| Accueil
LIMINAIRE
La forme d’une ville, hélas ! change plus vite que le coeur d’un mortel


Le huitième numéro de la revue d’ici là est consacré à la ville :

« La forme d’une ville, hélas ! change plus vite que le cœur d’un mortel, » Charles Baudelaire.

« La forme d’une ville, hélas ! change plus vite que le coeur d’un mortel », est un vers célèbre des Tableaux parisiens de Charles Baudelaire. Julien Gracq et Jacques Roubaud ont écrit deux variations autour de ce vers, le premier dans La forme d’une ville (José Corti), et le second dans La forme d’une ville, hélas, change plus vite que le cœur des humains (Gallimard).

Sommaire du numéro :

Gilles Amalvi • Jacques AncetJan BaetensClaude Ber • Sereine BerlottierGuenaël Boutouillet • Daniel Bourrion • Martin Brink • Daniel CabanisNicolas Carras • Cécile CarretGwen Catalá • David Christoffel • Sarah Cillaire • David Cousin-Marsy • Jean Christophe Cros • Matthew Cusick • Philippe De Jonckheere • Régine Detambel • Caroline DiazMichèle Dujardin • Patrick FroehlichVirginie Gautier • Jean-Paul Gavard-PerretCatherine Gfeller • Christophe Grossi • Maryse Hache • Lise Hascoët • Sandra Hinège • Mathilde Huron • Sabine Huynh • Jasper James • Emmanuèle JawadChristine Jeanney • David LespiauNolwenn Letanoux • Nadine Manzagol • Laurent Margantin • Pierre Ménard • José Morel Cinq-MarsAna nb • Greg Noirot • Jérôme Orsoni • Julia PalloneIsabelle Pariente-Butterlin • Julia Pallone • Julien Pauthe • Marc Pautrel • Charles Pennequin • Jean-Philippe Poli • Cécile Portier • Daniel PoznerRadioMentale (Eric Pajot) • Béatrice Rilos • Laurent Sauerwein • Anne Savelli • Christopher Selac • Joachim Séné • Lucien Suel • Jérémy TaleysonMario Urbanet • Benoît Vincent • Voxfazer

Bande son :

Gilles Amalvi : Ballade immobile. Voxfazer : La forme d’une ville. Cécile Portier : Viles paroles, Ville Parole. David Christoffel : Un train pendant six heures. RadioMentale (Eric Pajot) : City Dream’s. Pierre Ménard : Vous êtes ici.

60 auteurs / 320 pages


PDF principal (59 Mo) avec l’ensemble des textes, photographies et documents, ainsi qu’une bande son au format mp3 (14 Mo) à télécharger séparément. Version ePub (160 Mo) avec la bande son (14 Mo) : 3,99 € sur Publie.net.

Photo de Jasper James et texte de Marc Pautrel dans le n°8 de la revue d'ici là sur Publie.net

 

 

 

 

 

 

 

 

Très fier de ce huitième numéro dont le thème me tient particulièrement à cœur. Comme le dit François Bon sur son site, la revue d’ici là est devenu le « vaisseau amiral de ce que nous voulons une pure instance de recherche numérique. »

La revue s’invente autour d’un thème, une phrase clé qui ouvre les perspectives d’écriture, les pistes de création. Les auteurs me proposent leurs textes par email, et cet échange avec eux est très prenant mais précieux, indispensable, c’est un dialogue qui s’enrichit au fil du temps, entre l’entrée en contact, l’envoi de leur proposition, ma mise en page, les corrections qu’on y apporte, leur aval à partir de ce que j’appelle désormais un Bon À Diffuser (BAD, mais pas si mal que ça), et la diffusion finale sur Publie.net.

La mise en page est toujours réalisée sur InDesign, et la version ePub avec audio et vidéo embarqués pour l’iPad est réalisée par Gwen Català et son studio ePub.

Il s’agit en effet d’une traduction inventive de la mise en page originale. Et le résultat est saisissant comme à chaque fois depuis le numéro 6. Un grand merci à Gwen pour son inventivité créative et sa disponibilité sans faille, nuit et jour.

Même si la version ePub est un peu lourde pour certains utilisateurs (et surtout pour leurs machines et leur connexions), il faut savoir qu’on peut lire la revue en ligne sur la liseuse web développée par Immatériel. On peut y faire des recherches sur l’ensemble du numéro, avoir accès à un sommaire dynamique. Pour une lecture optimale de la revue je vous conseille de choisir le mode Image en spécifiant Une Page ou Codex (si vous préférez lire la revue en double page), mais attention avec ce mode l’affichage des images est un peu plus long.

Pour ce numéro, Gwen m’a même proposé, associé à Lise Hascoët, un module multimédia autour de Berlin. Ce numéro 8 est à ce titre un nouveau virage multimédia pour la revue qui accueille, en plus de la bande son, trois vidéos de Patrick Froehlich, Cécile Portier et Philippe De Jonckheere. Dans la version multimédia pour l’iPad avec l’audio intégré, on peut lire la revue par l’intermédiaire d’un sommaire en image, chaque page est reliée aux autres par le biais de ce sommaire très facilement disponible, mais aussi de manière aléatoire ainsi qu’à l’intérieur des textes par l’intermédiaire de liens qui relient entre eux, sous forme d’échos et de résonances, les textes et les autres travaux de la revue.

L’idéal, je l’ai déjà écrit, serait pour moi de pouvoir créer les prochains numéros de la revue d’ici là dans la version pdf et dans la version ePub, en même temps, mais avec les spécificités de l’ePub et l’utilisation de plus plus développée du tactile sur les tablettes, c’est un peu compliqué. Nous continuons donc à travailler pour les prochains numéros de la revue, avec François Bon et Gwen Català, afin de continuer à développer ce laboratoire de création contemporaine.

