| Accueil
LIMINAIRE
Radio Marelle



Écouter en ligne



Téléchargement >> [mp3 : 19,7 Mo]

Création sonore et poésie acousmatique d’Yves Justamante.

« Ce n’est pas du tout lyrique, écrit Yves Justamante, en tout cas le texte, puisque c’est un texte scientifique de Pascal écrit en 1644 (expériences nouvelles touchant le vide), suite à la découverte par Torricelli de la pression atmosphérique et du baromètre 2 ans auparavant (vif-argent=mercure). C’est un descriptif d’expériences, la cinquième ici. Comme c’est incompréhensible (oui ou non ? c’est ça qui m’intéresse) (langue de l’époque (vocabulaire) + style Pascal (anacoluthes…) + texte visuel (descriptif d’expériences) , cela peut créer le sentiment de lyrisme, mais alors en dernier ressort. Après qu’il y ait un rendu lyrique ( avec la musique et sa relation à la voix ), ce n’est pas pour me déranger. »

EXPERIENCE 5

Si l’on met une corde de près de quinze pieds avec un fil attaché au bout ( laquelle on laisse longtemps dans l’eau, afin que s’imbibant peu à peu, l’air, qui pourrait y être enclos, en sorte ) dans un tuyau de quinze pieds, scellé par un bout comme dessus, et rempli d’eau, de façon qu’il n’y ait hors du tuyau que le fil attaché à la corde, afin de l’en tirer, et l’ouverture ayant été mise dans un vif-argent : quand on tire la corde peu à peu, le vif-argent monte à proportion, jusqu’à ce que la hauteur du vif-argent, jointe à la quatorzième partie de la hauteur qui reste d’eau, soit de deux pieds trois pouces ; car après, quand on tire la corde, l’eau quitte le haut du verre, et laisse un espace vide en apparence, qui devient d’autant plus grand, que l’on tire la corde davantage. Et que si on incline le tuyau, le vif-argent du vaisseau y rentre, en sorte que, si on l’incline assez, il se trouve tout plein de vif-argent et d’eau qui frappe le haut du tuyau avec violence, faisant le même bruit et le même éclat que s’il cassait le verre, qui court risque de se casser en effet. Et peut ôter le soupçon de l’air que l’on pourrait dire être demeuré dans la corde, on fait la même expérience avec quantité de petits cylindres de bois, attachés les uns aux autres avec du fil de laiton. ”

Blaise Pascal, Expériences nouvelles touchant le vide. Mixage sonore réalisé à partir des morceaux d’Yves Justamante sur son site Myspace. A lire également son blog La diarrhée digestive.

Poésie sur écoute - épisode 128
Publié le 9 septembre 2008
- Dans la rubrique RADIO MARELLE
Sons Musique Art Radio






© LIMINAIRE 2011 - Créé par Pierre Ménard avec SPIP - Administration - Sur Publie.net - contact / @ / liminaire.fr - RSS RSS Netvibes Liminaire Suivez Pierre Ménard sur Facebook Suivez Pierre Ménard sur Twitter