| Accueil
LIMINAIRE
Planche-contact : semaine #9


Planche-contact : Écriture photographique et mémoire du processus créatif.

Tous les jours je prends une photographie et je la diffuse sur le site Tumblr : Planche-contact, en y associant une phrase trouvée sur l’un des nombreux blogs et sites littéraires que je suis régulièrement sur Netvibes. À la fin de la semaine, je reprends l’ensemble des photos pour les diffuser dans un article avec le texte que j’ai écrit à partir des phrases trouvées pendant la semaine.

Rue Eugène Varlin, Paris

 

 

 

 

 

 

 

 

Eprouver à nouveau mêlées la sensation du retour et celle de l’éloignement.

Une limpidité qui s’approfondit hors de toute logique.

Dans les temps d’attente mes rêveries n’avancent pas beaucoup.

Vestiges laisserons plus sûrement que traces.

Que ce soit vrai ou faux, qu’importe.

La forme que nous inventions sans nous voir l’inventer.

On peut toujours écrire, photographier, nos instants disparaissent.

Galerie de l'Ourcq, Parc de la Villette

 

 

 

 

 

 

 

 

Galerie de l’Ourcq, Parc de la Villette, Paris 19e, dimanche 26 février 2012, 10h45.

Eprouver à nouveau mêlées la sensation du retour et celle de l’éloignement.

Les années (Norwich)

Opéra Bastille, Rue de Lyon, Paris

 

 

 

 

 

 

 

 

Opéra Bastille, Rue de Lyon, Paris 12e, lundi 27 février 2012, 11h15.

Une limpidité qui s’approfondit hors de toute logique.

Préface de Bernard Noël (Déborah Heissler)

“Detroit, ville sauvage” de Florent Tillon

 

 

 

 

 

 

 

 

“Detroit, ville sauvage” de Florent Tillon, Paris 10e, mardi 28 février 2012, 20h30.

Dans les temps d’attente mes rêveries n’avancent pas beaucoup.

Journal de la crise, sur Oeuvres ouvertes (Laurent Grisel)

Quai du Maréchal Joffre, Melun

 

 

 

 

 

 

 

 

Quai du Maréchal Joffre, Melun, mercredi 29 février 2012, 9h30.

Vestiges laisserons plus sûrement que traces.

Aporos 1 / 070 (Francis Royo)

Train, Ligne Paris-Montargis, Melun

 

 

 

 

 

 

 

 

Train, Ligne Paris-Montargis, Melun, jeudi 1er mars 2012, 9h40.

Que ce soit vrai ou faux, qu’importe.

Tu as voulu voir la mer (Sabine Normand)

Médiathèque de l'Astrolabe, Rue du château, Melun

 

 

 

 

 

 

 

 

Médiathèque de l’Astrolabe, Rue du château, Melun, vendredi 2 mars 2012, 14h30.

La forme que nous inventions sans nous voir l’inventer.

La ville est un texte à trous, pour les Vases communicants (Pierre Cohen-Hadria)

Rue Eugène Varlin, Paris

 

 

 

 

 

 

 

 

Rue Eugène Varlin, Paris 10e, samedi 3 mars 2012, 16h30.

On peut toujours écrire, photographier, nos instants disparaissent.

Jacques Demarcq sur Portrait d’une dame (Sitaudis)

Dans les temps d’attente
Publié le 4 mars 2012
- Dans la rubrique PHOTOGRAPHIE
Regard Photographie Ville Quotidien Citation Cinéma Images Paris Architecture Traces Melun Seine






© LIMINAIRE 2011 - Créé par Pierre Ménard avec SPIP - Administration - Sur Publie.net - contact / @ / liminaire.fr - RSS RSS Netvibes Liminaire Suivez Pierre Ménard sur Facebook Suivez Pierre Ménard sur Twitter