| Accueil
Au jour le jour #49

XLIX

Quand j’ai froid à la maison, je cuisine et je passe l’aspirateur. Rien de tel pour se réchauffer. Plusieurs messages de Damien, nous finissons par nous appeler. Je retrouve sa voix avec plaisir. L’intensité de nos conversations, depuis plus de quarante ans. Notre amitié. Dans la pénombre de ma chambre, sa voix comme s’il était près de moi dans la pièce. Ce qu’il traverse. Envie de le voir, de poursuivre cette conversation.

Journée à la maison. Lecture dans mon fauteuil sous la couverture. Le remords de Prométhée de Peter Sloterdijk. Je prépare en secret les cadeaux pour Caroline et les filles. Et le soir, la joie de préparer une soupe de légumes.

Journée à la maison. Grand soleil et neige fondue. Soirée lecture de Jane Sautière et Joachim Séné, pour la sortie du livre Jachère de Philippe Aigrain, dernier ouvrage édité par Publie.net, présenté par Guillaume Vissac. J’arrive en retard. Problème de bus. Debout à la porte d’entrée. Caroline est déjà là à côté de Piero. Légère mélancolie sur le retour. Dans les couloirs du métro, un vieil homme hagard traine derrière lui, telle une cape, un immense lambeau d’affiche publicitaire.

Un homme qui ressemble à un mélange entre Artaud et Raspoutine tape du pied sur le sol, de manière enragée, tête baissée. Un peu plus loin, un touareg s’est emmitouflé dans une accumulation de couches de vêtements d’origines divers, maintenues par des fils électriques qui relient tout autour des outils récupérés dans la rue et recyclés en une armure qui le protège et avec lequel il communique avec lui-même.

En voyant la une du journal Libération d’hier, ces mots s’imposent : Ça n’aurait jamais dû se passer. Il faut que ça cesse ! En travaillant sur notre projet je réalise qu’une partie de Méditerranée peut s’écrire Méditer. Cela me laisse songeur. Le plaisir retrouvé d’écrire coïncide malheureusement avec la difficulté à se faire éditer aujourd’hui.

Multiplier les projets pour densifier l’écriture et parvenir à la développer sur un laps de temps court qui ne passe pas forcément par la publication sur mon site. Dépôt de plainte auprès de la police nationale pour des vols de mangas en bibliothèques par un usager qui s’est fait inscrire sous diverses identités depuis plusieurs années.

Tornades de vent violent ce matin sur le pont au dessus du Canal Saint-Martin. Le parapluie risque de se tordre. Je le maintiens non sans difficultés. Un spectacle chorégraphié par la compagnie La Libentère pour les tout-petits dans la salle d’animation de la bibliothèque. Je filme le spectacle à hauteur de bébés. Tapis de feuilles jaunes sur le trottoir. Les arbres sont nus désormais.

Paris, le 4 décembre 2016

LIMINAIRE le 21/02/2024 : un site composé, rédigé et publié par Pierre Ménard avec SPIP depuis 2004. Dépôt légal BNF : ISSN 2267-1153
Flux RSS Liminaire - Pierre Ménard sur Publie.net - Administration - contact / @ / liminaire.fr - Facebook - Twitter - Instagram - Youtube