| Accueil
LIMINAIRE
L’exemple de Pierre Ménard et de la Médiathèque Astrolabe à Melun


Dans un récent article publié par Silvère Mercier sur Bibliobsession, ce dernier s’étonnait que de nombreuses bibliothèques utilisent des profils Facebook au lieu de pages Facebook : « Pour mémoire un profil est dédié à des personnes individuelles et les pages sont dédiées aux organismes, aux marques ou aux services. On devient amis avec un profil et on aime une page, en langage Facebook… Sauf qu’historiquement, beaucoup de bibliothèques on créée des profils avant que les pages se développent. »

Ce qui est le cas de la médiathèque de l’Astrolabe à Melun et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Dans son article Silvère Mercier rappelle qu’« un profil est bien plus fastidieux à gérer qu’une page puisqu’il faut accepter les demandes d’amis qui sont d’ailleurs limités à 5 000 là où les pages peuvent accueillir un nombre de fans illimités. En terme de référencement, il est également plus efficace de gérer des pages qui proposeront du contenu sans qu’il soit nécessaire d’être connecté à un compte Facebook. »

Page Facebook Pierre Ménard

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C’est vrai que cela peut être fastidieux de gérer un profil (répondre aux demandes de contact, aux messages très nombreux), mais ce qui m’a surtout décidé de faire migrer le profil de la médiathèque de l’Astrolabe à Melun vers une page, ce sont les statistiques fournies avec les pages, service qui n’existe pas pour les profils.

Avant de faire migrer le profil de la médiathèque de l’Astrolabe à Melun et de l’associer à une page, j’ai préféré tester l’outil que Facebook a récemment mis à la disposition de ses usagers (pas encore d’aide en ligne), permettant de passer d’un profil à une page, mais sans garder les informations préalablement mises en ligne (développement à venir). Mais sachant que l’on pouvait en garder une sauvegarde, et que Facebook est avant tout un réseau social où diffuser de l’information au quotidien, j’ai tout de même décidé de me lancer dans l’opération. J’ai pour cela tenté la migration avec mon profil Pierre Ménard vers une page en tant qu’écrivain. La procédure est assez simple comme nous allons le voir.

Page Facebook Pierre Ménard

 

 

 

 

 

Étapes à suivre :

Même si l’on peut normalement sauvegarder l’ensemble des données de son compte Facebook, il vaut mieux être prudent et réaliser la sauvegarde au préalable en modifiant les Paramètres de son compte disponibles dans l’onglet Compte, en haut à droite du menu Facebook.

Le téléchargement de vos données au format zip peut prendre un peu de temps, s’armer de patience. On y retrouve l’ensemble des vidéos, photos qu’on a disposés sur Facebook (91 Mo pour la médiathèque, près de 300 Mo pour Pierre Ménard), ainsi que tous les textes, informations, statuts qu’on a mis en ligne, le tout au format html.

J’ai tenté la transformation de mon Profil Pierre Ménard en Page Pierre Ménard.

Une fois connecté à votre profil vous pouvez utiliser l’outil permettant de passer de votre profil à une page.

 

 

 

 

 

 

Il faut choisir son camp. En tant qu’auteur, pas d’hésitation, j’ai choisi la rubrique : Artiste, groupe ou personnalité publique. Pour la médiathèque, le choix n’est pas aussi simple. Facebook propose au moins deux rubriques dans lesquelles une médiathèque peut s’inscrire : Lieu ou commerce local & Divertissement.

Puis vous lancez le transfert.

Page Facebook médiathèque Astrolabe à Melun

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’opération fonctionne bien mais pose tout de même quelques menus soucis :

Difficulté pour ouvrir la version mobile de la page (anciennement profil) que j’utilisais avec mon iPhone.

En tant qu’administrateur, je ne peux plus suivre aussi facilement les informations des personnes qui me suivent. Je ne peux le faire que par le biais d’un profil admis en tant qu’administrateur de ma page.

Si l’on possède un groupe ouvert récemment, on ne peut plus y retourner. Par contre les groupes plus anciens fonctionnent toujours parfaitement.

Groupe Page 48 de Pierre Ménard sur Facebook

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Si vous avez créé un groupe, le groupe est lié à votre profil, pensez à ajouter d’autres administrateurs, car si l’on peut encore envoyer des messages, des événements, on ne peut plus modifier les membres ni modifier les paramètres du groupe. C’est le cas que j’ai rencontré pour le groupe autour des lectures versatiles de Page 48. Le groupe n’a donc plus d’administrateur puisqu’une page ne peut administrer de groupe a posteriori.

Depuis quelques mois et la nouvelle version de Facebook, les groupes ont changé de présentation. C’est le cas de celui que j’anime autour de Google Street View : Le Tour du jour en 80 mondes. Celui-là n’est carrément plus accessible depuis ma nouvelle Page.

