fou.

12. Le Pays des Merveilles n’est pas le pays de tout le monde.

13. Le Pays des Merveilles est une espèce d’espace.

14. C’est une étendue de l’ordre de 1 000 km2, quelque 30 km sur 30.*

15. « Un livre où il n’y [aurait] ni images, ni conversations » serait-il vraiment un livre ?

16. Difficile de trouver prise au Pays des Merveilles.

17. Dans Bouvard et Pécuchet, Flaubert écrit, mais à propos de toute autre chose, « Les cartes de géographie n’en disaient rien ».

18. Un espace qui se traverse à pied dans la journée, un espace d’interconnaissance.*

19. Les notes préparatoires marquées d’un astérisque sont tirées du dictionnaire critique Les mots de la géographie.

20. Un livre dans lequel on ne pourrait pas rentrer serait-il vraiment un livre ?

21. Un espace privatif.*

22. En anglais, « carte » et « carte » sont deux mots différents, mais pas dans ces 99 notes préparatoires.

23. Dans Espèces d’espaces, Georges Perec écrit au sujet de la frontière : « une limite imaginaire, matérialisée par une barrière de bois qui d’ailleurs n’est jamais vraiment sur la ligne qu’elle est censée représenter [...] ». [3]

24. Quand pénètre-t-on vraiment au Pays des Merveilles ?

25. « L’un des arbres était muni d’une porte » (notez la cohérence du matériau).

26. Une poche de gilet peut avoir une existence autonome.

27. Un lapin blanc est un fil rouge.

28. Dans un pays imaginaire, ne peut se trouver rien d’autre que ce que l’on est capable d’imaginer.

29. Un livre muni d’un terrier comme porte d’entrée est-il vraiment un livre ?

30. « Quatorze fois six font treize. »

31. Même dans le désordre, tout est bien rangé.

32. Dans Sylvie et Bruno, Lewis Carroll fait dire au professeur Meinherr : « en sorte que nous utilisons le pays lui-même comme sa propre carte, et je vous assure que ça marche aussi bien ». [4]

33. Il n’y a pas loin du pays à la nature.*

34. « Londres est la capitale de Paris, et Paris est la capitale de Rome... »

35. Les notes préparatoires entre « guillemets anglais » sont extraites d’un livre de Lewis Carroll dont l’action se déroule précisément — quelle coïncidence ! — au Pays des Merveilles.

36. Un jeu de cartes est-il vraiment un livre ?

37. Pied : unité de mesure des distances [...] sans rapport évident avec la longueur moyenne du pied des habitants.*

38. Attention, toute personne dépassant 1 kilomètre de haut est priée de quitter ce livre immédiatement !

39. Champignon : Image de la croissance subite [...] contient un élément d’admiration et un soupçon de fragilité.*

40. « L’Histoire est la science du malheur des hommes » écrit Raymond Queneau dans Une histoire modèle : d’où l’on peut dire que le Pays des Merveilles est sans Histoire. [5]

41. « Merveilles » est mis pour l’anglais « wonder » qui vient lui-même de l’ancien anglais « wundor » signifiant — quelle coïncidence ! — « merveille ».

42. Et de l’autre côté du miroir ?

43. La mer est une mare de larmes.

44. Dans La chasse au Snark : « Une grande carte il avait acheté / où la mer était représentée / Sans terre pas le moindre vestige [...] ». [6]

45. La simili-tortue est à la soupe ce que le griffon est à l’héraldique.

46. Les cailloux sont de petits gâteaux.

47. Dans la forme poétique 99 notes préparatoires, il peut se trouver quelques déclarations à l’emporte-pièce, ne vous inquiétez pas.

