| Accueil
LIMINAIRE
Vous commentez
30 janvier 2009, par Pierre Ménard
Proposition d’écriture : Une conscience atteinte au plus profond, dérangeante, neuve, d’une violence inouï, qui empoigne à bras le corps. La voix qui la porte et la rejette tour à tour, déborde l’espace du langage. Voix ou verbe d’instinct, parole étonnante, singulière, aux limites de ce que la parole peut énoncer, sans aucune concession. Un monde couve du dessous, quelque peu inquiétant. Langue de sous la gangue. Ça bouge, sans jamais éclore. Derrière les mots, la révélation, quitte à tuer le (...)


© LIMINAIRE 2011 - Créé par Pierre Ménard avec SPIP - Administration - Sur Publie.net - contact / @ / liminaire.fr - RSS RSS Netvibes Liminaire Suivez Pierre Ménard sur Facebook Suivez Pierre Ménard sur Twitter