| Accueil
LIMINAIRE
Dans l’évidence et le vif de l’éclat ou de l’épars


PARCOURS

Né en 1969 à Ris-Orangis, Philippe Diaz vit à Paris. Bibliothécaire à la médiathèque de l’Astrolabe à Melun, Maître de conférences à Sciences Po Paris. Pierre Ménard est le pseudonyme qu’il a choisi en tant qu’écrivain. Après des études de Cinéma et d’Audiovisuel à Paris I-Sorbonne, Centre Saint-Charles, avant d’effectuer son service civil au sein de la Bibliothèque Publique d’Information durant 20 mois et d’embrasser la carrière de bibliothécaire à l’issue de cette expérience captivante, en rejoignant la bibliothèque de Melun. Dans cet établissement où il travaille encore, il a participé, dans le cadre de la création de la Médiathèque de l’Astrolabe, en juin 2004, à la mise en place de l’Espace Culture Multimédia, le Cyberlab dont il est le responsable et dans lequel il anime de nombreux ateliers d’écriture et de création multimédia.

Son premier livre de poésie publié : Le spectre des armatures. Il s’agit d’un texte écrit à partir d’un corpus de mots tous issus de La recherche du temps perdu de Marcel Proust. « Le langage, explique Raymond Federman, on le déplace d’un endroit un autre, on le reconstruit, on en fait un roman, on en fait un poème. Tout le monde fait ça en littérature. C’est pour ça que j’ai abandonné les guillemets, je n’y crois plus aux guillemets. »

L’idée de départ est d’avancer dans ce télescopage de phrases chargées d’un effet de "déjà-vu" l’effet spectre, et retisser un texte sur les traces du lecteur/auteur caché sous le nom de Pierre Ménard, sur les traces de toutes ces phrases armatures du texte.

Dans l’évidence et le vif de l’éclat ou de l’épars, Le spectre des armatures est le travail d’une réparation unifiante, de liaisons nouvelles. Une palpitation, un mouvement encore immobile, un espace de sursis dans la dissolution. Des fragments mobiles, une armature apparaît. Toute une série de signes, d’allusions disparates. Des histoires affleurent, filigranées, morceaux d’un roman, récits à demi-mot, microfictions, nouvelles en devenir. Une succession d’instantanés scintillent, en vrac. Les tableaux fissurés se refont ailleurs. Et les scènes enfuies le sont dans le mouvement qui les tisse.

Le spectre des armatures a été publié aux éditions Le Quartanier, en mars 2007 dans la collection « Phacochères ». Le Quartanier est une maison d’édition francophone fondée à Montréal, Québec en septembre 2002 par Éric de Larochellière et Christian Larouche.

Lorsque François Bon lance Publie.net, la cooperative d’édition numérique sur Internet, Pierre Ménard y participe dès le départ en intégrant le comité d’orientation et de publication. Il y diffuse l’un des tous premiers textes mis en ligne sur la plateforme : en avant marge.

Il créé et anime l’audioblog de lectures versatiles Page 48 de janvier 2005 à novembre 2011. Le principe de ce site est simple, il s’agit d’une série de lectures de livres de différents genres (roman, poésie, essai), mais une seule page, la page 48, devenue réécriture orale collective, redessinant, via contribution de chacun, un paysage bis, une anthologie de ce qui nous rassemble, de ce qui compte.

Ce projet s’inspire d’un texte de Joe Brainard, I Remember, dans lequel l’auteur américain évoque ses souvenirs à partir d’une formule récurrente lui servant de leitmotiv ou de ritournelle et dont s’inspirera ultérieurement Georges Perec en publiant Je me souviens :

« Je me souviens d’avoir projeté de déchirer la page 48 de tous les livres que j’emprunterais à la bibliothèque publique de Boston mais de m’en être vite lassé. »

Le parcours de ces blocs d’écriture forme une lecture entre les lignes des livres de chevet, qui nous accompagnent au quotidien, et dont on n’achève jamais vraiment l’inépuisable lecture.