Portfolio de david Cousin-Marsy dans le n°8 de la revue d'ici là sur Publie.net

 

 

 

 

 

 

 

 

Articles sur la revue d’ici là n°8 :

Guenaël Boutouillet

Christophe Grossi

Béatrice Rilos

Anne Savelli

Samuel Dixneuf

François Bon

Sommaire de la revue d'ici là n°8 sur Publie.net

 

 

 

 

 

 

 

 

Présentation des auteurs :

Gilles Amalvi est écrivain. Né à Paris en 1979. Il vit à Nantes. Il a publié Une fable humaine au Quartanier (coll. « Phacochères », 2005). Ses poèmes sont parus dans diverses revues, dont Grèges, Moriturus, Le Quartanier et La mer gelée. Il a complété une maîtrise sur Henri Michaux et Paul Celan. Conférencier au musée des Beaux-arts de Nantes, il collabore également avec le festival des Rencontres Chorégraphiques de Seine-Saint-Denis. Il a participé aux numéros de la revue d’ici là n°1, d’ici là n°5d’ici là n°6 et d’ici là n°7

Jacques Ancet est un poète et traducteur français né le 14 juillet 1942 à Lyon. Après des études secondaires et supérieures dans cette même ville, il fut lecteur de français à l’Université de Séville, puis agrégé d’espagnol. Il a enseigné depuis plus de trente ans dans les classes préparatoires aux grandes écoles avant de se consacrer à son travail d’écrivain et de traducteur près d’Annecy, où il réside. Derniers titres parus : L’amitié des voix ILes voix du temps II Le temps des voix, publie.net, 2009. Portrait d’une ombre, coll. PO&PSY, Érès, 2011, Chronique d’un égarement, Lettres Vives, 2011.

Jan Baetens travaille essentiellement sur les rapports entre texte et image, dans une perspective qui tient autant de la sémiotique que des études culturelles. Sémioticien – Chercheur en Etudes culturelles. Il a publié dans les domaines de la paralittérature, de la poésie contemporaine, de la théorie photographique et de la théorie des écritures à contrainte. Professeur à l’Université de Leuven (Louvain). Département de lettres modernes/Institut d’Etudes Culturelles. Il codirige Formules, la revue des littératures à contraintes et fait également partie du comité de rédaction de FPC/Formes poétiques contemporaines. Il est l’auteur de plusieurs volumes de poésie, derniers titres parus : Pour une poésie du dimanche (2009), et Autres nuages (2011).

Claude Ber a publié plus d’une dizaine d’ouvrages principalement en poésie et en théâtre - La mort n’est jamais comme, prix international Ivan Goll, Sinon La TransparenceLa Prima Donna suivi de l’Auteurdutexte,Orphée Market tous édités ou réédités aux éditions de l’Amandier, Lieu des Eparts aux éditions Gallimard, Monologue du Preneur de son pour 7 figures éditions Via Valériano-Léo Scheer- ainsi que des livres d’artistes, dont Vues de vaches avec le photographe Cyrille Derouineau aux éditions de l’Amourier, L’inachevé de soi avec le peintre Pierre Dubrunquez aux éditions de l’Amandier etc. Son site présente extraits de son œuvre et revue de presse complète. Il accueille aussi un écrivain invité chaque mois.

Sereine Berlottier vit et travaille en région parisienne, en zone inondable. Derniers ouvrages : Nu précipité dans le vide, Fayard, 2006. Chao Praya, Apogée, coll. La rivière échappée, 2007. Ferroviaires, Publie.net, 2008. Décrochage, Publie.net, 2009. Attente, partition, Argol, 2011. A également publié dans différentes revues, notamment dans les revues Perpendiculaire, Bleue, Exit, Triages, Le Nouveau recueil, Po&sie, d’ici là, Gare maritime, N4728, Ce qui secret, et collabore au site www.remue.net.

Guenaël Boutouillet est rédacteur en chef de livreaucentre.fr. Il est responsable de l’animation éditoriale (avec Patrick Chatelier) des pages “résidences d’auteur en Ile-de-France” du site remue.net. Il anime de nombreux ateliers d’écriture (en médiathèque, en maison d’arrêt) ; des débats littéraires (à Nantes, Rezé, Paris, La Baule) ; des formation à l’écriture on line, des formations à l’animation d’ateliers d’écriture. Derniers ouvrages parus : « La Politique par le sport », recueil collectif, dir. François Bégaudeau, éditions Calmann-Levy ; « Écrivains en série », recueil collectif, dir. Emmanuel Rabu, aux éditions Léo Scheer. “Sarajevo“, texte sur des photographies d’Alexandre Chevallier, édition publie.net, collection portfolio. Publication dans les revues Gare Maritime, remue.net, Ce qui secret, Gare Maritimeremue.net.

Daniel Bourrion est né en 1967 en Lorraine. Il a publié en revues, en recueils, par actions et par omissions. Il migre actuellement, lentement mais sûrement, de corps, d’esprit et d’écrits, vers le tout numérique. Il assure entre autres une permanence sur le Net par Face Terres... qu’il conçoit comme un atelier à ciel ouvert. Voir son site professionnel Face-Ecran et son site littéraire Face/Terres. Il est membre actif du comité éditorial de publie.net. Site web de l’auteur

Martin Brink est photographe. Il vit et travaille à Helsingborg, en Suède. Ouvrages : Trash In Grass, self published, pdf book, 2011 ; Garden, self published, pdf book, 2011. The Daily Round, self published, Blurb edition, 2011. The Daily Round, self published, First edition, 2009. Dernières expositions en 2011 : Galleri Arnstedt, Östra Karup. Margate photo festival book show, i Scream & Rock, Margate. (books) Lilla Galleriet Helsingborg, Helsingborg. The Indie Photobook Library display at PPAC Book Fair, Philadelphia. Son travail est diffusé par Millennium Images. Son site : http://martinbrink.se/

Daniel Cabanis Né en 1956, ancien élève des Arts-Décos, Daniel Cabanis est plasticien et enseignant. Au fil du temps, il a publié nombre d’opuscules et livres d’artiste et collaboré un temps à la revue PAN (organe officiel de la Pansémiotique). En 1998, il publie au Seuil L’Amour à l’écossaise, plus récemment, il a entrepris un Catalogue des pense-bêtes idiots. Il a participé aux numéros de la revue d’ici là n°4,d’ici là n°5, d’ici là n°6 et d’ici là n°7

