| Accueil
LIMINAIRE
Planche-contact : semaine #34


Planche-contact : Écriture photographique et mémoire du processus créatif.

Tous les jours je prends une photographie et je la diffuse sur le site Tumblr : Planche-contact, en y associant une phrase trouvée sur l’un des nombreux blogs et sites littéraires que je suis régulièrement sur Netvibes ou sur Twitter. À la fin de la semaine, je reprends l’ensemble des photos pour les diffuser dans un article avec le texte que j’ai écrit à partir des phrases trouvées pendant la semaine.

Premier bilan à mi-parcours : Planche-contact : mots clés

Coucher de soleil sur la mer vue depuis le jardin de Kapharnaüm à Édenville

 

 

 

 

 

 

 

 

Il est des fantômes qui s’obstinent, ils s’accrochent à vous et alourdissent la marche.

Les grains de sable, travaillés travaillant, sans répit dans l’atelier des millénaires.

Écart de temps, comme un écart de lieu, n’appartenant ni au temps ni au lieu.

Vers le chemin blanc - j’attends le mouvement le plus petit - celui de l’herbe inclinée.

Fraîcheur de l’invisible ramenant une belle marée de frissons.

Des problèmes avec les miroirs, les couloirs, la mémoire. Des glissements incessants.

Par moments, le travail, nous sommes loin du travail.

Avenue de la plage, Édenville, Normandie, dimanche 19 août 2012, 17h30

 

 

 

 

 

 

 

 

Avenue de la plage, Édenville, Normandie, dimanche 19 août 2012, 17h30.

Il est des fantômes qui s’obstinent, ils s’accrochent à vous et alourdissent la marche.

Le chemin (Fabienne Swiatly, La trace bleue)

Plage de Jullouville, Normandie, lundi 20 août 2012, 17h.

 

 

 

 

 

 

 

 

Plage de Jullouville, Normandie, lundi 20 août 2012, 17h.

Les grains de sable, travaillés travaillant, sans répit dans l’atelier des millénaires.

Lorand Gaspar, Sol absolu (Florence Trocmé, Poézibao)

Avenue des Tamaris, Édenville, Normandie, mardi 21 août 2012, 15h30.

 

 

 

 

 

 

 

 

Avenue des Tamaris, Édenville, Normandie, mardi 21 août 2012, 15h30.

Écart de temps, comme un écart de lieu, n’appartenant ni au temps ni au lieu.

Un écart de temps (Hélène Epaud)

Avenue des Tamaris, Édenville, Normandie, mercredi 22 août 2012, 11h30

 

 

 

 

 

 

 

 

Avenue des Tamaris, Édenville, Normandie, mercredi 22 août 2012, 11h30.

Vers le chemin blanc - j’attends le mouvement le plus petit - celui de l’herbe inclinée.

du sommeil de l’araignée (ana nb, Effacements)

Rue Jacques Simon, Carolles, Normandie, jeudi 23 août 2012, 12h

 

 

 

 

 

 

 

 

Rue Jacques Simon, Carolles, Normandie, jeudi 23 août 2012, 12h.

Fraîcheur de l’invisible ramenant une belle marée de frissons.

de l’air (Anna Jouy)

Musée Christian Dior, rue d'Estouteville, Granville, vendredi 24 août 2012, 15h30

 

 

 

 

 

 

 

 

Musée Christian Dior, rue d’Estouteville, Granville, vendredi 24 août 2012, 15h30.

Des problèmes avec les miroirs, les couloirs, la mémoire. Des glissements incessants.

Petit travail d’écriture (Klimperei)

Autoroute A13, Giverny, samedi 25 août 2012, 16h20

 

 

 

 

 

 

 

 

Autoroute A13, Giverny, samedi 25 août 2012, 16h20.

Par moments, le travail, nous sommes loin du travail.

Poème express n°365 (Lucien Suel)

1 commentaire


© LIMINAIRE 2011 - Créé par Pierre Ménard avec SPIP - Administration - Sur Publie.net - contact / @ / liminaire.fr - RSS RSS Netvibes Liminaire Suivez Pierre Ménard sur Facebook Suivez Pierre Ménard sur Twitter