| Accueil
LittéraTube au Centre Pompidou
Le Festival Extra ! consacré aux littératures hors du livre, se tient au Centre Georges Pompidou du 5 au 9 septembre 2018. Un corpus nouveau est en train d’apparaître sur Internet, constitué de capsules vidéo, qui entrecroisent divers systèmes sémiotiques et médiatiques, pour donner naissance à de nouvelles formes d’expression littéraire. La page (...)
La ville à l’écoute
Comme l’année dernière, j’ai été à nouveau invité pour une résidence territoriale, artistique et culturelle en milieu scolaire, d’une durée de six mois, de novembre 2017 à avril 2018, afin de mener un projet artistique à base d’ateliers avec une trentaine d’élèves allophones, dans la classe d’Orah Levy, enseignante au collège Paul-Vaillant Couturier (...)
Comment écrire au quotidien : 365 ateliers d’écriture
De janvier 2004 à octobre 2010, j’ai diffusé en ligne de manière hebdomadaire un exercice littéraire à partir d’un texte contemporain (des auteurs francophones et leurs livres aux genres variés : poésie, nouvelle, roman, théâtre, jeunesse, art expérimental). Ces propositions ont été diffusées en ligne sur le site de type wiki Marelle : Zone d’Activités (...)
Écriture et photographie
Pour accompagner la sortie dans une nouvelle version (imprimée et numérique) de mon livre Comment écrire au quotidien : 365 ateliers d’écriture aux éditions Publie.net, le 21 février 2018, je vous propose un cycle d’ateliers d’écriture en ligne d’ne dizaine de séances. J’ai choisi pour ce cycle le thème suivant : Écriture et photographie. J’ai également (...)
Atelier Twittérature 2017
« Rêver » : la thématique de l’édition 2017 du Monde Festival organisé par Le Monde résonnera dans les espaces publics de l’Opéra Bastille au cours d’ateliers participatifs organisés le dimanche 24 septembre 2017. Dimanche, à l’invitation de Marina Wainer, artiste numérique, et Marie-Hélène Fabre, architecte et urbaniste, assistées de quatre jeunes (...)
D’ici d’ailleurs
Pendant six mois, de novembre 2016 à avril 2017, j’ai été accueilli pour une résidence territoriale, artistique et culturelle en milieu scolaire, afin de mener un projet artistique à base d’ateliers avec une cinquantaine d’élèves allophones, dans la classe d’Orah Levy, enseignante au collège Paul-Vaillant Couturier, et celle de Claire Tuleu, enseignante (...)
Atelier Twittérature au Grand Palais
J’ai animé samedi 3 juin 2017, de 10h30 à 13h30, un atelier d’écriture itinérant dans les jardins du Grand Palais, à l’occasion des ateliers Jardins sens dessus dessous, mis en place dans le cadre de la manifestation « Rendez-vous aux jardins » en résonance avec l’exposition Jardins au Grand Palais. Au cœur de la thématique Jardins le numérique (...)
Narration combinatoire : L’écriture en mouvement
Je suis très heureux d’avoir été invité à Montréal les 25 et 26 mai 2017 dans le cadre du Colloque Littérature et dispositifs médiatiques : pratiques d’écriture et de lecture en contexte numérique, de l’Université du Québec et tout particulièrement la Chaire de recherche du Canada sur les arts et les littératures que je remercie chaleureusement. Le premier (...)
Jardin sens dessus dessous
En résonance avec l’exposition Jardins et à l’occasion de la manifestation Rendez-vous aux jardins, Marie-Hélène Fabre et Marina Wainer, assistées de Marion Autuori et Martin Detoeuf, proposent une série d’ateliers au Grand Palais. 15ème édition des Rendez-vous aux jardins Différentes dimensions, spatiales, sensorielles, gestuelles, prospectives, (...)
Littérature et dispositifs médiatiques : pratiques d’écriture et de lecture en contexte numérique
L’invitation au colloque international Littérature et dispositifs médiatiques : pratiques d’écriture et de lecture en contexte numérique, à l’Université du Québec à Montréal, les 25 et 26 mai 2017, est l’occasion pour moi de faire le point sur le travail des développeurs avec lesquels nous abordons la deuxième version du prototype de l’application mobile (...)