Nicolas Carras est compositeur, arrangeur, pianiste, artiste sonore et poète. Co-fondateur du groupe sos-art.com. Vient du classique et du Jazz. A l’age de 19 ans il écrit ses premiers poèmes, travail d’écriture qu’il mènera en parallèle de sa recherche musicale, plusieurs recueils à ce jour non publiés, ainsi qu’un travail autour de la poésie vidéo. 1989 : arrête ses études pour se consacrer exclusivement au piano et solfège. Il a participé au numéro 6 de la revue d’ici làSon site : http://www.nicolasound.com/, et celui de son groupe d’art contemporain : http://www.sos-art.com/

Cécile Carret est née le 31 août 1970. Elle vit et travaille à Paris depuis quelques années. Lit et regarde. Elle a été correctrice pour Publie.net. 

Gwen Catalá Ancien directeur éditorial et cofondateur de Numeriklivres, auteur 2.0 & expérimentateur fou. Il a été le premier auteur à proposer des textes courts sur iPhone mais pas uniquement. Il élabore la version ePub de la revue d’ici là depuis le n°6.

David Christoffel est né en 1976 à Tours, vit à Clichy. Auteur d’opéras parlés, tels que La flûte dite enchantée (1997), Le Déchante-Merdier (1999), ou Les Heureux alibis au label Signatures / Radio France (2005), David Christoffel s’intéresse aux rapports entre la poésie et la musique. Il développe des activités de radio, de composition, de poésie au lycée, de clarinette, de spam, de colloques internationaux, d’enseignement en prison, de soirées électorales, de critiques et recensions, de musique de film, de concerts de flûte à bec en maison de retraite... Chroniqueur pour la Banque de programmes de Radio France, ses poèmes intègrent régulièrement des paroles, des éléments radiophoniques. Il vient de publier Argus du cannibalisme sur Publie.net. Il a participé à la bande son des numéros de la revue d’ici là n°3, et d’ici là n°6. Son site : http://www.dcdb.fr/

Sarah Cillaire est née en 1977. Parents enseignants, père musicien. Étudie l’art dramatique dans un premier temps, le russe, les lettres modernes et le serbo-croate par la suite, le mime corporel, la mise en scène et la dramaturgie récemment. Chargée de cours en littérature comparée de 2004 à 2007 à Paris 3. Fonde le site de traduction expérimentale retors.net. Après l’inachèvement d’une thèse sur la mise en fiction de l’Histoire, essaie de faire ce qui la rend joyeuse : écrire en série sur une surface contestable, élever ses enfants, jouer, chanter, mettre en scène. Site web de l’auteur

David Cousin-Marsy est né en 1968 dans le nord de la France. Il vit et travaille à Paris. Artiste et photographe il réalise des photo-collages et des photos de paysages urbains ou architecture. Dernières expositions : Du 21 octobre au 5 décembre 2010 - Aulnay-sous-Bois - Espace Gainville - Exposition personnelle. Du 9 au 13 novembre 2011 - Fotofever art fair - Off de Paris-Photo - Espace Cardin, Paris. Représenté par la galerie Heine. Site du photographe : http://www.vuenville.com/

Jean Christophe Cros est né le 9 novembre 1974. Il vit et tra­vaille à Mulhouse. Publications : Nu de Peau, Ed. Gros Textes, L’Anocoluthe n°11 (revue fran­çaise) Micro-pla­quette, col­lec­tion Coté jar­din, aux éditions Contre-allées. Anthologie Ombres et lumiè­res (éditions LCR), Gros Textes n°38/39 (revue bruxel­loise) Contre-allées n°13/14 (revue fran­çaise) Anthologie du haïku en France (éditions Aléas).• 2002 : Chevaucher la lune, antho­lo­gie qué­bé­coise du haïku contem­po­rain (éditions David), Nonniouze n°15 (revue fran­çaise), L’Aconique (revue bruxel­loise), Contre-allées n°1Décharge et Doc(k)s. Site web de l’auteur 

Matthew Cusick est né à New York en 1970. Artiste fasciné par la géographie de la culture américaine. Il y a neuf ans, frustré par la peinture, Cusick commence à expérimenter un travail élaboré à partir de cartes géographiques. Il a été artiste invité et conférencier à la Cooper Union et à l’Université du Nevada, de Las Vegas. Son travail est présenté dans de nombreuses collections publiques et privées dont le Musée d’art contemporain de San Diego. Ses travaux ont été largement diffusés sur internet et dans la presse américaine : New York Times, The San Francisco Chronicle, et le New Yorker. Il est représenté à New York par Pavel Zoubok Galerie. Depuis 2007, il vit dans le nord du Texas.

Philippe De Jonckheere est photographe, graphiste, écrivain. Il est né à Paris en 1964. Il vit encore. Ce dont il conserve des traces quotidiennes dans un bloc-notes. Il a publié deux ouvrages chez Publie.net, en 2008 : Désordre, un journal. Robert Frank photographe.

Régine Detambel a publié des romans (Sur l’aile, Mercure de France, 2010 ;Pandémonium, Gallimard, 2006), des nouvelles (50 Histoires fraîches, Gallimard, 2010) des textes brefs (Graveurs d’enfance, Folio, 2001), des essais (Petit éloge de la peau, Folio, 2007 ; Le Syndrome de Diogène, éloge des vieillesses, Actes Sud, 2008). Ses ouvrages, traduits dans une dizaine de langues, témoignent de l’attention portée au corps . Le site www.detambel.comr end compte de ses activités de conférencière et d’animatrice en bibliothèque.

