| Accueil
LIMINAIRE
Vous commentez
5 février 2017, par Pierre Ménard
L’histoire de Dibutade, la fille du potier de Sycione, qui, la veille du départ de son amant, « entoura d’une ligne l’ombre de son visage projetée sur le mur par la lumière d’une lanterne. » [1] La jeune corinthienne La jeune corinthienne Callirrhoé dessinant le profil du berger son amant, par Jean-Baptiste Regnault Si ce geste séminal que relate Pline l’Ancien dans son Histoire naturelle est considéré par l’auteur, et à sa suite par nombre d’historiens de l’art, comme l’origine de la peinture et de (...)


© LIMINAIRE 2011 - Créé par Pierre Ménard avec SPIP - Administration - Sur Publie.net - contact / @ / liminaire.fr - RSS RSS Netvibes Liminaire Suivez Pierre Ménard sur Facebook Suivez Pierre Ménard sur Twitter