Le livre présenté ici est constitué des blocs issus de ces lectures versatiles : un livre est tout entier contenu dans une de ses pages. Ces blocs tissent entre les lignes espacées de nos lectures, les trames d’un récit chaque fois renouvelé, son écriture en marge.

Mais après, un autre enjeu : la bibliothèque contemporaine où Pierre Ménard puise son présent, il la rejoue dans l’univers web des montages, textes audio, journal en ligne de son liminaire.fr. Ce que nous jouons dans et par l’ordinateur, c’est l’héritage et l’engagement présent de ce que nous devons à cette bibliothèque.

Comme les photographes, il y a deux ans, se lançaient dans des expériences de photographie en continu d’une journée, l’Adam Project, de Timothée Rolin auquel Pierre Ménard a participé plusieurs fois sous son vrai nom, ce dernier aborde cette question par le texte, en l’expérimentant avec Esther Salmona, en temps réel dans l’ouvrage en un jour. La durée du jour définit la durée de l’échange, le contraint à ses frontières. Les heures s’inscrivent en regard des phrases échangées, des bifurcations, les temps de silence s’inscrivent tout pareil. Alors, lecteur, on a un double rapport au texte : notre position habituelle de lecteur, associations, visualisations, musique, mais qui se dédouble avec un auteur fantôme – à cet instant, on aurait écrit quoi, on aurait lancé quoi, on aurait osé quoi, ou pas. La réussite d’un tel projet est justement que, si on n’en connaît pas le prétexte, difficile de dépasser ce qui, de toute façon, établit la pertinence de la démarche : le texte se suffit à lui seul, justement pour la recherche, ou la pratique, de chacun.

De 2004 à 2010, il diffuse en ligne de manière hebdomadaire un exercice littéraire à partir d’un texte poétique contemporain (des auteurs francophones et leurs textes aux genres variés (poésie, nouvelle, roman, théâtre, jeunesse, art expérimental). Les textes écrits à partir de ces propositions ont été diffusés en ligne sur le site Marelle : Zone d’Activités Poétiques, et depuis 2010 réunis sur le site Liminaire pour être diffusé en novembre 2010 sur Publie.net, coopérative d’auteurs pour la littérature numérique sous le titre : Comment écrire au quotidien : 365 ateliers d’écriture. Cet ouvrage est avant tout un texte poétique, mais c’est aussi, par extension, une anthologie de littérature francophone contemporaine, un livre sur la pratique des ateliers d’écritures et un ouvrage numérique enrichi de contenus multimédia sur internet. 365 propositions d’écriture commentées, de nombreux extraits de textes, présentation de leurs textes, de nombreux liens internet, ressources d’informations sur les auteurs, leurs éditeurs (75 maisons d’édition différentes), une soixantaine d’enregistrements sonores (extraits de Radio Marelle le podcast qui place la poésie sur écoute).

Depuis décembre 2008, la revue de création d’ici là compte plus de 200 auteurs au sommaire de ses dix premiers numéros.