48. Ne jamais se mettre en colère.

49. Beaucoup de pays sont à cheval sur des unités naturelles différentes, et tirent même de là leur existence*

50. Le Pays des Merveilles est un environnement « sur mesure ».

51. En anglais, « échelle » et « échelle » sont deux mots différents, mais pas dans ces 99 notes préparatoires.

52. Quelle est la surface du Pays des Merveilles exactement ?

53. Les 99 notes préparatoires ne cartographient pas.

54. « Occupez-vous du sens, et les mots s’occuperont d’eux-mêmes. »

55. Le Pays des Merveilles est dans le temps ce que l’heure du thé est dans l’espace.

56. Certains habitants du Pays des Merveilles peuvent être leurs propres cartes.

57. Tout le monde possède une carte mentale de son propre Pays des Merveilles.

58. « Vous ne pouvez pas vous imaginer comme c’est déconcertant d’avoir affaire à des êtres vivants. »

59. Au Pays des Merveilles, si l’on en croit la traduction consultée ici, 3 pouces équivalent à 8 centimètres, contre 7,62 dans le monde normal.

60. Deux échelles que l’on attache bout à bout, cela peut provoquer une certaine confusion.

61. Le terrier n’est-il que l’entrée ou bien le Pays des Merveilles tout entier ?

62. L’heure du thé est dans le temps ce que le Pays des Merveilles est dans l’espace.

63. « Noter ce qui reste identique : la forme des maisons ? la forme des champs ? les visages ? »

64. « [...] des cartes de géographie et des tableaux se trouvaient accrochés à des pitons. »

65. Livre terrier : registre des terres seigneuriales, souvent accompagné d’un plan*

66. Un pays des Merveilles est-il vraiment un livre ?

67. Tout jardin est un terrain de croquet.

68. « On dirait qu’il n’y a aucune règle du jeu. »

69. Un pied vaut 30,5 cm chez les Anglais, 32,5 cm en France*...

70. Il se passe beaucoup de choses quand on change d’échelle*

71. [Ici, rédiger une invitation à une partie de croquet.]

72. Les 99 notes préparatoires au Pays des Merveilles auraient également pu s’intituler 99 notes préparatoires aux Pays des Merveilles.

73. Le Pays des Merveilles n’est aux antipodes de rien.

74. Et le sommeil ?

75. Jardin à l’anglaise : au désordre plus ou moins savamment organisé*

76. Si « L’Histoire est la science du malheur des hommes », alors le Pays des Merveilles est un pays sans hommes.

77. Un hérisson, un flamant rose, une carte de jeu sont des êtres vivants.

78. Quoi, « un rêve » ?

79. Si l’auteur oublie de parler de la Reine de Cœur, qu’on lui coupe la tête !

80. Le Temps est un être vivant.

81. Avec le temps, l’espace change.

82. Un livre est-il vraiment un livre ?

83. La forme 99 notes préparatoires est un jardin anglais.

84. « On peut tirer une morale de tout : il suffit de la trouver. »

85. En anglais, « mars » et « mars » sont deux mots différents, mais pas dans ces 99 notes préparatoires.

86. La preuve qu’au Pays des Merveilles il n’y a pas d’hommes, c’est qu’il y reste un dodo.

87. Lièvre de Mars, dans |’espace ou dans le temps ?

88. Les animaux font de la politique.

89. Le sourire du chat du Cheshire peut avoir une existence autonome.

90. Un rêve est-il vraiment un livre ?

91. Quoi, « Alice » ?

92. Les 99 notes préparatoires au Pays des Merveilles pourraient peut-être se passer de cette note-ci.

93. Après tout, « les petites filles respirent le même air que nous ». [7]

94. Le Pays des Merveilles dit « MANGE-MOI ».

95. D’un côté, les 99 notes préparatoires vous feront grandir, mais d’un autre côté...

96. Le Pays des Merveilles pourrait tenir tout entier dans un de à coudre.

97. Relisant ces 99 notes préparatoires, la chenille pourrait dire : « c’est inexact du début à la fin. »

98. Lewis Carroll aimait-il le nombre 99 ?

99. « Et cette fois, [la note préparatoire] disparut très lentement, en commençant par le bout de la queue et en finissant par le sourire, qui resta un bon bout de temps quand tout le reste eut disparu. »


99 notes préparatoires
à un cabinet de curiosité

 [8]