Caroline Diaz est illustratrice. Née en 1970 à Alger. Après des études à l’Ecole des Arts Appliqués Duperré, elle crée avec Céline Héno et Sophie Adary la société Mini labo, une marque d’objets et d’images dessinés. Elle a publié avec Pierre Ménard un livre édité par Actes Sud Junior en 2008 : Quand tu t’endors. Elle a participé à la revue d’ici là n°1, d’ici là n°2d’ici là n°5, 

Michèle Dujardin est née à Marseille en 1955. Premier livre en 1983, Blockhaus, éditions Jeanne Laffite. Elle a publié en 1988. Abâdon aux éditions du Seuil/Déplacements, et de nombreux textes en revue. Travaux textes et photographie, inédits sur son site abadon.frElle a participé aux numéros de la revue d’ici là n°5 d’ici là n°6 et d’ici là n°7

Patrick Froehlich est auteur d’un premier roman, Le toison (éditions du Seuil, 2006) et depuis, de deux textes sur publie.net : Distance, Silence et La voix de Paola, ce dernier à partir de tableaux de Paola Hivelin sur son corps, sa maladie, sa voix malade (http://paola-hivelin.net). Il écrit actuellement à distance de la France.

Virginie Gautier est née en 1969, vit à Montreuil-sous-Bois. Virginie Gautier étudie aux Beaux-Arts puis mène un travail artistique en réalisant des sculptures, photographies, vidéos, et des œuvres in situ dans le paysage. Elle développe une pratique autour des questions d’espace, de perception et de déplacement, qu’elle poursuit aujourd’hui en écrivant. Elle enseigne les Arts Plastiques en Seine-Saint-Denis. Virginie Gautier a fait paraître sur le site d’édition numérique Publie.net, une version de ce récit intitulée Les sédiments, ainsi qu’un court texte pour le numéro 2 de la revue d’ici là, dirigée par Pierre Ménard.

Jean-Paul Gavard-Perret est né en 1947 à Chambéry. Il poursuit une recherche et une réflexion littéraires ponctuées d’une trentaine de livres de textes brefs ( "Chants de déclin et de l’Abandon" - Pierron, "A l’Epreuve du temps" - Dumerchez, « Donner ainsi l’espace » - La Sétérée , , "Cyclope", Editions de l’Atlantique,) - ou d’essais ("Samuel Beckett, l’imaginaire paradoxal et la création absolue" - Minard, "Eugène Lery et les appartitions", Almagra. Il travaille aussi sur les taches d’encre publiées entre autres dans diverses revues.

Catherine Gfeller est née en 1966 à Neuchâtel (Suisse) où elle obtient à l’Université un Master en Histoire de l’Art et en littérature française ainsi qu’un certificat d’aptitudes pédagogiques puis, en 200,3 un DEA en esthétique et psychanalyse à l’Université Montpellier III. Elle commence son activité photographique en s’adonnant au paysage et voyage intensément pour trouver ses sujets. (1985-1995 : La Matière du Paysage, From Above). En 1999, elle s’installe à Paris et reçoit le prix de la Fondation HSBC pour la photographie. Depuis 1988 Catherine Gfeller a exposé ses travaux au Canada, aux Etats-Unis, en Israël, en Argentine, au Chili, en Angleterre, en Allemagne, en Belgique, en France, en Hollande, en Italie, en Slovénie et en Suisse, où ses oeuvres se trouvent dans de nombreuses collections publiques et privées.

Christophe Grossi est né en 1972. Il vit à Montreuil et travaille à la promotion du livre numérique à Malakoff. Quelques-uns de ses exercices d’admiration et récits ont été publiés en revue (Inventaire/InventionPrétexteLivraisonPoesia). Il anime deux blogs : l’un dans le cadre professionnel, le blog ePagine ; l’autre, déboîtements, est son laboratoire d’écriture.Le texte "corpus christophe", publié dans le numéro 6 de la revue d’ici là, rejoindra plus tard ses corps pluriels, série débutée en septembre 2010.

Maryse Hache : 

une femme lisait vvedenski trad andré markowicz conversation sur une course dans une chambre

ça a fait hop ça s’est dressé dans l’herbe

une enfant courait son corps dans une ville / un jour son corps et elle lurent / jusqu’en chaldée /

un jour son corps et elle écrivirent / jusqu’aux étoiles

le texte ne court pas c’est elle qui court dans le texte hors du texte dans le texte

une femme courait dans un des astres / ce n’est pas un astre qui court/ c’est elle qui court dans un des astres /

du lire / de l’écrire

Lise Hascoët est designer textile et pratique régulièrement la photographie. Diplômée d’un MA Fashion, Textile innovation new applications, en 2011, à la HERIOT WATT University en Ecosse. Son blog : http://lizhascoet.blogspot.com 

Sandra Hinège Naître en hôpital. Habiter en avenue. Fréquenter les ruelles. Tout partirait de cette idée de route, de chemin, avec l’intuition immédiate que ce qui compte dans cette route, dans ce chemin, ce n’est pas le lieu où l’on arriverait, le bout, le but à atteindre, mais c’est justement le lieu même de cette route qui serait le questionnement. Partir d’une route, avant de se demander si l’on est sur la bonne voie, c’est déjà peut-être se demander s’il n’y en a pas d’autres, ailleurs ou juste dans celle où l’on se trouve, imperceptibles au premier coup d’œil, dissimulées ou seulement discrètes, à percer à percevoir. Site web de l’auteur

Mathilde Huron Diplômée de l’ESAG Penninghen après 5 ans d’études en arts graphiques, Mathilde Huron s’est associée à deux autres élèves de sa promotion, Kinuko Asano et Amandine Delaunay, avec lesquelles elle a décidé de tenter l’aventure de créer leur propre collectif, studio3pieces : www.studio3pieces.com.