Photo : Microtokyo, avril 2011

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Conclusion :

Le profil se transforme en page (les abonnés sont gardés en mémoire, et l’on peut récupérer via la sauvegarde de ses données, l’ensemble des documents publiés depuis la création de son compte Facebook. Mais cela créé un doublon avec la page que l’on parfois déjà créé. On peut supprimer la première au profit de la seconde (profil vers page), mais de nombreux fans restent sur le carreau. Il faut les prévenir. Un des rares moyens que j’ai trouvé c’est de ne pas clôturer trop vite la première page et de publier une nouvelle sur la page ainsi que créer un événement pour demander aux anciens fans (je préfère dire amateurs ou personnes intéressées) de rejoindre la nouvelle Page.

En tant qu’administrateur, on a en effet la possibilité d’envoyer un message, sous forme de mise à jour.

Quand on est administrateur d’une page Facebook et que l’on possède également un profil, on peut basculer très facilement de l’un à l’autre. La gestion est plus simple, plus professionnelle (avec des statistiques pertinentes) et la possibilité d’ajouter des applications (Twitter, Youtube, Calaméo, Flickr...) pour enrichir sa page.

On n’a plus besoin d’être connecté pour ouvrir la page de la Médiathèque Astrolabe ou celle de Pierre Ménard. C’est assurément un plus. Mais la procédure de transfert est loin d’être aussi simple que le laissait entendre Silvère dans son article. Et plus grave, loin d’être aussi pertinente qu’on pouvait le croire.

En effet, à quoi sert une page ? Silvère Mercier s’interrogeait, il y a quelques années sur : pourquoi et comment utiliser Facebook pour une bibliothèque publique ?

Il répondait à juste titre : « Pour promouvoir un service/équipement et pour diffuser des contenus, interagir avec des gens. Bien sûr les deux réponses sont tout à fait compatibles, mais le fait est que sur un web social, les contenus et les interactions avec des personnes priment sur l’institution… or les bibliothèques sur Facebook y sont en très grande majorité pour promouvoir l’institution. »

Le regret de ce passage de nos profils Facebook à la page (dans l’état actuel de la dernière version de Facebook, mais on peut espérer que cela va encore pas mal évoluer), c’est une large diffusion de nos informations (de type institutionnel) au détriment d’une interaction (contact direct avec les utilisateurs et les internautes) qui s’opère, et c’est un peu dommage.

Et le second outil qu’évoque Silvère en complément de son article, Post Planner, une nouvelle application Facebook qui permet désormais aux utilisateurs de programmer leurs statuts à l’avance sur leur profil mais aussi sur leurs pages ou leurs groupes sans avoir besoin de quitter Facebook, ne fonctionnait pas, quand j’ai essayé de la charger sur mes pages. Et j’ai envie de dire, c’est tant mieux. Répéter un statut de façon automatique, ne va pas dans le sens social du réseau et de l’interaction qu’on y cherche. Les utilisateurs fuient généralement ce genre de mises en ligne automatiques, systématiques, sans âme. Comme le dit très bien François Bon en commentaire de cet article : « C’est un truc de chauffeur de bus : moi j’ai le droit de faire des annonces au micro mais pas les gens !... »

Pour rejoindre la communauté des amateurs de la Médiathèque Astrolabe à Melun et de Pierre Ménard, écrivain sur Facebook, voici nos deux pages :

Médiathèque Astrolabe à Melun

Pierre Ménard

4 commentaires
  • Facebook : Passer du profil à la page 22 avril 2011 18:18, par F Bon

    ouais, ben du coup, comme tu en parlais, me suis dit oh chouette c’est faisable – mais je n’avais pas lu ta page jusqu’au bout - résultat je ne peux plus rien voir des gens que j’aime suivre, faut que je crée un deuxième profil, j’ai une page morte et je ne peux plus revenir en arrière – c’est un truc de chauffeur de bus : moi j’ai le droit de faire des annonces au micro mais pas les gens

    enfin bof, c’est typique de l’acte manqué, je devais en avoir un peu marre de la machine à tambour

    Voir en ligne : Tiers Livre

    • Facebook : Passer du profil à la page 12 octobre 2011 13:09, par ozelor

      Bonjour, je viens de passer du profil à la page pour le compte de mon bar mais j’aime pas du tout ça... Je ne peux plus créer d’événement et j’ai l’impression que la page est devenue invisible ; lorsque je publie des choses, je n’ai quasiment plus de retour, alors qu’avant mes amis me suivaient beaucoup... Peux t-on passer d’une page à un profil ??

  • Facebook : Passer du profil à la page 25 octobre 2011 12:43, par Pierre Ménard


    Malheureusement le chemin inverse, passer de la page au profil n’est pas possible. Et c’est vrai que le fonctionnement de la page n’est plus aussi satisfaisant que lors de leur mise en place. Facebook anime et fait évoluer les profils de ses usagers mais ne travaille plus sur les fonctionnalités de ses pages, ce qui est très curieux vue le public professionnel auquel s’adresse ces pages.

    Voir en ligne : Liminaire

Facebook : Passer du profil à la page
Publié le 21 avril 2011
- Dans la rubrique LIVRE & LECTURE
Mémoire Livre Multimédia Information Bibliothèque Traces Melun Sérendipité






© LIMINAIRE 2011 - Créé par Pierre Ménard avec SPIP - Administration - Sur Publie.net - contact / @ / liminaire.fr - RSS RSS Netvibes Liminaire Suivez Pierre Ménard sur Facebook Suivez Pierre Ménard sur Twitter