Jef Aérosol, Vincent Alric, Amandine Alessandra, Gilles Amalvi, Jacques Ancet, Félicia Atkinson, Justine Abittan et Caroline Delieutraz (Les K.Kliniques), Giney Ayme, Ludovic Bablon, Jan Baetens, Dominique Balaÿ, Joël Baqué, Perceval Barrier, Nicolas Baudouin, Laetitia Benat, Sereine Berlottier, Claude Ber, Léa Bismuth, Isabelle Boinot, François Bon, Daniel Bourrion, Guenaël Boutouillet, Raymond Bozier, Martin Brink, Mathieu Brosseau, Michel Brosseau, Martin Bruneau, Daniel Cabanis, Sabrina Caggianese, Cali Rezo, Luc Dall’Armellina, Arno Calleja, Nicolas Carras, Cécile Carret, Gwen Catalá, Cats Hats Gowns, Claude Chambard, Anne-James Chaton, Léa Chevrier, David Christoffel, Sarah Cillaire, Claro, Sylvain Coher, Dennis Colin, Anne Collongues, Liza Corsillo, Philippe Cou, David Cousin-Marsy, Pierre Coutelle, Jean Christophe Cros, Matthew Cusick, Didier da Silva, Etienne de Bary, Philippe De Jonckheere, Amélie Delaunay, Hélène Delprat, Alexis Denuy, Régine Detambel , Thibault de Vivies, Caroline Diaz, Charles Dionne, Samuel Dixneuf, Pascal Dolemieux, Michèle Dujardin, Aurélien Dumont, Armand Dupuy, Stéphane Dussel, Pierre Escot, Elisa Espen, Michel Falempin, Claude Favre, Guillaume Fayard, Ed Fella, David Fenech, Claire Fercak, Bruno Fern, Joffrey Ferry, Jean-Yves Fick, Jean-Marc Flahaut, Pierre-Yves Freund, Patrick Froehlich, Rémi Froger, Emmanuelle Gabory, Xavier Galaup, Stéphane Gantelet, Anne-Marie Garat, Hervé Gasser, Virginie Gautier, Jean-Paul Gavard-Perret, Catherine Gfeller, Nathanaël Gobenceaux, Julien Grandjean, Fred Griot, Christophe Grossi, Olivier Guéry, Benoit Guillaume, Maryse Hache, Lise Hascoët, Sandra Hinège, Simon Høgsberg, Déborah Heissler, Laurent Herrou, Mathilde Huron, Sabine Huynh, Louise Imagine, Amande In, Jasper James, Emmanuèle Jawad, Christine Jeanney, Dennis Jones, Anne Kawala, Kill Me Sarah, Klimperei, Stéphane Korvin, Perrine Kuhn, Arnaud Labory, Elise Lamiscarre, Sergey Larenkov, Mathieu Larnaudie, Isabelle Lartault, Jean-René Lassalle, Frédéric Lavignette, Pierre Le Pillouër, Muriel Leray, David Lespiau, Nolwenn Letanoux, Jérémy Liron, Michel Longuet, Pierre-Yves Macé, Arnaud Maïsetti, Xavier Makowski, Nadine Manzagol, Laurent Margantin, Stéphane Massa-Bidal, François Matton, Philippe Maurel, Christian May, Olivier Mellano, Pierre Ménard, Claire Anne Menaucourt, Matthieu Mével, Juliette Mezenc, Laure Morali, Antoine Moreau, José Morel Cinq-Mars, Sandra Moussempès, Lise N., Ana nb, Sylvie Nève, Régis Nivelle, Florence Noël, Grégory Noirot, Carol Novack, Jean-Noël Orengo, Jérôme Orsoni, Eric Pajot (RadioMentale), Julia Pallone, Isabelle Pariente-Butterlin, jeanpierre paringaux, Arnold Pasquier, Julien Pauthe, Marc Pautrel, Charles Pennequin, Perrine en morceaux, Lolita Picco, Jean Philippe Poli, Virginie Poitrasson, Cécile Portier, Daniel Pozner, Pierremannuel Proux, Dominique Quélen, Franck Queyraud, Philippe Rahmy, François Rannou, Hubert Renard, Béatrice Rilos, Annie Rioux, Mathieu Rivat, Loïc Robin, Alain Robinet, Éric Rondepierre, André Rougier, Claude Royet-Journoud, Caroline Sagot-Duvauroux, Esther Salmona, Christophe Sanchez, Laurent Sauerwein, Anne Savelli, Rita Scaglia, Christopher Selac, Joachim Séné, Martine Sonnet, Dominique Sorrente, Jean-Pierre Suaudeau, Lucien Suel, Jérémy Taleyson, Nicolas Tardy, Michaël Trahan, Florence Trocmé, Colette Tron, Eva Truffaut, Emmanuel Tugny, Mario Urbanet, Nicolas Vasse, Véronique Vassiliou, Benoît Vincent, Guillaume Vissac, Voxfazer, Gilles Weinzaepflen.