Sabine Huynh est poète, écrivain, traductrice littéraire et sociolinguiste. Elle détient un doctorat en linguistique de l’Université Hébraique de Jérusalem. Elle écrit en français et en anglais et traduit principalement de l’anglais, l’hébreu et l’italien. Ses écrits et traductions ont été publiés aux Etats-Unis (The Dudley Review, Poetica Magazine, Danse Macabre), au Canada (Zinc, Virages, Art Le Sabord), en Israel (arc, Continuum, Voices, Cyclamens and Swords) et en Europe (L’Enfant et le génocide, Temporel, Retors, TraduzioneTradizione, The International Literary Quarterly, DiptYque, Dissonances, Terres de Femmes, Dogs Singing, Soul Feathers). Les éditions Galaade publieront son premier roman, La Mer et l’enfant, en 2012. Elle vient de préparer, avec Andrée Lacelle, Angèle Paoli, et Aurélie Tourniaire, une anthologie mondiale de poésie féminine contemporaine en langue française intitulée pas d’ici, pas d’ailleurs (parution en 2012). 

Jasper James est photographe. Il vit actuellement à Pékin. Au cours des dix dernières années, il a vécu et travaillé à New York, Londres et Pékin, couvrant missions autour du globe pour les plus grands magazines et les clients les plus variés : Ferrari, British Airways, Wrigley, Volvo, Bosch, China Mobile, Marks and Spencer, la Banque de Chine, QQ.Com, Ritz Carlton, le Mandarin Oriental, Mens Journal,Telegraph Magazine, Dwell, Vanity Fair, Monocle. Site web du photographe

Emmanuèle Jawad est  née en 1967 à Vernon, elle vit à Paris. Des extraits de décales, [1] et décales, [2] ont été publiés dans les revues imprimées BoXon, Ouste, 22MDP (à paraître) chroniques errantes et critiques ainsi que dans la revue électronique : plexus-s.

Christine Jeanney a publié son premier roman en 2007 (Charlémoi aux éditions ArHsens). plusieurs ouvrages diffusés sur Publie.net (Voir B. et autour), Folie passée à la chaux viveSignes cliniques,Fichaises, et Cartons, ainsi que qu’un recueil de nouvelles à paraître en 2010 aux éditions Quadrature. Participation aux numéros de la revue d’ici là n°4 et d’ici là n°5. Elle anime deux blogs de chroniques littéraires, Pages à pages et Jeuness’à pages et écrit parfois des tentatives de textes dans tentatives.

David Lespiau est poète. Né en 1969 à Bayonne, vit et travaille à Marseille. Co-fondateur de la revue ISSUE avec Éric Giraud et Éric Pesty (cinq numéros parus, 2002-2005). Interventions régulières pour CCP cahier critique de poésie (cipM). Derniers livres parus : De l’électricité comme moteur, éditions de l’Attente, 2006. Réduction de la révolution la nuit, Contrat Maint, 2005. Quatre morcellements ou l’affaire du volume restitué, Le Bleu du ciel, 2006. [or est un mot minuscule], éditions de l’Attente, H.C. 2006. La Fille du département Fiction : carnet Hawaï, éd. de l’Attente, 2008.

Nolwenn Letanoux a enseigné dans la proche banlieue parisienne. Après une expérience d’enseignement, Nolwenn Letanoux a birfurqué vers le cinéma, et tourne actuellement son premier long métrage. Elle est Major de promotion section "Scripte" (Promotion Cédric Klapisch 2009) de CLCF (Conservatoire Libre du Cinéma Français). Elle a publié La maison de bord de grève chez Publie.net en 2008.

Elsa Liverani est scénographe puis architecte à Paris puis à Lille. Elsa Liverani a toujours photographié mais ne s’est jamais professionnalisée. C’est à travers des études urbaines paysagères et architecturales sur le bassin minier, qu’elle a découvert l’histoire de l’habitat ouvrier et minier et avec elle celle des anciennes friches industrielles, témoins d’une histoire nationale qui a façonné un territoire profondément marqué. Depuis la fermeture des dernières exploitations minières (1996), cokerie (2002) et fonderie (2003), les sites sont progressivement démantelés, dépollués et/ou en cours de reconversion. Malgré la candidature du bassin minier à l’inscription au patrimoine mondial de l’Unesco certains lieux d’exploitation n’ont pu être sauvé, comme cette très rare tour à plomb de Métaleurop. 

"Ce que recherche Nadine Manzagol est, en amont du texte, de la texture, antérieur à toute inscription. Revenir aux sources. Traverser les images comme un fleuve irruptif qui creuserait ses berges. Volonté de dépouillement ? Sans doute. Il lui importe de se déprendre des modèles, des appartenances, des identités stabilisées. Elle écrit pour s’exiler, s’exposer aux surprises de la langue. Jusqu’à vouloir en briser la syntaxe, se risquer aux alliances de termes qui mettent en échec le sens usuel des mots. Ouvrir des appels d’air dans des phrases convulsées comme un cri de naissance. L’inachèvement, le fragmentaire, le paradoxe y délivrent une charge d’inconnu qui sous-tend la jouissance de l’Ecrit. Livres publiés :Cryptogrammes, Éditions Le Manuscrit, juillet 2005. Répérages (Scenario), Barrettali, A Fior di Carta Editions, 2008. Revues : "Nécrophélie - L’utopie comme métaphore, politique fiction", Paris, Astrologique, n°3 juillet 1976. "Casa di l’orcu", Bastia, A Lettera, n°1, janvier 1991. "Ecorezo des artistes (programme coopératif multimedia)", Bastia, Messageri di a Corsica, n°1, Décembre 1999. "Poèmes et fictions", Nice, Revue Nu(e) - Corse 13 poètes, n°44, juin 2010. Blog et site internet : http://operata.wordpress.com et http://corsicamessageri.org 

Laurent Margantin est né en 1967. Après des études en littérature comparée, il se tourne vers la littérature allemande, avant de vivre une dizaine d’ années à Tübingen en Allemagne. Il y a notamment travaillé à un doctorat sur Novalis et les sciences de la terre, et à une anthologie du romantisme allemand intitulée La forme poétique du monde publiée aux éditions José Corti. Pendant ces années, il a été en contact étroit avec le philosophe Manfred Frank et les poètes Auxeméry et Lorand Gaspar. Il collabore à la Quinzaine littéraire, et a fondé, après plusieurs autres expériences Internet, le site Oeuvres ouvertes. Ses premiers textes ont été publiés par Kenneth White dans les Cahiers de géopoétique, ensuite des poèmes et des textes en prose ont paru dans Poésie 98, Fario, Le Nouveau Recueil, ainsi que des articles de recherche dans des revues spécialisées comme Romantisme, Littérature ou Mélusine.

