| Accueil
LIMINAIRE
Série photographique sur la maison du peintre Frédéric Leighton à Londres


À quelques pas du Holland Park (une orangerie, un terrain de cricket, des courts de tennis, un jardin japonais, une auberge de jeunesse, un théâtre ouvert, qui est la résidence du Holland Park Opera, un terrain de jeu, des écureuils et des paons), dans le quartier résidentiel du district de Kensington et Chelsea, l’une des zones résidentielles les plus chères de Londres, avec de grandes maisons cossues et quelques ambassades, se cache la très discrète maison du peintre Frédéric Leighton

Holland Park, à Londres

 

 

 

 

 

 

 

 

Difficile d’imaginer, en approchant sous une bruine tenace, les trésors que dissimule cette bâtisse en briques.

Maison du peintre Frederic Leighton, Holland Park Road, à Londres

 

 

 

 

 

 

 

 

Frederic Leighton, peintre et sculpteur britannique de l’époque victorienne, est né le 3 décembre 1830 à Scarborough, dans le Yorkshire. Il est mort le 25 janvier 1896. Leighton fréquentait les membres de la famille royale et la plupart des grands artistes, écrivains et hommes politiques de l’époque Victorienne.

Maison du peintre Frederic Leighton, Holland Park Road, à Londres

 

 

 

 

 

 

 

 

La carrière de Leighton a été facilitée par la richesse de sa famille et son père lui versera une rente à vie. Son grand-père avait fait fortune en servant la famille royale russe à Saint-Petersburg en tant que premier médecin.

Maison du peintre Frederic Leighton, Holland Park Road, à Londres

 

 

 

 

 

 

 

 

Frederic Leighton illustre l’Académisme et le retour à l’Antiquité gréco-romaine de la fin du XIXe siècle en Angleterre.

Madone de Cimabue portée en procession à Florence, peinture de Frederic Leighton

 

 

 

 

 

Son gigantesque tableau intitulé la Madone de Cimabue portée en procession à Florence, a été acheté par la Reine Victoria en 1855. Le succès de Leighton ne fit que s’amplifier par la suite, notamment lorsqu’il devint président de la Royal Academy of Arts en 1878.

Penture « Study At a Reading Desk », par Frederic Leighton

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ayant d’abord pris ses sujets dans l’histoire sainte, les temps médiévaux et la littérature (Dante notamment), il retourna progressivement vers l’Antiquité. C’est sur ce type de toiles que repose aujourd’hui sa réputation. Son style, d’une correction scrupuleuse, inspiré de la Grèce et de la Renaissance italienne, doit beaucoup à la minutie avec laquelle il préparait la toile définitive, comme on peut le découvrir sur ce diaporama de la BBC.

 

 

 

 

 

 

 

 

Sa résidence et son atelier à Londres ont été transformés en musée. Il s’agit d’une reconstitution basée sur une multitude de photographies, d’illustrations et de descriptions détaillées, combinées aux échantillons de peintures et de papiers peints sauvegardés afin de rétablir minutieusement le décor de chaque pièce. En l’absence de la plupart des contenus originaux, la maison a été décorée avec des meubles et des objets d’époque, conformes aux descriptions et photographies originales.

Maison du peintre Frederic Leighton, Holland Park Road, à Londres

 

 

 

 

 

 

 

 

Leighton a fait plusieurs voyages au Moyen Orient et en a rapporté de nombreuses céramiques, des textiles, des boiseries et d’autres objets artisanaux.

Céramique de la maison du peintre Frederic Leighton, Holland Park Road, à Londres

 

 

 

 

 

 

 

 

La majeure partie des céramiques que l’on découvre dans la maison proviennent de Damas en Syrie et datent du XVIIe siècle. Elles sont presque toutes couvertes de calligraphies très élaborées. Les fenêtres en bois et celles en treillis proviennent du Caire.

La couleur très vive de la salle à manger fait ressortir la précieuse collection de céramiques de l’artiste.

L’atelier au second étage, est un espace offrant une étonnante lumière. Une immense baie vitrée inonde la pièce de lumière. L’artiste y travaillait pour y honorer ses commandes.

Vitrail de la maison du peintre Frederic Leighton, Holland Park Road, à Londres

 

 

 

 

 

 

 

 

À l’arrière du studio de l’artiste, une imposante cloison que Leighton utilisait à la façon d’un échafaudage pour peindre la partie supérieure de ses grands formats. On y accède par un petit escalier à l’arrière. La zone située juste derrière la cloison servait d’espace de préparation pour les différents modèles qui ont posé pour Leighton.

Promenade virtuelle de la maison du peintre Frédéric Leighton, 12 Holland Park Road, à Londres.

Leighton House, Holland Park
Publié le 9 janvier 2013
- Dans la rubrique PHOTOGRAPHIE
Lumière Temps Photographie Ville Fenêtre Biographie Voyage Couleur Architecture Travail Peinture Londres






© LIMINAIRE 2011 - Créé par Pierre Ménard avec SPIP - Administration - Sur Publie.net - contact / @ / liminaire.fr - RSS RSS Netvibes Liminaire Suivez Pierre Ménard sur Facebook Suivez Pierre Ménard sur Twitter