Atelier Twittérature 2016
La troisième édition du festival du Monde a eu lieu du 16 au 19 septembre sous un titre qui sonne comme un défi à notre monde en crise : « Agir ». La thématique de l’édition 2016 du Monde Festival trouvera un écho tout particulier dans les espaces publics de l’Opéra Bastille à travers la mise en place d’ateliers participatifs, les 17 et 18 septembre (...)
L’expérience d’un récit en marche
« Certains lieux sont particulièrement actifs, révélant des parties de nous-mêmes que nous ignorions ; c’est ce que j’appelle leur « génie », m’appuyant sur la tradition latine. Souvent c’est parce qu’ils sont façonnés par l’homme, qu’ils sont la matérialisation d’une culture ou d’une époque. Parfois un grand artiste, un architecte par exemple, les a façonnés ; (...)
Scénarisation de l’expérience utilisateur
Le développement d’un prototype des Lignes de désir qui vise à valider et illustrer un moteur de génération narrative basé principalement sur le comportement déambulatoire de l’utilisateur, sur lequel vont désormais travailler deux développeurs Suisses, Olivier Evalet et David Hodgetts, qui m’ont été présentés par Ulrich Fischer, vise à régler ce moteur (...)
Dispositif intermédia pour récit interactif
Écrire n’a rien à voir avec signifier, mais avec arpenter, cartographier, même des contrées à venir. Gilles Deleuze & Félix Guattari, Mille plateaux, Minuit, 1980. Les Lignes de désir propose d’explorer le récit interactif sous forme de narration combinatoire en mettant à disposition du promeneur, dans l’espace de l’île Saint-Louis à Paris (lieu où (...)
Dispositifs sonores urbains géolocalisés
Les Lignes de désir propose d’explorer le récit interactif sous forme de narration combinatoire en mettant à disposition du promeneur, dans l’espace de l’île Saint-Louis à Paris (lieu où se déroule l’histoire) une base de données géolocalisées de textes se présentant sous la forme d’enregistrements sonores (lecture des différents fragments indépendants à (...)
Chaque lecture est un parcours
À l’issue de nos sept premières séances d’atelier, nous allons entamer la phase finale de l’écriture du récit, en écrivant un texte composé à partir de l’ensemble des textes écrits lors des précédentes séances. Nous associerons ensuite les captures d’images des villes de chaque participant sur Street View, d’ici la fin de nos séances, avec des bribes de (...)
Le regard sur la ville (à travers ses fenêtres)
Google Street View a pour but de photographier, analyser, cartographier le monde entier. Le projet de Google : rendre accessible le monde entier à chacun depuis son ordinateur. Jon Rafman profite lors de ses investigations sur Street View cherchant dans toutes les images saisies par les 9 caméras de la Google Car (ce qui explique le titre du (...)
Le visage d’une ville
Faces, est le premier ouvrage de Louis Imbert. Né en 1982 à Suresnes, journaliste, il a travaillé en Iran, en Asie Centrale et en Afghanistan pour la presse écrite et la radio. On peut le suivre sur samecigarettes.wordpress.com. Le texte de Louis Imbert est le livre d’un regard posé sur ces images qu’il collectionne et sonde jusqu’à espérer qu’elles (...)
Les faits ordinaires de la ville quotidienne
Tentative d’épuisement d’un lieu parisien Ce texte éclaire la quête d’identité de Georges Perec dans son travail de la mémoire et de l’oubli. Il s’attache à décrire ce qu’il voit, entend, sent, à un moment précis, un jour précis, dans un de ses lieux : par exemple la Place Saint-Sulpice, à Paris. Ce projet s’inscrit dans son vaste projet abandonné à (...)
Lecture vagabonde de la ville
Lecture vagabonde : Dans Paris, musée du XXIe siècle : Le Dixième arrondissement, Thomas Clerc a décidé d’arpenter de long en large le Xe arrondissement de Paris à travers ses 155 rues, places, quais, squares, cités, avenues, jardins, boulevards, impasses et passages, en adoptant l’ordre arbitraire mais incontestable de l’alphabet, de la rue (...)