Pierre Ménard est écrivain. Né en 1969. Il vit à Paris. Présent au travers d’interventions en revues, ainsi que sur supports sonores et sur internet, il anime depuis 2004 la Zone d’Activités Poétiques Marelle ainsi que deux podcasts audios : Marelle Radio et Page 48. Il tient également au quotidien un bloc-notes poétique sur internet. L’ensemble de ces travaux est disponible sur son site : Liminaire. Dernières parutions : "Le spectre des armatures" éditions Le Quartanier, 2007. En avant marge, Publie.net, 2008. En un jour (avec Esther Salmona), Publie.net, 2008. Il me sera difficile de venir te voir (ouvrage collectif), Vents d’ailleurs, 2008. Quand tu t’endors, éditions Actes Sud Junior, 2008.

Psychanalyste et psychologue de formation, José Morel Cinq-Mars est « née à Montréal dans une famille normale » ; elle réside en France depuis une trentaine d’années. Elle a publié en 2002 Quand la pudeur prend corps aux PUF et a participé au Dictionnaire du corps chez le même éditeur. En 2010, deux titres sont parus quasi simultanément : Le Deuil ensauvagé, aux PUF et Psy de banlieue chez Erès. Membre du Cercle Freudien et du comité de rédaction du site littéraire remue.net, elle poursuit des activités d’écriture et réalise des collages papiers parallèlement à son travail de consultation dans des centres de PMI de la région parisienne.

Ana nb Depuis 2008 pour le blog effacements et 2009 pour le jardin sauvage Ana nb questionne mouvements et langage, présence/absence et silence(s), corps, espace et temps. Comme au théâtre. Chez Ana nb il y a toujours une inquiétude qui vient de loin, un jour qui s’efface, le monde vu à travers une vitre ou un filtre, des groupes d’hommes et de femmes de dos, qui tombent et se relèvent, tournent, mordent la poussière ou recrachent de la terre... Une quête aussi. Une quête des origines. Et des images floutées. Si deux couleurs dominent ses fragments poétiques, ce sont le rouge et le noir, couleurs liées à la peur, à la violence, à la mémoire, aux rêves. Ana nb intervient également de manière régulière dans le petit journal sur le tiers livre. Site web de l’auteur

Grégory Noirot est écrivain. Il a publié en 2005, chez Melville/Leo Scheer, un ouvrage intitulé Dictionnaire zéro (coécrit avec Nicolas Boissier). d’ici là n°1, d’ici là n°4, d’ici là n°5, d’ici là n°6 et d’ici là n°7 

Jérôme Orsoni est né en 1977. Critique pour le magazine musical dMute.net, il est l’auteur d’un livre sur Tortoise. Il tient le blog papier esthétique. Musicien, il joue en groupe avecRome Buyce Night et, seul, sous le nom de o !jerome. Il codirige le label zéro égal petit intérieur. Il travaille dans l’édition.

Julia Pallone est née à Angers, France, et passe maintenant une grande partie de son temps au sud de l’Irlande. Elle obtient son DNSEP en 2002 à l’école des Beaux de Nantes, ainsi qu’un Master 1 en Italien à l’Université de Nantes. Son site : http://juliapallone.com/

Isabelle Pariente-Butterlin est maître de conférences en philosophie à l’Université de Provence. Auteur de Le droit, la norme et le réel, PUF, "Quadrige", 2005. Elle a publié Manuel anti-onirique et Carnets lointains sur Publie.net. Son site : http://www.auxbordsdesmondes.fr/

Julien Pauthe est conservateur des bibliothèques. Publications en revues : La Parole vaine, La BarqueEnculerLe Diable probablementd’ici là et en ligne : http://julienpauthe.tumblr.com/.

 Marc Pautrel est né en 1967. Il est diplômé en droit privé et se consacre à l’écriture à plein temps. Il a d’abord publié un recueil de récits sous le titreLe Métier de dormir (Confuences, 2005) puis une autobiographie intitulée Je suis une surprise (Atelier In8, 2009). Son plus récent livre est un roman : L’homme pacifique (Gallimard, 2009). Il est aussi présent sur Internet au travers d’un carnet quotidien d’écriture et d’un blog d’actualités : marcpautrel.net.

Charles Pennequin est né le 15 novembre 1965 à Cambrai, dans le Nord de la France. À l’heure actuelle, il cherche à comprendre la vie. Charles pennequin écrit un livre pour ça. Si au bout du livre on n’a rien compris, alors il faudra laisser tomber le livre par terre. Peut-être même le livre tombera par terre avant. Peut-être il n’y a rien à comprendre, pas une ligne. Ne lisez pas les lignes pour comprendre la vie. La vôtre de vie, ou la mienne. Souvent on dit ça. On dit : J’ai la vie mienne. Et je comprends rien. Charles Pennequin écrit un livre qui aide à rien comprendre au vivant. Charles Pennequin est vivant. Absolument vivant. C’est-à-dire dans la merde. Publication dans de nombreuses revues. Performances et concerts dans la France entière et un petit peu à côté. Vidéos à l’arrache. Écriture dans les blogs. Dessins sans regarder. Improvisations au dictaphone, au microphone, dans sa voiture, dans certains TGV. Quelques cris le long des deux voies. Petites chansons dans les carnets. Poèmes délabrés en public. Écriture sur les murs. Charles Pennequin écrit depuis qu’il est né.

