| Accueil
Au jour le jour #39

XXXIX

Caroline et moi prenons le Bus 38 pour nous rendre dans le 6ème arrondissement. Visite de l’exposition de Stéphanie Hesse dans l’atelier Lardeur, rue du Cherche-Midi, sur les conseils d’Hélène Gaudy. Belles lumières dans l’atelier. Les couleurs des vitraux. Le calme du lieu retiré au bout d’une allée pavée. Retour par le Jardin du Luxembourg. Un couple promène son lapin domestique dans les bras.

Envoi des notes d’intention pour la prochaine commission poésie du CNL. Je sors me promener du côté de Ménilmontant. Église Saint-Jean-Baptiste de Belleville. Villa Olivier Métra. Square des Saint-Simoniens. C’est l’heure de la sortie des classes. La vivacité communicative des enfants. Je redescends en empruntant la rue des Pyrénées.

Pour préparer le prix du public Les Yeux doc, auquel la bibliothèque participe cette année, nous regardons Akeji, le souffle de la montagne. Akeji et sa femme Asako vivent dans un ermitage au nord de Kyoto. Akeji Sumiyoshi est un calligraphe qui a mis au jour le terme médiéval Mono no ké (l’esprit des choses). Il a inspiré le cinéaste Hayao Miyazaki. Quelques heures plus tard je découvre par hasard que Joe Hisaishi sera en concert en avril prochain à Paris.

Lancement des épiphanies sur le site de L’AiR Nu. Les coïncidences se poursuivent. Aujourd’hui, une de mes collègues écoute au sous-sol de la bibliothèque, la bande originale du film de Leos Carax, Annette. Alice publie en même temps son horloge scénique du jour : La colère d’Annette, sa force inattendue, face aux abus l’enfant qui (re)trouve sa voix. Les feuilles des arbres jaunissent dans le bleu du ciel. Beaucoup de monde dehors. La lumière tombe vite le soir désormais, mais la chaleur nous fait oublier que les jours raccourcissent.

Très bons retours ce matin sur le nouvel épisode de ma série Anima Sola : Hors d’atteinte. Mixage et montage de mon Journal du regard de septembre. Exposition Missingu au Transfo, Centre culturel Emmaüs Solidarité. Une installation de visages en suspension du photographe Laurent Lafolie invité par Michel Poivert.

Vent frais. J’observe l’araignée qui fait le tour de la salle de bain pendant que je prends ma douche. Machine à laver bloquée. Alice et moi nous faisons sortir l’araignée avec une feuille et un verre d’eau. J’entends le bruit mat de ses pattes tapoter sur la feuille. Un adolescent a abattu un érable de près de 200 ans dans le parc National de Northumberland, entre la frontière écossaise et le Mur d’Hadrien.

Beaucoup de monde dehors pour un samedi matin. Un labrador tient une peluche de lapin dans sa gueule et descend dans le métro. Derrière lui un père et son jeune fils les suivent de près sans rien dire. L’aimabilité est un rayon de soleil. Nina arrive pour quelques jours à Paris.

Au jour le jour : bloc-notes quotidien

Paris, le 26 septembre 2016

LIMINAIRE le 21/02/2024 : un site composé, rédigé et publié par Pierre Ménard avec SPIP depuis 2004. Dépôt légal BNF : ISSN 2267-1153
Flux RSS Liminaire - Pierre Ménard sur Publie.net - Administration - contact / @ / liminaire.fr - Facebook - Twitter - Instagram - Youtube