La ville à travers le temps
Les lieux En 1969, Georges Perec choisit une douzaine de lieux parisiens dont il projette de décrire, douze ans durant, le devenir : « J’aimerais qu’il existe des lieux stables, immobiles, intangibles, intouchés et presque intouchables, immuables, enracinés ; des lieux qui seraient des références, des points de départ des sources : Mon pays natal, (...)
Parcours dans la ville
L’artiste française Sophie Calle mêle ses propres récits de sa vie à ceux fournis par d’autres personnes, ou encore se plie à l’image que l’on a d’elle, de sorte qu’entre le réel et l’imaginaire, les frontières sont abondamment brouillées. L’artiste invente ainsi en partie son autobiographie qui fonctionne comme une interface où se rencontrent les (...)
Inventer la ville
Cet atelier d’écriture propose d’explorer la ville à travers Google Street View et le monde qu’il dessine, et d’apporter un nécessaire regard critique, une analyse de la représentation des territoires qu’il nous propose. Google Street View est un service lancé en mai 2007, en complément de Google Maps et Google Earth, qui permet de naviguer (...)
Fantasme de ville, ville rêvée, ville qu’on invente
L’enjeu de ce premier atelier étant d’imaginer les contours de la ville que l’on souhaite inventer sur l’ensemble des séances d’atelier jusqu’au printemps, et de poser les bases de la structure, du fonctionnement général du récit, je vous propose de travailler à partir des livres d’Italo Calvino, Les villes invisibles, d’Adolfo Bioy Casares, L’invention (...)
Atelier Twittérature 2015
Comment imaginez-vous le monde qui change ? Le Monde propose dans le cadre du Monde Festival une série d’ateliers pour explorer la thématique Changer le Monde sous l’angle de l’architecture, du design et de la littérature. Pendant les deux jours, à l’invitation de Marina Wainer, artiste numérique, et Marie-Hélène Fabre, architecte et urbaniste, une (...)
Laisse venir, co-écrit avec Anne Savelli
Laisse venir est un livre numérique, un trajet Paris-Marseille intemporel, d’abord virtuel, puis réel, une approche de la ville tout en détours et cheminements, écrit par Anne Savelli et moi, publié par La Marelle éditions, dans une version numérique développée par Chapal & Panoz (Roxane Lecomte et Jiminy Panoz). Il est disponible au prix de (...)
Les accolades
Mon affiche Les accolades éditée par Contre-mur est arrivée, tirée à 500 exemplaires, elle est imprimée en offset noir sur papier ivoire 120 gr. Format A1 (60 cm X 84 cm), vendue pliée en 8 au format A4. pour 2 €. Lancement officiel le samedi 15 novembre à la librairie Le Lièvre de mars à Marseille, 21 rue des trois Mages. « Un homme se propose la (...)
Transparentes visibilités
Le Centre culturel Bellegarde à Toulouse organise depuis 2007 une rencontre autour des arts numériques d’aujourd’hui : Empreintes numériques. « Les Empreintes numériques, rendez-vous autour des cultures digitales, accueillent Paolo Cirio et Pierre Ménard, deux artistes résolument contemporains qui diffèrent dans leurs propositions tout en poursuivant (...)
Atelier d’écriture numérique à Chambéry
J’ai été invité à participer dans la matinée de jeudi à une journée thématique organisée par le Festival du 1er roman de Chambéry sur le thème du roman contemporain avec Patrick Longuet, maître de conférences à l’Université de Savoie, directeur d’études à l’ESPE de Chambéry, Myriam Anderson, critique littéraire, traductrice, agent d’auteurs, éditrice chez Actes (...)
Lire et écrire la ville
Google Street View est un révélateur de notre expérience de la ville, de notre rapport au temps et en particulier, de la paradoxale tension entre notre indifférence quotidienne aux choses qui nous entoure et notre incessante recherche de connexion et d’interaction. Cet atelier d’écriture permet de porter sur Street View et le monde qu’il dessine, un (...)
Laisse venir : Voyage en ville
Deux rendez-vous en novembre pour accompagner la publication de Laisse venir, co-écrit avec Anne Savelli, édité par La Marelle et le Bec en l’air en 2014, dans le cadre du festival Image de ville : À Aix-en-Provence, le dimanche 16 novembre à 11h30 à l’amphithéâtre de la Verrière. Je proposerai une sélection des multiples détournements de Google Street (...)