Jean Philippe Poli est photographe. Il a débuté la photo en 1987, à l’occasion d’un voyage en Grèce. Passionné de voyages qui ne manque pas une occasion d’aller vers d’autres paysages, d’autres rencontres, avec comme seule limite, celle des contraintes de la vie quotidienne. Néanmoins, son sujet de prédilection reste la Corse, source intarissable de paysages et lumières différents, qu’il parcourt de long en large, lui consacrant l’essentiel de son temps libre. Après de longues années consacrées exclusivement à la photo noir et blanc, il se laisse ponctuellement aller à quelques incursions couleur. Son site web

Cécile Portier est une auteure occupée par le monde et sa transcription. Elle tient un blog, petite racine, où ses travaux en cours sont classés, principalement, en trois domaines : Compléments d’objets, qui, comme son nom l’indique, part d’objets du quotidien pour saisir « nos manières d’être au monde, d’agir dessus » ; À mains nues dont le principe est de photographier des mains d’inconnus, dans le métro, pour les faire parler d’eux-mêmes ; et Simple Appareil ®, « mise à nu d’un personnage fictif par les sismographes sociaux, fabricants de notre réel », matrice qui sera questionnée, approfondie durant cette résidence. Cécile Portier a publié, en 2008, Contact, au Seuil, dans la collection Déplacements, dirigée par François Bon et en 2009, Saphir Antalgos aux éditions Publie.net. Elle a également participé à l’aventure de la revue alphabétique R de réel

Daniel Pozner est écrivain. Né en 1971, Daniel Pozner vit à Paris. Il a publié plusieurs livres de poésie, dont Les animaux de Camin en 2009 et / une ville dont / en 2008.

RadioMentale Jean-Yves Leloup et Eric Pajot, fondateurs du duo d’artistes sonores et de DJs, RadioMentale, ont débuté leur carrière au début des années 90, à l’heure de l’émergence des musiques électroniques, grâce à leur émission diffusée sur Radio FG (Paris), Couleur 3 (Suisse) et Shibuya FM (Tokyo). 
Par la suite, outre leur participation à la scène techno, ils signent toute une série de collaborations avec des artistes, plasticiens et cinéastes mais aussi certaines pièces et environnements sonores à l’occasion de manifestations artistiques et d’expositions d’art contemporain. Depuis 2000, ils sont notamment connus pour avoir lancé la tendance des Cinémixes.
Désormais, Radiomentale développe d’un côté des activités personnelles et artistiques (radio, DJ, performances et expositions) et de l’autre un travail de création, de sélection et de programmation musicale. Leur capacité à composer des bandes-son, à habiller un lieu, une œuvre ou un événement, à créer de véritables atmosphères, leur ont conféré aujourd’hui leur réputation de créatifs multimédias. Leur travail se développe généralement autour de l’idée d’immersion, d’environnement et de paysage sonore.

Béatrice Rilos Diplômée de l’École nationale supérieure des beaux-arts de Paris. Son travail de plasticienne inclut ses textes sous forme de performance. Ouvrages : 100 caractères (espaces compris), créé pour un projet de collaboration entre les éditions Publie.net et ARTE (lire le dossier sur le site de la chaîne) à l’occasion du Salon du livre de Paris, mars 2009. Is this love, éditions Le Mot et le Reste, collection Écrits, janvier 2009. Ou les élections, éditions Publie.net, janvier 2009. Expositions : « Cœurs mis à nu » au musée Dupuytren du 8 septembre au 19 décembre 2008, l’invitation, le dossier de presse, se procurer la version numérique du catalogue de l’exposition via publie.net. La version « papier » du catalogue de l’exposition est disponible au musée. Site web de l’auteur

Laurent Sauerwein né à Paris en 1944, vit et travaille à Berlin. Artiste : photographies, livres d’artistes, installations, web art (http://www.youcantouch.com) - Galerie Sonnabend, Fondation Cartier, Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris, Alliance Française de Shanghai et de Canton - Collections privées ; Cabinet des Estampes de Genève ; Bibliothèque Kandinsky, Musée National d’Art Moderne, Centre Pompidou. Journaliste  : ex-grand-reporter, L’Humanité, France 2, chroniqueur à Etapes. Designer multimédia : fondateur, PDG de Navigator SA. Professeur : Arts Déco de Strasbourg, Ecole Multimedia, Parsons School of Design, American University of Paris.

Anne Savelli est écrivain. Née en 1967 à Paris, où elle vit et travaille actuellement. Elle est l’auteur de Fenêtres/Open space, écrit en 2007, et de Cowboy Junkies / The Trinity Session, écrit en 2008, deux livres parus aux éditions Le mot et le reste. Franck, son nouveau livre, est paru en septembre 2010 dans la collection "la Forêt" des éditions Stock. Elle a participé aux numéros de la revue d’ici là n°1, d’ici là n°2d’ici là n°3d’ici là n°5, d’ici là n°6 et d’ici là n°7 Son blog : http://fenetresopenspace.blogspot.com/ Son site : http://www.danslavillehaute.net/

Christopher Selac vit dans le Berry où il mène une carrière dans la fonction publique territoriale. Il tient une chronique plus ou moins mensuelle sur Chermedia, “De l’autre côté du livre” c’est le titre de son blog sur la plate-forme de blog de Livre Au Centre. Son premier roman, L’Affaire des Jumeaux de Bourges est publié aux éditions La Bouinotte en octobre 2011. Son deuxième roman, Un dollar le baril, est terminé et cherche actuellement un éditeur.