L’idée de cette revue est de jouer la carte d’une lecture écran, et de former, notamment autour des auteurs dont les textes numériques sont diffusés sur la plateforme Publie.net, mais pas uniquement bien sûr, un ensemble éditorial où se confrontent l’image, le texte et le son.

Depuis 2010, il travaille à un projet d’édition protéiforme autour d’un récit à lecture aléatoire : Les lignes de désir.

Les lignes de désir est un projet éditorial à dimension protéiforme, autour d’un récit à lecture non-linéaire, l’histoire d’un homme qui traverse la ville d’un bout à l’autre, à la recherche de la femme qu’il aime et qui a disparu, dans les lieux qu’ils avaient l’habitude de fréquenter : un entrelacs d’histoires, de monologues et micro-fictions, de promenades sonores et musicales, cartographie poétique de flâneries anciennes, déambulations quotidiennes ou voyages exploratoires, récits de dérives aux creux desquels se dessinent les lignes de désir.


VERSION COURTE

Philippe Diaz (alias Pierre Ménard), né en 1969, vit à Paris. Auteur très investi dans le champ de l’écriture et de la création numérique. Bibliothécaire à la médiathèque de l’Astrolabe à Melun. Maître de conférences à Sciences Po Paris. Il anime régulièrement des ateliers d’écriture et de création multimédia. Pierre Ménard est le pseudonyme qu’il a choisi en tant qu’écrivain. Présent au travers d’interventions en revues, ainsi que sur supports sonores, en radio, notamment dans l’émission Les passagers de la nuit de France Culture et sur Internet. Il est le fondateur du site www.liminaire.fr, un des lieux les plus étonnants et novateurs dans les croisements web et littérature. Il participe au comité d’orientation et publication de Publie.net et y anime la revue de création Internet : d’ici là. Il anime plusieurs sites et blogs, consacré à son travail personnel d’écriture et d’ateliers, liminaire ou voués à des aventures collectives (les podcasts radio marelle et page 48). Outre ses nombreux textes de création et son bloc-notes en ligne, il a publié "Quand tu t’endors" chez Actes Sud junior ; « Le spectre des armatures » aux éditions Le Quartanier ; "En avant marge", "En un jour", "deux temps trois mouvements" et "Comment écrire au quotidien : 365 ateliers d’écriture" chez Publie.net ; et participé aux recueils collectifs « Il me sera difficile de venir te voir », édité dans la collection Laureli chez Léo Scheer, en 2008, le numéro du NoCityGuide (la revue des villes) consacré à Shanghai et Développer la médiation documentaire numérique, collection la Boîte à outils n°25, sous la direction de Xavier Galaup, enssib, 2012.


PUBLICATIONS

Aux éditions Le Manuscrit :

Les traces du remords, roman, 2001.

Aux éditions Le Quartanier :

Le spectre des armatures, collection Phacochères, 2007.

Aux éditions Publie.net :

en avant marge, collection Zone risque, 2008.

en un jour, avec Esther Salmona, collection Formes brèves, 2008.

Deux temps, trois mouvements, hors collection, 2010.

Comment écrire au quotidien : 365 ateliers d’écriture, 2010.

Aux éditions Actes Sud Junior :

Quand tu t’endors, illustration : Mini labo, 2008.

Ouvrages collectifs :

Il me sera difficile de venir te voir : Correspondances littéraires sur les conséquences de la politique de l’immigration en France, éditions Vents d’ailleurs, 2008.

Écrivains en série : un guide des séries (1948-2008), Léo Scheer, collection Laureli, 2009.

NoCityGuide (la revue des villes) consacré à Shanghai, Urbain trop urbain, 2012.

Ouvrage traduit en italien :

Tuo per sempre, illustration : Mini labo, MOTTA junior, 2008. Traduction par Stefania Baldoni de Quand tu t’endors, Actes Sud Junior, 2008.

