| Accueil
Récit poétique à partir d’images créés par procuration

Créer à partir de textes des images conçues par le biais de l’artefact génératif DALL-E, écrire un texte en regard de ces images.


Anima Sola #27

La pluie est signe d’attente. Combien de fois je me suis arrêtée sous un porche, un abri de fortune, dans la rue, pour éviter une averse. Regarder les gouttes tomber au sol, leurs ricochets et les bulles qui gonflent éclater à la surface de l’eau. Une pensée émue pour ceux qui bravent la pluie et se précipitent droit devant, une main au niveau du front pour lutter contre le ruissellement de l’eau qui les empêche de voir où ils vont, avec le risque de tomber, leur démarche folle, jambes écartées, entravées par l’humidité et la peur de chuter. Je critique leurs sourires discrètement épouvantés. Mon cœur s’accélère en entendant le bruit de l’eau, bruit changeant selon la force de la précipitation, en fonction du revêtement sur lequel les gouttes viennent frapper, le bruit mat de la toile (parapluie, éventaire ou vêtements), celui plus cristallin de l’eau ou du verre des vitres, du métal des voitures et des panneaux de signalisation et le son plus souple, meuble, des façades d’immeubles. J’imagine un univers de surfaces lisses et de pans coupés. Je perçois au loin sur la droite, les lumières de la ville. Je me disperse dans le sommeil des longues heures d’attente. Je vacille entre deux images de rêve. Dès qu’il se met à pleuvoir, on cherche un abri, un sas de décompression, un refuge temporaire. Une parenthèse. On ne sait pas pour combien de temps on risque de se trouver coincé là. C’est cette incertitude qui nous intrigue en même temps qu’elle nous terrifie. Un temps qui ne sert à rien, qui tourne sur lui-même. Un moment d’observation désœuvrée, un peu lasse, distante. Instant de solitude, de retrait, de retour forcé sur soi. Rien de plus gênant que de devoir le partager avec un autre. Un réfugié de dernière minute. Échoué à contrecœur. Je retiens un geste d’exaspération et de fatigue. C’est à peine si en le voyant me rejoindre je m’intéresse à lui. Drôle d’endroit pour une rencontre. Il sort de son sac quelques affaires à la hâte pour les protéger de l’humidité. Je remarque les lignes au crayon laissées sur son agenda. Je souris timidement. J’offre un cadeau, rien qu’un petit cadeau. J’énonce une série de questions de routine. J’avoue que c’est la seule façon d’en finir. L’incongruité de ce rendez-vous contraint me rend méfiante, à peine aimable. Un geste d’agacement contre ce mauvais temps qui cache mal la gêne de cette présence indésirée. Proximité rime avec promiscuité. Je redoute un échec sur toute la ligne. Je me ravise. Je ne sais pas combien de temps va durer l’averse. J’essaie de tirer le meilleur parti possible de quelques échanges. Moins patient que moi, mon compagnon de fortune finit par s’en aller en bravant le déluge. Je le vois qui s’efface au loin, sous le rideau d’humidité. Je ferme les yeux aussi aveugles sur l’ombre elle-même. Je brise l’aiguille des minutes sur la pendule. Le temps peut reprendre son inlassable mouvement. Je me suis décidée d’un air convaincu. Je m’en vais à mon tour. Sur mon visage ruisselant, j’espère que personne ne pourra repérer sur ma joue la larme qui coule et peut se confondre avec l’eau de la pluie.

« L’appareil photographique n’est pas un œil, encore moins une paire d’yeux. Il ne subit pas les transformations optiques, chimiques et nerveuses qui frappent l’œil et rendent la vision sans cesse en mouvement et en changement. Il n’est pas frappé de la même manière par la lumière, les contrastes et la valeur temporelle de la perception. Il n’est pas habité en permanence par l’attention et la recherche visuelle. Bref, une photo n’est pas une vue de l’œil que l’on aurait figée. »

Jacques Aumont L’image, Armand Colin, 2020.


LIMINAIRE le 22/02/2024 : un site composé, rédigé et publié par Pierre Ménard avec SPIP depuis 2004. Dépôt légal BNF : ISSN 2267-1153
Flux RSS Liminaire - Pierre Ménard sur Publie.net - Administration - contact / @ / liminaire.fr - Facebook - Twitter - Instagram - Youtube