Joachim Séné est écrivain. Né en 1975 à Amiens, Joachim Séné vit et travaille en région parisienne. En 1999, en refermant Écrire de Jean Guenot et le Verbier de Michel Volkovitch, il court s’inscrire à l’atelier « Tisserands des Mots » de Pierrette Epsztein. Soirées lectures, publications dans la revue Filigranes et Le Monde Informatique. Il écrit des paroles pour pour le groupe Oncle Oedipe. Il tient un blog (Journal Écrit) depuis 2004. Il a publié plusieurs ouvrages chez Publie.net HapaxRomanLa crise et Sans. Il a participé aux numéros de la revue d’ici là n°1, d’ici là n°2d’ici là n°4d’ici là n°5 et d’ici là n°6. Son site : http://www.joachimsene.fr/

Lucien Suel poète ordinaire, né en 1948 à Guarbecque (Pas-de-Calais). Il a publié la revue "The Starscrewer", consacrée à la poésie "beat", puis "La Moue de Veau", magazine "Dada-punk", il a pratiqué l’art postal (mail art) à l’échelle planétaire. Il anime la Station Underground d’Emerveillement Littéraire (S.U.E.L.), maison d’édition qui lui permet de publier ses propres textes ainsi que ceux d’autres poètes. Publications récentes : La patience de Mauricette, La Table Ronde, 2009. Nous ne sommes pas morts, (en collaboration avec la plasticienne Hélène Leflaive). Dernier Télégramme, collection Correspondances, 2008. Mort d’un jardinier, La table Ronde, 2008. Photoromans (photos de Patrick Devresse). Husson Éditeur, 2008. Poèmes express. Redfoxpress, collection « C’est mon Dada », 2007. Coupe Carotte, éd. Derrière la Salle de Bains, Rouen, 2002 - Une simple formalité (avec Sylvie Granotier), éd. du Marais du Livre, Haebrouck, 2001 - Les coups, éd. de l’Attente, coll. Week-end, Bordeaux, 2001 - L’envers du confort, Voix éditions, coll. Vents contraires, Montigny-lès-Metz, 2001 - ’’Visions d’un jardin ordinaire (poèmes et photographies)’’ (avec Josiane Suel), éd. du Marais du Livre, Haebrouck, 2000 - Têtes de porc, moues de veaux (avec des photos de Patrick Roy), ed. Pierre Mainard, Bordeaux, 1999 - Sous-bois standard (les idiots), ed.de l’Attente, coll. Week-end, Bordeaux, 1999.

Jérémy Taleyson est né en 1980 à Libourne (Gironde). Vit et travaille avec plaisir. Est diplômé de l’Ecole des Beaux-Arts de Bordeaux en 2003. Fonde en 2004 les Editions de la Cabane et publie de la poésie et de la littérature contemporaine (Marcel Cohen, Jean-Paul Michel, Claude Chambard et d’autres). www.editionsdelacabane.fr Enseigne à Bordeaux les arts plastiques et les arts appliqués. Ecrit autant qu’il peut : L’effacement dans le lieu (extrait), revue Rehauts n°25, 2010 Vision de Naxos, éditions de la Cabane, 2007. Ponts et Chaussées, éditions de la Cabane, 2005. La Plus Belle Fin d’un poisson grillé, éditions de la Cabane, 2004. Il a participé à la revue d’ici là n°7

Mario Urbanet est poète, conteur. Derniers ouvrages parus : Mur de Sable (brûlures d’Algérie) Le Temps des Cerises.  Lieux communs où l’on patiente, Le Serpolet. La douleur des arbres, L’Amandier. Livres de Contes publiés : Sagesses et malices de Pierre le Rusé Albin Michel. Borko et autres contes bulgares, L’Harmattan. La Maison des amis chanteurs, L’Harmattan. Site web de l’auteur

Benoit Vincent  a publié chez Publie.net http://Publie.net> deux essais consacrés à la "littérature inquiète" (L’anonyme. Maurice Blanchot et Le revenant. Pascal Quignard),ainsi qu’un bref récit, Trame. En 2011 il publie également une œuvre protéiforme et polyphonique sur la ville de Gênes, intituléeGEnove, et disponible également en ligne (www.ge-nove.net). Il est membre du Général Instin et participe à diverses revues papier ou numérique. Il codirige la revueHors-Sol avec Parham Shahrjerdi. Présent sur internet depuis 1999, ses divers projets sont rassemblés sur le site Ambo(i)lati (www.amboilati.org). 

Voxfazer. Photographe autodidacte (formé à l’ancienne, sur le tas), j’ai commencé la guitare seul dans mon coin (autodidacte donc là aussi) à 15 ans entouré de 33 T de Lightnin Hopkins et autres vieilleries boueuses. Acquisition d’un 4 pistes à K7, quelques kilomètres de bandes plus tard je découvre en 1996 (premier ordinateur personnel) que l’ordinateur peut être un outil (pas un instrument) tout à fait intéressant. À cette époque je me découvre une passion comme chasseur de sons. Je multiplie les expériences diverses, illustration de court métrage, bande son pour animations (etc). 2003, première bande son créée pour illustrer ma toute première vraie exposition photo (depuis c’est systématique, si ce n’est que j’invite des amis à participer). 2005, premiers échanges avec Klimperei sur un forum web. Automne 2010, seconde rencontre avec Klimperei à Lyon, nous décidons que le moment est venu (bienvenu même) de faire quelque chose. On va faire un album. On fait un album. Il a participé à la bande son de la revue d’ici là n°6 et d’ici là n°7

 

Texte de Virginie Gautier et photo de David Cousin-Marsy dans le n°8 de la revue d'ici là sur Publie.net

 

 

 

 

 

 

 

 

Visuels de Catherine Gfeller dans le n°8 de la revue d'ici là sur Publie.net

 

 

 

 

 

 

 

 

Prochains numéros :

NUMÉRO 9 :

Vienne la nuit sonne l’heure.

ÉTÉ 2012.

Date remise des travaux : Mars 2012.

Mise en ligne le 21 juin 2012.

NUMÉRO 10 :

Nos os sont revêtus d’un nouveau corps amoureux !

HIVER 2012.

Date remise des travaux : Octobre 2012.

Mise en ligne le 21 décembre 2012.

Revue de création d’ici là n°8 sur Publie.net
Publié le 5 janvier 2012
- Dans la rubrique LIMINAIRE
Regard Écriture Langage Ville Lecture Sons Pierre Ménard Dérive Livre Paysage Multimédia Vidéo Musique Voyage Art Fragment Paris New York Berlin Revue Librairie Espace Peinture






© LIMINAIRE 2011 - Créé par Pierre Ménard avec SPIP - Administration - Sur Publie.net - contact / @ / liminaire.fr - RSS RSS Netvibes Liminaire Suivez Pierre Ménard sur Facebook Suivez Pierre Ménard sur Twitter