Développer la médiation documentaire numérique, collection la Boîte à outils n°25, sous la direction de Xavier Galaup, enssib, 2012.

Revues papier :

De nombreux textes parus dans différentes revues papier depuis 2004 : Boxon, Doc(k)s) (revue papier + CD + DVD), Urbaine, Le Quartanier, d’ici là, Le Cahier du Refuge, L’étrangère.

Revues numériques :

De nombreux textes parus sur différents sites depuis 2004 :

Nouveaux délits

La Planète des Signes

T.A.P.I.N.

Hypercourt

ACD Revue littéraire

Sitaudis

Cahiers de Benjy

Doc(k)s

Peau neuve

Zazieweb

Myopies

Remue

Radio Ethiopia, sur nerval.fr

Résidences :

Résidence d’écrivain de 10 mois à la librairie Litote en tête, soutenue par le Conseil Régional d’Île-de-France.

Résidence virtuelle de 6 mois sur le site de mélico (Mémoire de la littérature contemporaine).

Résidence virtuelle de 6 mois sur le blog de la librairie Dialogues à Brest.

Résidence d’écrivain de 7 mois (décembre 2011 à juin 2012) à la Médiathèque de Guebwiller, soutenue par la Médiathèque Départementale du Haut-Rhin-.

Résidence d’écrivain dans deux MFR d’Indre-et-Loire de 6 mois.

Pièces sonores :

Sur internet :

Kilobytes’Patron, Home Radio Nova, Nouvelle Vague (Audioblog Arte Radio), Sound Transit, Sound & Vision, sur Radiolist : plate-forme sonore des arts visuels, C’est en lisant qu’on devient liseron (série de pièces sonores et d’entretiens sur la lecture).

Sur CD :

noir de monde, Pierre Ménard (textes) + Drone (musique improvisée), Digitalbiotope : independant netlabel, 2006.

Journée de la Création Radiophonique, 23 mai 2009 (coffret édité à 200 ex. par L’association JEL).

Radio :

Studio 168, France Culture, 2009.

La nuit litanie, Les passagers de la nuit, France Culture, octobre 2009.

Les lignes de désir, Les passagers de la nuit, France Culture, juin 2010.

Travail photographique :

Adam project, de Timothée Rolin (2003-2004).

Base de données des lieux de Seine-et-Marne (2004-2009).

Projet de vidéos localisées DCODD (2009).

Ateliers d’écriture :

Vitry-sur-Seine (École d’ingénieurs ESIEA), Melun (Médiathèque de l’Astrolabe), Enghien-les-bains (Médiathèque George Sand), Deauville (Festival littéraire), Nilvange (Médiathèque), Valence (Beaux-Arts), Pau (Collège Marguerite de Navarre), Poitiers (Sciences Po et Faculté de lettres), Saint-Apollinaire-de-Rias (Bibliothèque), Martigues (Médiathèque Louis Aragon), Paris (Centre d’animation Château Landon / Collège Valmy), Toulouse (Médiathèque), Brest (Librairie Dialogues) Paris (Sciences Po), Maugio (Médiathèque Gaston Baissette), Guebwiller (Lycée Kastler), Buhl (Collège), Bagnolet (Bibliothèque), Neuvy-le-Roi (MFR), Sorigny (MFR), Bagneux (Ecole élémentaire et collège), Boulogne (Ecole élémentaire et Collège), Arthez-de-Béarn (Collège) Arthez-en-Béarn (Collège), Strasbourg (Arts Décoratifs et Médiathèque), Paris (École Spéciale d’Architecture).

Lectures / Débats :

Vendredi 7 novembre 2008 au Centre Cerise - Café Reflets, lectures avec les auteurs de Publie.net.

Samedi 4 avril 2009 à La Galerie de Noisy-le-Sec, lectures avec les auteurs de la revue Myopies.

Mardi 2 juin 2009, Bibliothèque de Bagnolet, lectures dans le cadre d’une carte blanche à François Bon.

