| Accueil
LIMINAIRE
Série photographique sur les Cabanes du Salaison


Dans le cadre de l’atelier de création numérique que j’ai mené à la médiathèque de Mauguio Carnon, avec les participants nous avons effectué un travail photographique sur le site de l’étang de l’or, dont voici quelques-unes de mes photographies avec des extraits de leurs textes. Découvrez celles des participants à l’atelier sur l’ouvrage numérique (ePub ou pdf à télécharger librement) que nous avons réalisé ensemble ou sur leur blog, comme ici celui de Sabine Normand : Sur la terre comme au ciel.

Lire la ville

 

 

 

 

 

 

Version ePub (pour liseuses, et tablettes du type iPad)

Version pdf (pour liseuse et lecture sur ordinateur

 

 

 

 

 

 

 

Sur le chemin de terre la magie agit tout de suite.

 

 

 

 

 

 

 

Une porte qui claque au vent, deux chaises dans un jardin, un coin de repos d’une cabane qui sommeille.

 

 

 

 

 

 

 

Un étang d’or, des filets qui dansent, des oiseaux qui s’évadent, des chats gris et des ragondins qui grelottent.

 

 

 

 

 

 

 

À fleur d’eau, à fleur de peau.

 

 

 

 

 

 

 

C’est tout droit pourrait-on dire à celui qui demanderait où est la mer. C’est par là, suivez le soleil.

 

 

 

 

 

 

 

En pleine méditation ce chat équilibriste posé sur un pneu nous nargue, à côté l’Aura pointe son nez.

 

 

 

 

 

 

 

Les histoires de Gaston Baissette peuplent cet étang et les cabanes à côté, des noms reviennent et des scènes aussi.

 

 

 

 

 

 

 

Fenêtre barrée en bout de salaison. Cabane oubliée. Quatre bouts de planche croisées.

 

 

 

 

 

 

 

Une cabane entourée de roseaux. Un arbre enchevêtré devant qui sert de frontière. On ne rentre pas, on ne rentre plus.

 

 

 

 

 

 

 

Vous pensez que c’est facile sans boussole.


Diaporama sur les Cabanes du Salaison à Mauguio :



1 commentaire
  • L’étang de l’or à Mauguio 7 mars 2012 19:59, par Elisabeth

    « Rien n’est drôle comme l’intérieur d’une cabane faite en jonc ;cette demeure présente le bizarre encombrement de sièges boiteux, de tables, de vestes, de filets, de lignes de nasses, de guirlandes d’aulx, de fusils, canardières, sacs de chasse, de fumeurs, de femmes sentant le poisson, d’enfants, demi-nus criant à assourdir ; c’est le plaisir ! On mange à travers tout cela un court bouillon délicieux, servi dans des plats tout au moins ébréchés avec pain dur, vin poussé, point d’eau fraîche et l’on retourne à la ville ravi de sa journée.(...) Une toile sépare la cabane en deux parties, l’une sert de chambre à coucher, l’autre ayant un foyer au milieu est la cuisine, l’office, les magasins, la salle à manger, le salon de compagnie. » Texte d’Amelin, La cabane en roseaux..., Guide du département de l’ Hérault, 1825. Un texte merveilleux, non ? Et toujours actuel ! Merci Pierre

L’étang de l’or à Mauguio
Publié le 20 février 2012
- Dans la rubrique PHOTOGRAPHIE
Lumière Regard Photographie Frontière Dérive Chemin Souffle Paysage Ciel Fragment Architecture Itinéraire






© LIMINAIRE 2011 - Créé par Pierre Ménard avec SPIP - Administration - Sur Publie.net - contact / @ / liminaire.fr - RSS RSS Netvibes Liminaire Suivez Pierre Ménard sur Facebook Suivez Pierre Ménard sur Twitter