| Accueil
Journal du regard : Décembre 2020
Chaque mois, un film regroupant l’ensemble des images prises au fil des jours, le mois précédent, et le texte qui s’écrit en creux. « Une sorte de palimpseste, dans lequel doivent transparaître les traces - ténues mais non déchiffrables - de l’écriture “préalable” ». Jorge Luis Borges, Fictions Ignorer où l’on va mais choisir d’y aller. L’incertitude (...)
Des lieux et des souvenirs
.cycle-paused:after display:none; .texte_infobulle text-align:left; Photographies : Caroline Diaz Le Passage du Désir est un lieu secret, à part, qui relie deux artères parallèles, la rue du Faubourg Saint-Denis et la rue du Faubourg Saint-Martin, coupées en deux en son milieu par le Boulevard de Strasbourg, mais contrairement au Passage (...)
Une lecture du monde à travers le dessin
Lecture croisée de L’imagement de Jean-Christophe Bailly et de Magdaléniennement de Dominique Fourcade Dibutade, Joachim von Sandrart, 1675, Gravure extraite de la Teutsche Academie « Et lorsque nous-mêmes nous envisageons le geste inaugural qui aurait fait basculer il y a trente mille ans les hommes dans la possibilité de la figure, ou lorsque, (...)
L’heure des nostalgies
« Faire ressortir l’âme sous l’esprit, la passion derrière la machination, faire prévaloir le cœur sur l’intelligence en détruisant la notion d’espace au profit de celle du temps. » Montage, mon beau souci, Jean-Luc Godard Je me cache dans un coin de leur chambre. Je manipule le chiffon humide sur ma figure. Je contemple les trous noirs que (...)
Navire à la dérive
Sur le navire, tu marches sans savoir où tu vas, tu avances au hasard, le chemin que tu empruntes est toujours le même, malgré toi, tu suis aveuglement ce qui est écrit, le plan dessiné que tu déchiffres non sans mal. Sur le navire, tu poursuis ton chemin. Les murs qui t’entourent sont trop hauts pour te permettre de voir au loin, l’horizon est (...)
Lecture simultanée de l’espace
« Faire ressortir l’âme sous l’esprit, la passion derrière la machination, faire prévaloir le cœur sur l’intelligence en détruisant la notion d’espace au profit de celle du temps. » Montage, mon beau souci, Jean-Luc Godard Je m’ouvre comme des mains d’aveugle. Je sens les choses exister hors de moi. J’assimile la répétition des gestes et des (...)
Énigme de lumière et d’obscurité
Prendre une photographie en pensant aux lumières et aux ombres des travaux du peintre Jérémy Liron et découvrir quelques semaines plus tard une peinture réalisée à partir de cette photographie, c’est une des joies du web. Ce texte est un dialogue entre ces deux images. La ville est un tableau d’ombre et de lumière. Rue du Cloître Saint-Merri, Paris (...)
Journal du regard : Octobre 2019
Chaque mois, un film d’une demie heure environ, regroupant l’ensemble des images prises au fil des jours, le mois précédent, et le texte qui s’écrit en creux. « Une sorte de palimpseste, dans lequel doivent transparaître les traces - ténues mais non déchiffrables - de l’écriture “préalable” ». Jorge Borges, Fictions On y voit plus clair au lever du (...)
Écrire le paysage en mouvement
Composé de salles d’exposition, d’un centre de ressources documentaires et d’un espace des arts vivants, le Parc culturel ouvre le domaine de Rentilly à la création contemporaine. Le Parc culturel de Rentilly – Michel Chartier propose une programmation de spectacles et d’ateliers en direction du jeune public tous les mercredis de mars à juillet et de (...)
Nouvelle vague
Texte écrit à deux mains avec Caroline Diaz, dans le cadre des ateliers d’été Pousser la langue de François Bon. pour parvenir à se raconter dehors c’est l’hiver encore le soleil de février éclabousse où se balancent les portes coupe-feu un jour sans masque il faut du temps s’esquiver (...)

Peinture
LIMINAIRE le 23/09/2021 : un site composé, rédigé et publié par Pierre Ménard avec SPIP depuis 2004. Dépôt légal BNF : ISSN 2267-1153
Flux RSS Liminaire - Pierre Ménard sur Publie.net - Administration - contact / @ / liminaire.fr - Facebook - Twitter - Instagram - Youtube