1. Pas de fenêtre.

2. Un cabinet de curiosités, c’est le bordel.

3. Combien de mètres carré pour combien de curiosités ?

4. Le monde en coupe.

5. Constituer un cabinet de curiosités au Bazar de l’Hôtel de Ville.

6. Ne rien mettre sous verre.

7. Un curieux n’est pas un appertophile.

8. Tentative de définition : un cabinet de curiosités est une pièce exiguë remplie de vilains défauts.

9. Ou une infinité de fenêtres.

10. Zéro denrée périssable.

11. Un fragment de lave solidifiée provenant de l’Etna.

12. Un curieux n’est pas un avrilopiscicophile.

13. Il y a toujours quelque part un cabinet de curiosités en cours de constitution.

14. Le monde pliable déplié pour soi seul.

15. Une note préparatoire ne peut-elle pas elle aussi être considérée comme une curiosité ?

16. Un curieux n’est pas un buticulaplasticulophile.

17. Constituer un cabinet de curiosités dans un sous-marin.

18. Le tour du monde en 80 pas.

19. J’ai l’impression que mon voisin du dessus vit dans un cabinet de curiosités en cours de constitution.

20. Un curieux n’est pas un cassanuxiphile.

21. Concentrer.

22. Deux noyaux de cerise.

23. Constituer un cabinet de curiosités dans un château de sable.

24. Un curieux n’est pas un chalunopantaxophile.

25. Sans doute n’y a-t-il pas chez soi assez du monde pour en tirer ex abrupto un cabinet de curiosités.

26. Un curieux n’est pas un cocacolabliphiliste.

27. Crée-t-on des cabinets de curiosités pour montrer que le monde laisse des traces ou bien pour laisser une trace dans le monde ?

28. Un cabinet de curiosités est dans l’espace ce que l’accumulation de poussière est dans le temps.

29. Un curieux n’est pas un cococéphalophile.

30. Un curieux n’est pas un cucullaphile.

31. Un cabinet de curiosités est une image du monde : d’ailleurs il s’en est peint, entre la nature morte et la scène de genre.

32. Que serait un cabinet de curiosités éphémères ?

33. Trois cailloux.

34. La curiosité crée le monde continuellement.

35. Un curieux n’est pas un cucurbitaciste.

36. Une manière de regarder la mort de biais.

37. Constituer un cabinet de curiosités dans des toilettes publiques.

38. Un curieux n’est pas un dentiscalpiste.

39. Un curieux n’est pas un émétoaérosagophile.

40. On n’est pas oblige d’écrire systématiquement les légendes sur des étiquettes.

41. Un curieux n’est pas un énumérophile.

42. Un curieux n’est pas un fabophile.

43. Un cabinet de curiosités est dans le temps ce que l’accumulation de poussière est dans l’espace.

44. Quatre tickets de métro.

45. Peut-on entrer dans un cabinet de curiosités et ne s’apercevoir de rien ?

46. Un curieux n’est pas un ferrovipathe.

47. Les 99 notes préparatoires peuvent être classées selon quatre catégories : artificialia, naturalia, exotica et scientifica.

