| Accueil
Le scandale du Madoff des manuscrits
Dans L’express, je découvre l’incroyable histoire du Madoff français, écrit par Jérôme Dupuis et Laurent Léger, qui se lit comme un feuilleton d’un autre temps. Gérard Lhéritier est l’un des plus gros acheteurs de manuscrits du monde. Les écrits de Kafka, Hugo, Mozart, Einstein, Baudelaire, Gauguin, tout y passe. Ses pièces maîtresses, désormais classées (...)
L’invitation au voyage avec Charles Baudelaire
L’Hôtel de Lauzun, anciennement Hôtel Pimodan, est un hôtel particulier du XVIIe siècle, situé au 17 quai d’Anjou sur l’île Saint-Louis à Paris. Pendant la première moitié du XIXe siècle, l’hôtel passe entre les mains de plusieurs propriétaires. Il est loué par des alchimistes, des teinturiers (il prend d’ailleurs un temps le nom d’hôtel des Teinturiers) mais (...)
Parcours dans la ville
L’artiste française Sophie Calle mêle ses propres récits de sa vie à ceux fournis par d’autres personnes, ou encore se plie à l’image que l’on a d’elle, de sorte qu’entre le réel et l’imaginaire, les frontières sont abondamment brouillées. L’artiste invente ainsi en partie son autobiographie qui fonctionne comme une interface où se rencontrent les (...)
Invitation au voyage
Deuxième semaine de l’atelier d’écriture proposé par François Bon pendant 10 semaine dont vous trouverez sur tiers livre les propositions d’écriture développées, avec exemple basé sur un texte d’auteur. Pour cette semaine, c’est à partir du Château de Franz Kafka, de Dire I/II de Danielle Collobert. Je vais tenter de profiter de cet été et de ces ateliers (...)
Revue de création d’ici là n°8 sur Publie.net
Le huitième numéro de la revue d’ici là est consacré à la ville : « La forme d’une ville, hélas ! change plus vite que le cœur d’un mortel, » Charles Baudelaire. « La forme d’une ville, hélas ! change plus vite que le coeur d’un mortel », est un vers célèbre des Tableaux parisiens de Charles Baudelaire. Julien Gracq et Jacques Roubaud ont écrit deux (...)
Michel Deguy : Spleen de Paris
Proposition d’écriture : « Quel est celui de nous qui n’a pas, dans ses jours d’ambition, rêvé le miracle d’une prose poétique, musicale, sans rythme et sans rime, assez souple et assez heurtée pour s’adapter aux mouvements lyriques de l’âme, aux ondulations de la rêverie, aux soubresauts de la conscience ? C’est surtout de la fréquentation des villes (...)

Charles Baudelaire
LIMINAIRE le 12/11/2018 : un site composé, rédigé et publié par Pierre Ménard avec SPIP depuis 2004. Dépôt légal BNF : ISSN 2267-1153
Flux RSS Liminaire - Pierre Ménard sur Publie.net - Administration - contact / @ / liminaire.fr - Facebook - Twitter - Instagram - Youtube