| Accueil
LIMINAIRE
Tour Paris 13 : exposition collective de street art


Tour Paris 13 : exposition collective de street art

 

 

 

 

 

 

 

Située près du Pont de Bercy, face au bâtiment du Ministère de l’économie, la Tour Paris 13 se voit de loin : des coulures orange fluo dégoulinent sur sa façade. Neuf étages et quarante appartements. L’immeuble tout en briques appartient à un bailleur social qui va le détruire afin d’y reconstruire de nouveaux bâtiments plus modernes.

Tour Paris 13 : exposition collective de street art

 

 

 

 

 

 

 

Il reste actuellement quatre familles dans l’immeuble, qui ont accepté que des graffeurs investissent leur cadre de vie pendant sept mois. La société de HLM a également donné son accord au projet, mené par Mehdi Ben Cheikh, de la Galerie Itinerrance spécialisé dans le street art. Une expérience hors normes, mais aussi une aventure audiovisuelle et digitale inédite à ce jour, à travers un site dédié.

Tour Paris 13 : exposition collective de street art

 

 

 

 

 

 

 

Seulement 49 personnes à la fois peuvent entrer et visiter l’immeuble. Il faut donc prévoir beaucoup d’attente. Pour ma part j’ai patienté 3 heures avant de pouvoir entrer. Mais cela valait vraiment le coup de patienter…

Tour Paris 13 : exposition collective de street art

 

 

 

 

 

 

 

80 artistes venus des quatre coins du monde (États-Unis, Australie, Brésil, Mexique, Chili, Tunisie, Pologne, Italie, Espagne, France) sur 4500 m2 de surface, pour créer des univers graphiques dans les 36 appartements. Certains sont très célèbres, comme les français C215, Seth, l’américain JonOne, l’anglais David Walker ou l’australien Jimmy C.

 

 

 

 

 

 

 

J’ai commencé la visite par le neuvième étage, et suis descendu en traversant l’ensemble des appartements. La beauté de cette exposition est qu’elle est très variée, pour tous les goûts, pour toutes les sensibilités. Le street art, ce n’est pas que des graffitis. Chacun des artistes exposés a sa perception de l’art urbain, ils parlent beaucoup du rapport entre ce bâtiment et leur art. Pour certains, c’est la première fois qu’ils se transforment en peintre d’intérieur, ce qui leur permet de tenter des expériences, d’interpréter les lieux avec ce qu’ils trouvent sur place.

Tour Paris 13 : exposition collective de street art

 

 

 

 

 

 

 

Petite sélection personnelle des œuvres les plus marquantes :



Au 9e étage : Le décor de portes surréaliste du Français Sambre. Les visages de Bom. K & Liliwenn

Tour Paris 13 : exposition collective de street art

 

 

 

 

 

 

 

Au 8e étage : Les visages féminins en noir et blanc de David Walker qui dialoguent avec le Rimbaud de Jimmy C.. Les portraits de Sartre, de De Beauvoir à côté des magnifiques et très colorés collages de l’espagnol BToy.

Tour Paris 13 : exposition collective de street art

 

 

 

 

 

 

 

Au 7e étage : Les arabesques fluo ou gravées à même le sol de El Seed, artiste franco-tunisien.

Tour Paris 13 : exposition collective de street art

 

 

 

 

 

 

 

Et les calligraphies peintes en noir sur les vitres par l’artiste Shoof.

Au 6e étage : Les personnages oniriques du Chilien Inti Ansa et ceux de l’argentin Jaz, blanc sur fond bleu.

Au 5e étage : Les personnages rêveurs de Seth.

Au 4e étage : L’artiste Katre crée un décor avant destruction avec des tas de gravats et des meubles et d’objets du quotidien trouvés sur place.

Au 3e étage : Un univers de BD, dessiné par l’artiste italien Hoppn. Les œuvres subtiles d’Agostino Iacurci proches de l’illustration.

Tour Paris 13 : exposition collective de street art

 

 

 

 

 

 

 

Au 2e étage : Les réflexions graphiques du portugais ± avec notamment les slogans : "On n’est jamais mieux que chez les autres" qui barre l’un des murs ou "Mourir au-dessus de ses moyens, découpés directement dans l’ancien papier de l’appartement. À noter également les papiers collés bariolées de Corleone & Kruella.

Au 1er étage : Les portraits noir et blanc très rock de Guy Denning : "tous nos futurs étaient noir et blanc." Et les chats gigantesques de C215.

Au rez-de-chaussée : Des bombes de peintures au-dessus de la Syrie par Rodolphe Cintorino.

Au sous-sol : Un minotaure et des graffs luminescents dans le noir, de Roti et de Lek et Sowat. Que restera-t-il après le début de la destruction ?

Tour Paris 13 : exposition collective de street art

 

 

 

 

 

 

 

La Tour Paris 13 fermera ses portes le 31 octobre. La destruction de l’immeuble commencera alors et elle devrait être filmée et les images diffusées sur un site dédié. Les internautes pourront encore choisir, jusqu’au 11 novembre, sur ce site répertoriant tous les graffs, les œuvres qu’ils souhaitent « sauver » en cliquant dessus pour qu’elles soient conservées en ligne…

Tour Paris 13 : exposition collective de street art

 

 

 

 

 

 

 

La tour ouvre gratuitement du 1er au 31 octobre aux visiteurs, du mardi au dimanche, de 12h à 20h. Tour Paris 13 au 5 rue Fulton, 13e arrondissement de Paris.



© LIMINAIRE 2011 - Créé par Pierre Ménard avec SPIP - Administration - Sur Publie.net - contact / @ / liminaire.fr - RSS RSS Netvibes Liminaire Suivez Pierre Ménard sur Facebook Suivez Pierre Ménard sur Twitter