48. Le cabinet de curiosités idéal, contrairement à la forme 99 notes préparatoires, évite le remplissage.

49. Le monde peut être considéré comme la superposition d’un très grand nombre de cabinets de curiosités.

50. Une curiosité peut-elle appartenir dans un même temps à plusieurs cabinets ?

51. Un curieux n’est pas un fructolabelophile.

52. Un curieux n’est pas un glandophile.

53. Une forme d’autoportrait.

54. Si tous les cabinets de curiosités finissaient par se ressembler, ils s’annuleraient les uns les autres.

55. Cinq billes de verre.

56. Constituer un cabinet de curiosités sur la Lune.

57. Un curieux n’est pas un hululophile.

58. Un curieux n’est pas un incudinophile.

59. Un tissu cohérent de contradictions, ou le contraire.

60. Un curieux n’est pas un instogratophile.

61. Ce qui fait une curiosité, est-ce sa singularité ou sa représentativité ?

62. Constituer un cabinet de curiosités dans une valise.

63. Un curieux n’est pas un jocondophile.

64. Un curieux n’est pas un latrinapapirophile.

65. Un curieux n’est pas un kravacolluphile.

66. Six centimes d’euro.

67. Constituer un cabinet de curiosités à Hiroshima.

68. Un curieux n’est pas un luciexstinguophile.

69. Un curieux n’est pas un maïeutophile.

70. Par renversement, devenir l’objet des curiosités et faire collection des regards tournés vers soi.

71. Le cabinet de curiosités comme ancêtre du multimédia.

72. Et l’infra-ordinaire ?

73. Un curieux n’est pas un mnémophile.

74. Un curieux n’est pas un molubdotémophile.

75. Un cabinet de curiosités peut être considéré comme la superposition d’un très grand nombre de mondes.

76. Quoi les musées ?

77. Sept dessins aux feutres de couleurs.

78. Un curieux n’est pas un nanipabullophile.

79. Un curieux n’est pas un ovokindersurprisophile.

80. Constituer un cabinet de curiosités au jardin d’enfants.

81. Vanitas vanitatum.

82. Un curieux n’est pas un papiranapinophile.

83. Cabinets de curiosités et vanités sont parallèles.

84. Constituer un cabinet de curiosités au sommet du K2.

85. Un curieux n’est pas un scalaglobuphile.

86. Un curieux n’est pas un schoinopentaxophile.

87. La forme 99 notes préparatoires est ce qui, dans mon travail, ressemble le plus à un cabinet de curiosités.

88. Huit cartes postales.

89. Constituer un cabinet de curiosités sur une scène de théâtre.

90. Comment ça, Internet ?

91. Un curieux n’est pas un tappabotuphile.

92. Un curieux n’est pas un ultratrifoliophile.

93. Dénicher une curiosité qui les satisfasse toutes.

94. Coquillages ramassés par mes fils.

95. La curiosité est potentielle.

96. Qui a parlé de bibliothèque ?

97. Constituer un cabinet de curiosités sur le Titanic.

98. Quelques choses plutôt que rien.

99. Neuf aimants de frigo. »

Transformation de la condition humaine dans toutes les branches de l’activité, Frédéric Forte, P.O.L., 2023.

Vous pouvez suivre En lisant en écrivant, le podcast des lectures versatiles en vous abonnant sur l’un de ces différents points d’accès :



[199 notes préparatoires au Pays des Merveilles dans la revue de Martin Richet Répondre 1, 2016 (format pdf)

[2le traducteur de la version française d’Alice au Pays des Merveilles de Lewis Carroll utilisée ici (Seuil jeunesse, 2008) est Thomas Perino.

[3Georges Perec, Espèces d’espaces, Galilée, 1974

[4Lewis Carroll, Sylvie et Bruno, traduction de Fanny Deleuze, Points Seuil, 2000.

[5Raymond Queneau, Une Histoire modèle, Gallimard, 1966.

[6Lewis Carroll, La chasse au Snark, traduction de Jacques Roubaud, Folio Gallimard, 2010.

[7Paul Fournel, Les petites filles respirent le même air que nous, Gallimard, 1978.

[8dans Oulipo, Cabinets de Curiosités, La Bibliothèque Oulipienne, n° 202, 2014.


Transformation de la condition humaine dans toutes les branches de l’activité, de Frédéric Forte

Publié le 26 janvier 2024
Radio Marelle


MOTS CLÉS :
Art Écriture Inventaire Langage Lecture Livre Poésie En lisant en écrivant Mémoire Jeu Temps

AUTRES RUBRIQUES :

LIMINAIRE le 21/02/2024 : un site composé, rédigé et publié par Pierre Ménard avec SPIP depuis 2004. Dépôt légal BNF : ISSN 2267-1153
Flux RSS Liminaire - Pierre Ménard sur Publie.net - Administration - contact / @ / liminaire.fr - Facebook - Twitter - Instagram - Youtube