Rendre visible le livre numérique
Voici les grandes lignes de mon intervention du mardi 24 septembre 2013 à l’enssib sur le thème : Bibliothèque physique, bibliothèque numérique : organiser leur valorisation mutuelle en bibliothèque publique. J’ai légèrement remanié la présentation de mon intervention que je reprends le mardi 16 septembre 2014 à l’enssib, en y incluant une présentation (...)
Poésie(s) en stéréo (dans le cadre de la Périphérie XVI du Marché de la poésie)
Dans le cadre de la Périphérie XVI du Marché de la poésie Lundi 16 juin 2014, 19h BPI – Centre Pompidou, Petite Salle (niveau -1) La BPI, Ent’revues et le Marché de la poésie (Périphérie XVI) proposent une soirée multiforme et bigarrée offrant la scène à 3 revues : d’ici là, Parislike, Gruppen Un événement multiforme : lectures, performances, musique, (...)
Récit sonore collectif : parcours audioguidés (2014)
Une série de douze ateliers d’écriture durant le deuxième semestre des étudiants en première année de Sciences Po, ayant pour but de procéder à l’écriture collective d’une pièce sonore sous la forme d’un récit urbain (entre audioguide, audiolivre et dérive urbaine situationniste). Les objectifs pédagogiques et les contenus des ateliers artistiques sont (...)
Récit sonore collectif : échantillonnage musical et cut up poétique
Une série de douze ateliers d’écriture durant le deuxième semestre des étudiants en première année de Sciences Po, ayant pour but de procéder à l’écriture collective d’une pièce sonore sous la forme d’un récit urbain (entre audioguide, audiolivre et dérive urbaine situationniste). Les objectifs pédagogiques et les contenus des ateliers artistiques sont (...)
Facebook : l’image de notre relation au réseau
Facebook a dix ans. Personnellement, j’utilise Facebook depuis 2007. Comme le rappelle André Gunthert dans son récent et passionnant article Facebook ou la rumeur du quotidien « cela fait bien moins de dix ans que son empreinte marque nos pratiques, puisque l’application n’a été ouverte au grand public qu’à partir de 2006, et que le décollage de sa (...)
Les lignes de désir : installation sonore et lectures
Les lignes de désir est un projet d’édition est protéiforme. J’imagine un texte dont la publication ne retiendrait qu’une sélection aléatoire dans l’ensemble des fragments écrits (et à chaque nouvelle impression, une nouvelle version créant ainsi autant de versions collectors de ce récit), mais aussi une version sous forme de cartes à jouer (tirage limité (...)
Applications et tablettes : quels usages et médiations ?
Lors de la journée d’étude Net édition : de l’écriture à la diffusion en octobre 2012, j’ai présenté des œuvres pour lesquelles le numérique fait partie intégrante de la démarche de création. Souhaitant poursuivre cette exploration et s’interroger sur la place à accorder à ces productions innovantes, la médiathèque Départementale de Seine-et-Marne m’invite à (...)
Radio Ethiopia
Retrouver le mystère des premières écoutes d’un disque de son enfance en écrivant sa musique... Radio Ethiopia est à l’origine un texte écrit pour la collection Ouvrez de Publie.net. Il a été publié ensuite sur nerval.fr, magazine fiction & littératures en ligne de François Bon. Il est désormais disponible sur son site Tiers-Livre, qui remplace cette (...)
Écrire la ville
Le CDDP (Centre de Documentation pédagogique des Hauts-de-Seine) organise tous les ans des ateliers d’écriture avec des auteurs. Cette année ils m’ont invité à en animer deux, le premier Écrire la ville avec Cécile Portier, elle à Sèvres et moi à Bagneux, et le second à Boulogne-Billancourt : Récit épistolaire. Le but de ces ateliers à Bagneux et à Sèvres (...)
