| Accueil
LIMINAIRE
Vous commentez
21 décembre 2007, par Pierre Ménard
Proposition d’écriture : Pour précipiter les coïncidences, pour recevoir les fruits du hasard, une méthode : la dérive. « Tout mouvement nous découvre » écrivait Montaigne. Dans cette dynamique d’une flânerie urbaine soumise aux bords de rues : la nuit, longer les murs en portant à ces derniers une attention photographique qui s’attache plus spécifiquement aux interstices, aux visions à travers les grands verres et par les petits trous. Créer ensuite une série de textes génératifs, buissonniers, (...)


© LIMINAIRE 2011 - Créé par Pierre Ménard avec SPIP - Administration - Sur Publie.net - contact / @ / liminaire.fr - RSS RSS Netvibes Liminaire Suivez Pierre Ménard sur Facebook Suivez Pierre Ménard sur Twitter