| Accueil
LIMINAIRE
Planche-contact : semaine #23


Planche-contact : Écriture photographique et mémoire du processus créatif.

Tous les jours je prends une photographie et je la diffuse sur le site Tumblr : Planche-contact, en y associant une phrase trouvée sur l’un des nombreux blogs et sites littéraires que je suis régulièrement sur Netvibes. À la fin de la semaine, je reprends l’ensemble des photos pour les diffuser dans un article avec le texte que j’ai écrit à partir des phrases trouvées pendant la semaine.

Rue du château, Melun, juin 2012

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce n’est pas tant l’œil qui s’ajuste au monde que le regard.

Finir la journée par un geste qui pèse dans la balance, la notre, interne.

Nous ne craignons rien ; nous sommes les plus forts, la preuve c’est écrit.

Faire entrer, un instant, un sourire de la lumière, pour animer la pénombre de l’antre.

Les idées s’enchainent comme pour un montage.

Il a une phrase s’il n’y a pas d’image peinte il n’y a pas de mouvement.

C’est comme marcher sur l’eau, marcher au-dessus du gouffre.

Rue Juliette Dodu, Paris 10, dimanche 3 juin 2012

 

 

 

 

 

 

 

 

Rue Juliette Dodu, Paris 10e, dimanche 3 juin 2012, 14h10.

Ce n’est pas tant l’œil qui s’ajuste au monde que le regard.

Sous le regard (Jérémy Liron)

Boulevard de l'Europe, Mulhouse, lundi 4 juin 2012, 13h40

 

 

 

 

 

 

 

 

Boulevard de l’Europe, Mulhouse, lundi 4 juin 2012, 13h40.

Finir la journée par un geste qui pèse dans la balance, la notre, interne.

Du jour : 31 mai 2012 (Joachim Séné)

Pointe de l'île Saint-Étienne, Melun, mardi 5 juin 2012, 14h14.

 

 

 

 

 

 

 

 

Pointe de l’île Saint-Étienne, Melun, mardi 5 juin 2012, 14h14.

Nous ne craignons rien ; nous sommes les plus forts, la preuve c’est écrit.

Le Port, épisode 2. Dissuasion nucléaire (Scriptopolis)

Gare de Lyon, Paris 12, mardi 29 mai 2012, 9h15

 

 

 

 

 

 

 

 

Rue du Faubourg Saint-Martin, Paris 10e, mercredi 6 juin 2012, 8h50.

Faire entrer, un instant, un sourire de la lumière, pour animer la pénombre de l’antre.

Trouver l’amitié dans l’ombre (Brigitte Célerier)

Rue du Charolais, Gare de Lyon, Paris 12, jeudi 7 juin 2012, 18h15

 

 

 

 

 

 

 

 

Rue du Charolais, Gare de Lyon, Paris 12e, jeudi 7 juin 2012, 18h15.

Les idées s’enchainent comme pour un montage.

L’arrivée du livre (Hélène Delprat)

Quai de la Reine Blanche, Île Saint-Etienne, Melun, vendredi 8 juin 2012, 14h35

 

 

 

 

 

 

 

 

Quai de la Reine Blanche, Île Saint-Etienne, Melun, vendredi 8 juin 2012, 14h35.

Il a une phrase s’il n’y a pas d’image peinte il n’y a pas de mouvement.

« Vrac conversations » de Claude Favre, 2 (Feuilleton sur Poezibao)

Rue Dajot, Melun, samedi 9 juin 2012, 8h50

 

 

 

 

 

 

 

 

Rue Dajot, Melun, samedi 9 juin 2012, 8h50.

C’est comme marcher sur l’eau, marcher au-dessus du gouffre.

Sans effusion, de Cécile Portier (Remue.net)

4 commentaires
  • Marcher au-dessus du gouffre 10 juin 2012 10:23, par Alix Padd

    Votre périple inter blogs et intro web-écritures est un cours magistral si riche en réciprocité, qu’on a envie d’en chialer... Les photos : des « Instant karma » de prises de vues sur un monde beau, beau,beau, qui habillent des textes qui ne le sont pas moins !..Merci de ce voyage qui survole le gouffre !

    • Marcher au-dessus du gouffre 10 juin 2012 10:30, par czottele

      tout à fait d’accord avec Alix : pour rien au monde je ne raterais ce rendez-vous hebdomadaire pour avoir le courage de survoler le gouffre de la semaine qui arrive... Merci !

      Voir en ligne : http://etsansciel.eklablog.com

  • Marcher au-dessus du gouffre 10 juin 2012 11:09, par Dominique Hasselmann

    Anthologie photologique (vous passez souvent dans le 10e !). L’instant demeure.

    Voir en ligne : Le Tourne-à-gauche

  • Marcher au-dessus du gouffre 10 juin 2012 11:33, par Pierre Ménard


    Merci à vous Alix, Christine, Dominique, de vos lectures et commentaires rassérénants. Je ferais sans doute à la fin du mois de juin un premier bilan à mi-parcours (6 mois déjà) de cette expérience, cette « anthologie photologique », comme vous dîtes si bien Dominique, avec carte à l’appui et géolocalisation de mes photos. Et l’on verra bien en effet que j’habite Paris, dans le 10e arrondissement, que je travaille à Melun, que j’ai été invité en résidence d’écriture à Pau et à Guebwiller en Alsace, et que j’ai fait un long séjour à San Francisco.

    Voir en ligne : Liminaire



© LIMINAIRE 2011 - Créé par Pierre Ménard avec SPIP - Administration - Sur Publie.net - contact / @ / liminaire.fr - RSS RSS Netvibes Liminaire Suivez Pierre Ménard sur Facebook Suivez Pierre Ménard sur Twitter