| Accueil
Folded landscapes
XXXIII La brume revient à Marseille mais s’estompe rapidement. Matinée tranquille à la maison. On s’habitue vite, même si ce qui motivera vraiment le retour c’est justement de retrouver sa maison, son lieu à soi. Sur le départ. Le Dugommier est fermé pour l’Assomption, nous montons jusqu’à Café l’Écomotive devant l’escalier monumental de la Gare (...)
Put the shine on
XXXII Restaurant en terrasse sur la Place des Pistoles. Café à la Vieille Charité. Exposition au Frac Sud, cité de l’art contemporain, avec des œuvres de Martha Wilson, d’Hamish Fulton et d’un groupe d’artistes qui aborde le rapport de la photographie au temps et le pouvoir d’évocation des images : Mnémosyne, de Khaled Abdulwahed, Estefania Peñafiel (...)
Loved ones
XXXI Matinée de travail à la maison avec Alice. Chacun derrière son ordinateur. Appel de Caroline depuis Coaraze où elle subit les assauts incessants des moustiques. Ici il pleut je lui réponds. Journée domestique. Lessive, repassage, courses, repas du soir. Salade de pommes de terre, thon, échalotes et mayonnaise. Je vais chercher la valise à la (...)
Journal du regard : Juillet 2023
Chaque mois, un film regroupant l’ensemble des images prises au fil des jours, le mois précédent, et le texte qui s’écrit en creux. « Une sorte de palimpseste, dans lequel doivent transparaître les traces - ténues mais non déchiffrables - de l’écriture “préalable” ». Jorge Luis Borges, Fictions « on ouvre des chemins autant de couloirs autant (...)
Living circle
XXX Pluie timide. Caponata et cookies. Lectures. Des pièces de théâtre de Marguerite Duras et Tiago Rodrigues. Nina rentre ravie de Châtellerault. J’enregistre une série de lectures de textes à paraître pour la rentrée sonore de l’AiR Nu. Leur ensemble forme une étonnante unité. Je retrouve l’usage de l’enregistreur numérique, la qualité de son (...)
Lonely shadows
XXIX Mes parents à la maison. Nina cuisine. Petits légumes farcis. Glace noisette, chocolat. J’écoute By heart, la pièce de Tiago Rodrigues sur France Culture. Sonnet 30 de William Shakespeare, traduit par Charles Garnier. Cet exercice tiré du sommeil des souvenirs d’enfance. Quand je fais comparoir les images passées / Au tribunal muet des songes (...)
Lost forever
XXVIII Gris de l’orage qui ne vient pas. Pluie discrète. Dès que le soleil revient la chaleur s’installe à nouveau. Journée de travail. Le téléphone sonne, personne ne répond. La violence de cette sonnerie qui nous ramène à la réalité. Promenade dans la relative fraîcheur du matin du côté de la rue Ordener. Il ne fait pas trop chaud à l’ombre. Dans la (...)
Gift of fire
XXVII Travail à la maison. L’enregistreur ne fonctionne plus. Les cartes mémoire sont automatiquement verrouillées à chaque fois que je les place à l’intérieur. Solution de replis. J’enregistre la voix off de mon film sur le dictaphone de mon ordinateur. Montage. Écouter, réécouter. Se rendre compte que certains détails ne nous sautent aux yeux qu’au (...)
Elusive affinity
XXVI Les yeux c’est le corps. Quand je me réveille j’ai peur qu’il me manque des morceaux. Pizzeria Maria Luisa avec Alice. Direction Parc de la Butte du Chapeau Rouge. Exercices de la patrouille de France. Traînées de fumées bleu blanc rouge dans le le ciel. Promenade sous un soleil, l’air chaud. Pas un nuage dans le ciel bleu. Surprise d’une (...)
Journal du regard : Juin 2023
Chaque mois, un film regroupant l’ensemble des images prises au fil des jours, le mois précédent, et le texte qui s’écrit en creux. « Une sorte de palimpseste, dans lequel doivent transparaître les traces - ténues mais non déchiffrables - de l’écriture “préalable” ». Jorge Luis Borges, Fictions Dans le cadre de mon travail professionnel comme dans ma (...)

Quotidien
LIMINAIRE le 21/02/2024 : un site composé, rédigé et publié par Pierre Ménard avec SPIP depuis 2004. Dépôt légal BNF : ISSN 2267-1153
Flux RSS Liminaire - Pierre Ménard sur Publie.net - Administration - contact / @ / liminaire.fr - Facebook - Twitter - Instagram - Youtube