Dimanche 28 juin 2009, Salle 200 du CentQuatre, lectures pour la fin de résidence au CentQuatre d’Anne Savelli.

Lundi 19 octobre 2009, Médiathèque Louis Aragon, "Qu’est-ce qu’un livre aujourd’hui ? "

Samedi 6 mars 2010, Foire du livre de Bruxelles, Débat sur livre et numérique.

Vendredi 19 mars 2010, Lecture autour des auteurs de la revue d’ici là, Centre d’animation Château Landon, Paris 10e.

Vendredi 30 avril 2010, Débat : Comment peut-on imaginer le futur du livre ? Salon du livre de Deauville.

Vendredi 25 juin 2010, Centre International de Poésie de Marseille (cipM), lecture à l’occasion de la soirée des Usagers du cipM.

Samedi 25 septembre 2010, La Cantine, Bookcamp #3 Littérature numérique.

Mardi 9 novembre 2010, Bibliothèque de Bagnolet, lecture Pechakucha, à l’invitation de François Bon.

Samedi 15 janvier 2011, Bibliothèque Marguerite Duras, Paris 20e, à l’invitation de Remue.net pour les dix ans de la revue : Présentation de la revue d’ici là (montage images/sons et lecture avec Claude Favre.

Mercredi 19 janvier 2011, à 18h. Librairie Dialogues à Brest, rencontre avec le public pour “Comment écrire au quotidien : 365 ateliers d’écriture”.

Mercredi 10 février 2011, de 10h. à 17h. Librairie Dialogues à Brest, Ateliers d’écriture.

Mardi 17 mai 2011, ensci (école nationale supérieure de design industriel), Lecture collective des auteurs d’écrivains en série (éditions Léo Scheer).

Jeudi 19 mai 2011, Bibliothèque Robert Desnos de Montreuil, Lecture « Les lignes de désir » avec Anne Savelli.

Mardi 5 juillet 2011, au 108 à Orléans, Performance et conversation avec François Bon, dans le cadre des Conversations de Livre au Centre. Participation à l’atelier numérique de François Bon à découvrir sur Liminaire.

Dimanche 21 août 2011, intervention à Ouessant avec Gwen Català et François Bon, dans le cadre du Salon du livre insulaire.

Samedi 24 septembre 2011, Bookcamp, Labo du livre, Paris.

Vendredi 30 septembre et samedi 1er octobre 2011, Débat et participation au Salon du livre d’artiste de Lucinges.

Samedi 15 octobre, Présentation de la revue d’ici là par Joachim Séné et lecture par Anne Savelli, au Salon de la revue Entrevues à Paris.

Jeudi 24 novembre 2011, Présentation de la revue d’ici là, à la bibliothèque Marguerite Duras, Paris.

Jeudi 1er décembre 2011, Présentation sur le livre numérique à la Médiathèque de Mauguio.

Jeudi 15 décembre 2011, Intervention à la Bibliothèque universitaire Saint-Serge, à Angers : "Éditer, un nouveau métier - mutations numériques » et lecture avec Cécile Portier à 18h pour l’expérience Publie.net.



Mercredi 22 février 2012, Lecture pour la fin de la résidence d’Anne Savelli, à la médiathèque de Montreuil.

Lundi 26 mars 2012, intervention sur les adolescents en médiathèque, à la médiathèque de Sélestat, (Haut-Rhin).

Lundi 2 avril 2012, Lecture « Lignes de désir » à la médiathèque de Guebwiller (Haut-Rhin).


Samedi 19 et dimanche 20 mai 2012, Performance d’écriture, avec Anne Savelli, pendant les 48h Chrono de la Friche Belle de Mai et la Marelle (la villa des auteurs) à Marseille. Article dans La Marseillaise.

Jeudi 25 octobre 2012 : Net édition, intervention à la Médiathèque Départementale de Seine-et-Marne.

15 novembre 2012 : Geste et contexte de l’écriture littéraire numérique

Mardi 20 novembre 2012 : « Ecrire web », ou comment s’invente la littérature aujourd’hui ? à la BnF.