Autobiographie de profil : Facebook comme outil de création
J’ai été invité par l’association Accès(s) de Pau à intervenir pendant toute la semaine, du 15 au 19 avril au Collège Corisande d’Andoins d’Arthez-en-Béarn pour un atelier d’écriture numérique. Le cœur de l’action d’Accès(s) est d’une part de favoriser la création artistique, d’autre part d’aménager des temps et des espaces de rencontre entre les créateurs et (...)
Récit sonore collectif : superpositions de calques et coupes franches
Une série de douze ateliers d’écriture durant le deuxième semestre des étudiants en première année de Sciences Po, ayant pour but de procéder à l’écriture collective d’une pièce sonore sous la forme d’un récit urbain (entre audioguide, audiolivre et dérive urbaine situationniste). Les objectifs pédagogiques et les contenus des ateliers artistiques sont (...)
Récit sonore collectif : La ville d’une pièce
Une série de douze ateliers d’écriture durant le deuxième semestre des étudiants en première année de Sciences Po, ayant pour but de procéder à l’écriture collective d’une pièce sonore sous la forme d’un récit urbain (entre audioguide, audiolivre et dérive urbaine situationniste). Les objectifs pédagogiques et les contenus des ateliers artistiques sont (...)
Écrire le travail (séance n°5)
À l’invitation de Stéphane Bikialo, je reviens cette année à la Faculté de Lettres pour assurer une série d’ateliers d’écriture sur le thème du travail, comme je l’avais fait en novembre et décembre 2009 à Sciences Po Poitiers et à la Faculté de Lettres. À lire sur ce thème, le dossier thématique n° 25, Écrire le travail, proposé par le groupement de (...)
Les métamorphoses de l’œuvre et de l’écriture à l’heure du numérique
Dans le cadre des journées consacrées à la BNF aux métamorphoses de l’œuvre et de l’écriture à l’heure du numérique : vers un renouveau des humanités ?, une série de lectures est organisée sous la forme d’un Pecha Kucha. « Ecrire web », ou comment s’invente la littérature aujourd’hui ? Deux séries de cinq auteurs : Pierre Ménard, Arnaud (...)
Planche-contact : mots clés
Comme je l’ai précisé dans mon texte sur le projet de Planche-contact, tous les jours je prends une photographie avec l’appareil photo numérique que j’ai sous la main (iPhone, iPad, Kodak, Canon, etc.) et je la diffuse sur mon nouveau Tumblr : Planche-contact, en y associant une phrase trouvée sur l’un des nombreux blogs et sites littéraires que je (...)
Mémoire vive : Impressions à la demande
Une série de douze ateliers d’écriture durant le deuxième semestre des étudiants en première année de Sciences Po, ayant pour but de procéder à l’écriture collective d’un récit numérique via Twitter : À l’ère du web, le texte s’émancipe de sa forme. Version ePub 2011 (avec enregistrement sonore de la lecture) réservée aux utilisateurs iPad : 24 (...)
Chantier du Collège Marguerite de Navarre à Pau
J’ai été invité à mener en 2009, en 2010 et en 2011, une série d’ateliers de création au Collège Marguerite de Navarre à Pau par l’intermédiaire d’Elise Lamiscarre, professeur de français, dans le cadre d’une Classe à Projet Artistique et Culturel. Il s’agissait de mener un atelier de création numérique mêlant textes/sons/images sur un lieu important dans la (...)
Une revue ça remue
Pour ses dix ans, l’association Remue.net m’invite à présenter à la médiathèque Marguerite Duras, Paris 20ème, la revue de création d’ici là. Samedi 15 janvier 2011 à partir de 14h30 à la médiathèque Marguerite-Duras : 115, rue de Bagnolet, Paris 20e : demandez le programme ! J’ai déjà présenté largement la revue sur ce site et notamment son dernier (...)
Pierre Ménard
PARCOURS Né en 1969 à Ris-Orangis, Philippe Diaz vit à Paris. Bibliothécaire à la médiathèque de l’Astrolabe à Melun, Maître de conférences à Sciences Po Paris. Pierre Ménard est le pseudonyme qu’il a choisi en tant qu’écrivain. Après des études de Cinéma et d’Audiovisuel à Paris I-Sorbonne, Centre Saint-Charles, avant d’effectuer son service civil au sein de (...)
d’ici là : revue de création en ligne
L’idée de cette revue est de jouer la carte d’une lecture écran, et de former, notamment autour des auteurs dont les textes numériques sont diffusés sur la plateforme publie.net, mais pas uniquement bien sûr, un ensemble éditorial où se confrontent l’image, le texte et le son. Plusieurs numéros sont lancés parallèlement chaque année, sous forme de (...)
