| Accueil
LIMINAIRE
Mouvements et transports romains



Projet de mise en abyme avec Damien. Quelques photographies prises à Rome lors de notre séjour en juillet 1988.

Est-ce que nous n’avons pas vieillis plus que la ville elle-même ? C’est un peu ce que je vais tenter de découvrir en faisant des photographies 22 ans après.

L’impression qu’il faut user la ville, ces tours et détours avant de s’y sentir véritablement à l’aise. Chez soi. L’user à mesure qu’elle nous use.

Chiesa Trinità dei Monti y arrive un peu fatigué, un peu perdu, sortis du Jardin Borghese sans s’en rendre compte. Un grand noir en boubou traditionnel remue des clés sonores pour indiquer que l’église va fermer : « Chiuso, répète-t-il à la cantonade. Chiuso !... »

Le plan dans le guide, agréable à consulter, à lire au retour de la promenade. C’est un peu comme Les Cahiers du cinéma, c’est mieux, après le film.

Piazza di Santa Maria libératrice. Place moderne. Petit café Rione XX. Terrasse sous les arbres, il n’y a que des romains. Pas de touristes. Testacio.

Le clochard qui passe de table en table pour faire la manche porte un anorak malgré la pesante chaleur d’août. Il a laissé son sac de bière rafraîchir sous le filet d’eau de la fontaine de la place ombragée.

Station de métro Termini, à Rome

 

 

 

 

 

 

 

Diaporama sur le thème du Métro de Rome :





Les criquets couvrent parfois le bruit des bus.

Aux Termes de Caracalla, Alice nous fait très justement remarquer que dans ce genre de lieux touristiques où ne reste que ruines, on devrait prévoir des ambiances sonores crées par des musiciens et des artistes afin de restituer un peu de l’esprit du lieu.

40° à l’ombre. Caroline a un frisson.

Très belle vue sur le Tibre et le Nord de Rome depuis la terrasse du Savello (Giardino degli Aranci).

Sortant de l’Aventin pour rejoindre le Testacio, quartier populaire de la ville, on trouve de quoi manger chez un petit traiteur qui dispose de quelques tables hautes et de produits très frais typiquement italiens.

Entendu parler français à la terrasse d’un café ou dans les rues de Rome et l’envie soudaine d’être ailleurs, plus loin encore.

Voie piétonne. Élégance de la perspective qui s’échappe au loin sans l’ombre d’un véhicule. Permet de mieux apprécier les proportions de la rue, des bâtiments et le ciel tout au fond. Les passants, au milieu de la voix piétonne, défilent.

Dans le bus à Rome

 

 

 

 

 

 

 

Diaporama sur le thème des transports romains :







1 commentaire
  • Diaro di Roma #2 17 septembre 2010 12:57, par PH

    Oui effectivement, Rome semble ne pas avoir pris une ride

    Voir en ligne : Ubuntu

Diaro di Roma #2
Publié le 9 septembre 2010
- Dans la rubrique PHOTOGRAPHIE
Regard Photographie Ville Dérive Paysage Voyage Itinéraire Rome






© LIMINAIRE 2011 - Créé par Pierre Ménard avec SPIP - Administration - Sur Publie.net - contact / @ / liminaire.fr - RSS RSS Netvibes Liminaire Suivez Pierre Ménard sur Facebook Suivez Pierre Ménard sur Twitter