Mercredi 21 novembre 2012 : Ateliers pédagogiques, « La joie par l’écriture » au CNAM.

Mercredi 21 novembre 2012 : émission radio avec Anne Savelli (entretien avec Jourdana) à propos de Laisse venir à La Friche Belle de Mai, à Marseille

Vendredi 23 novembre 2012 : Intervention sur Les écrits du numérique à La Friche Belle de Mai à Marseille avec Anne Savelli, organisée par Alphabetville.

Vendredi 25 janvier 2013 : Soirée Publie.net et revue d’ici là avec Gwen Catala, Arnaud Maïsetti, François Bon, Roxane Lecomte, Sébastien Rongier, au Centre Cerise.

Jeudi 7 février 2013 : Table ronde pour la journée InterTICE sur les ateliers poésie de Bagneux le matin et intervention numérique SMS, Twitter, courriels… au CNIT La Défense.

Jeudi 30 mai 2013 : Lecture avec François Bon, à l’occasion de la fin de ma résidence avec la BDP Indre-et-Loire, à la salle de spectacle de Neuvy-le-Roi.

Mardi 4 juin 2013 : Journée d’études lectures et médiations numériques à l’Université de Rennes 2.

Jeudi 6 juin 2013 : Formation Application pour la médiathèque Départementale de Seine-et-Marne : à l’Astrolabe de Melun.

Samedi 14 juin 2013 : Performance et installation sonore sur les Lignes de désir : Les murs ont des oreilles, à La Commande de La Commanderie, dans les Hautes-Pyrénées.

Mardi 24 septembre 2013 : Stage à l’Enssib "Bibliothèque physique, bibliothèque numérique : organiser leur valorisation mutuelle en bibliothèque publique".

Mardi 26 novembre 2013 : PNF Lettres à la BNF. Écrire avec l’image/écrire dans l’image, à l’époque de la mutation des supports (Pierre Ménard et Olivier Hodasava, écrivains : « Écritures dans la ville »).

Jeudi 21 novembre 2013 : Intervention aux Arts Décoratifs de Strasbourg sur l’écriture numérique.

Vendredi 22 novembre 2013 : Intervention PechaKucha à la Médiathèque de Strasbourg.

Samedi 14 décembre 2013 : intervention atelier sur Google Street View à l’École Spéciale d’Architecture.


Articles :

Article de Philippe Boisnard sur Le spectre des armatures sur Libr-Critique

Articles de François Bon

Portrait sous forme d’entretien sur Actualité par Œuvres ouvertes

Interview par les élèves du Lycée Jacques Monod de Saint-Jean-de-Braye

A propos de Deux temps trois mouvements, sur le blog ePagine

Entretien radio avec Pascal Jourdana sur Radio Grenouille

Après le livre : Créations et médiations numériques, sur le Café Pédagogique


Site personnel : http://www.liminaire.fr

Depuis 2004 : (réunis depuis 2010 sur Liminaire

MARELLE : Zone d’Activité Poétique

Marelle Radio, la poésie sur écoute

Page 48, lectures versatiles

Depuis 2010 :

Liminaire : http://www.liminaire.fr

Les lignes de désir

Le Tour du jour en 80 mondes (autour de Street View)

Planche-contact

Du Don des nues : Des Visages Des Figures

1 commentaire
  • à Pierre Ménard 18 août 2011 23:55, par jean gabriel cosculluela

    à Pierre Ménard,

    je vis, travaille et lit, écrit, traduit en Haute-Ardèche. Selon la thématique du prochain numéro de votre revue D’ici là, je peux vous proposer un texte. Ou écrire un inédit.

    Bien à vous,

    Jean Gabriel Cosculluela



© LIMINAIRE 2011 - Créé par Pierre Ménard avec SPIP - Administration - Sur Publie.net - contact / @ / liminaire.fr - RSS RSS Netvibes Liminaire Suivez Pierre Ménard sur Facebook Suivez Pierre Ménard sur Twitter