| Accueil
LIMINAIRE
Planche-contact : semaine #5


Planche-contact : Écriture photographique et mémoire du processus créatif.

Tous les jours je prends une photographie et je la diffuse sur le site Tumblr : Planche-contact, en y associant une phrase trouvée sur l’un des nombreux blogs et sites littéraires que je suis régulièrement sur Netvibes. À la fin de la semaine, je reprends l’ensemble des photos pour les diffuser dans un article avec le texte que j’ai écrit à partir des phrases trouvées pendant la semaine.

Gare de Lyon, Paris 12<sup class="typo_exposants">e</sup>

 

 

 

 

 

 

 

 

À mesure que ma maison se vide sur la ville et que mon adresse s’efface.

Un vertige se produit, qui a l’éclat de notre propre disparition.

Pour éclairer les morts comme un scintillement.

Tout trajet est à l’épreuve de la seule volonté.

Ils convoquent des souvenirs, soulignent des absences.

Et l’instant qui commence, un récif que tout aurait fait bouger.

Le temps s’est mis à passer en accéléré.

Rue Jean Moinon, Paris 10<sup class="typo_exposants">e</sup>

 

 

 

 

 

 

 

 

Rue Jean Moinon, Paris 10e, dimanche 29 janvier 2012, 14h.

À mesure que ma maison se vide sur la ville et que mon adresse s’efface.

Habiter Tokyo (Pierre Vinclair)

Rue Eugène Varlin, Paris 10<sup class="typo_exposants">e</sup>

 

 

 

 

 

 

 

 

Rue Eugène Varlin, Paris 10e, lundi 30 janvier 2012, 15h30.

Un vertige se produit, qui a l’éclat de notre propre disparition.

Les idées heureuses (Didier da Silva)

Rue Lafayette, Paris 10<sup class="typo_exposants">e</sup>

 

 

 

 

 

 

 

 

Rue Lafayette, Paris 10e, mardi 31 janvier 2012, 11h.

Pour éclairer les morts comme un scintillement.

La pomme, de Jean-Marc Thévenin (Lucien Suel)

Charenton-le-Pont, Val-de-Marne

 

 

 

 

 

 

 

 

Charenton-le-Pont, Val-de-Marne, mercredi 1er février 2012, 9h20.

Tout trajet est à l’épreuve de la seule volonté.

Lettre ouverte de Mathieu Brosseau (Libr-critique)

Médiathèque de l'Astrolabe, Melun

 

 

 

 

 

 

 

 

Médiathèque de l’Astrolabe, Melun, jeudi 2 février 2012, 16h30.

Ils convoquent des souvenirs, soulignent des absences.

(Chiharu Shiota à la galerie Templon (Archéologie du futur)

Gare de Lyon, Paris 12<sup class="typo_exposants">e</sup>

 

 

 

 

 

 

 

 

Gare de Lyon, Paris 12e, vendredi 3 février 2012, 11h30.

Et l’instant qui commence, un récif que tout aurait fait bouger.

Le lieu exact, de Bernard Vargaftig (Un nécessaire malentendu, Claude Chambard)

Tours Mercuriales, Bagnolet, Seine-Saint-Denis

 

 

 

 

 

 

 

 

Tours Mercuriales, Bagnolet, Seine-Saint-Denis, samedi 4 février 2012, 16h30.

Le temps s’est mis à passer en accéléré.

Hublots (Philippe Annocque)

L’éclat de notre propre disparition
Publié le 5 février 2012
- Dans la rubrique PHOTOGRAPHIE
Regard Photographie Quotidien Dérive Jour Poésie Paysage Ciel Couleur Fragment Paris Architecture Espace






© LIMINAIRE 2011 - Créé par Pierre Ménard avec SPIP - Administration - Sur Publie.net - contact / @ / liminaire.fr - RSS RSS Netvibes Liminaire Suivez Pierre Ménard sur Facebook Suivez Pierre Ménard sur Twitter