Bookcamp #3
La troisième édition du Bookcamp a eu lieu samedi 25 septembre à La Cantine. J’y ai serré la main de Clément Monjou, regretté l’absence de Xavier Galaup, et d’Arnaud Lelache, mais ai parlé d’AFI (entre autre avec Benoît Roucou, en présentant la médiathèque de l’Astrolabe à Melun et son portail, pris rendez-vous avec Gwen (...)
Écriture en création
L’atelier d’écriture : Depuis quelques années j’anime des ateliers d’écriture un peu partout en France. De nombreux amis écrivains qui souhaitent en animer me demandent parfois conseil. Je leur apprends en souriant que pour moi les ateliers d’écriture c’est comme la psychanalyse, il faut en avoir suivi un pour pouvoir en mener. L’atelier, on ne peut y (...)
La nuit litanie sur France Culture
La nuit litanie est un texte que j’ai écrit à la demande de Mathieu Brosseau pour le numéro 23/24 la revue L’étrangère, numéro dont il assure la direction et qui est paru à l’automne 2010. Un large extrait du texte écrit pour la revue, dont une partie a également été diffusé sur mon site, a été lu à l’occasion de la lecture à laquelle m’a invité Anne (...)
deux temps trois mouvements
deux temps trois mouvements sur Publie.net La première mise en ligne de ces textes a été réalisée sur le site Liminaire, de janvier 2005 à décembre 2006. Il s’agit du journal poétique que j’ai tenu chaque jour durant ces deux années, accompagné de 12 photographies. Quand j’ai choisi de réunir en début d’année 2010 tous mes sites en un seul en ajoutant (...)
Je me souviens du bâtiment B.
J’ai été invité à mener en 2009 et 2010 une série d’ateliers de création au collège Marguerite de Navarre à Pau, un atelier de création numérique mêlant textes/sons/images sur un lieu important dans la mémoire paloise : le Bâtiment B. et ses métamorphoses, partie ancienne vouée à la destruction du collège Marguerite de Navarre. En effet, il est question, (...)
Je me souviens du canal Saint-Martin
Dans le cadre de ma résidence d’écrivain soutenue par le Conseil Général d’Île-de-France à la librairie Litote en tête, j’ai animé au collège Valmy, dans le 10ème arrondissement de Paris, une série d’ateliers d’écriture et de création autour du canal Saint-Martin. Le collège est situé le long du canal Saint-Martin, en face du Point éphémère. J’ai travaillé (...)
Résidence d’écrivain à la librairie Litote en tête
La Région Île-de-France soutient la création littéraire dans le cadre d’une association entre un auteur et une structure d’accueil pour la réalisation d’un projet. Je viens d’obtenir ainsi une résidence d’écrivain à la Librairie Litote en tête, dans le 10ème arrondissement de Paris, pour une durée de dix mois, de janvier à octobre 2010. Devanture de la (...)
Liminaire / 1
« Si longtemps après, il ne me semble pas risqué d’affirmer que la personnalité d’une génération est déterminée par les jouets que reçoivent ses membres dans leur enfance. « D’un point de vue irrémédiablement ludoforme », aurait dit Martín Mantra, la mienne était une génération liminaire qui batifolait au cœur même d’un moment transcendant de l’évolution du (...)
La nuit litanie sur France Culture (4/4)
La nuit est un moment si particulier, si intense. Pour moi c’est comme la radio, un sas de décompression avant de trouver le sommeil. Manière de rêve éveillé. C’est très agréable cet engourdissement sans se laisser aller à dormir. La radio, la nuit, un instant privilégié. Une écoute à partager. Où l’on cherche à effacer les traces du jour comme au matin (...)
La figure de l’auteur à l’origine
Ne rien écrire, mais tout signer. Pierre Ménard est un nom d’emprunt. Tout un programme, comme une déclaration d’intention, un cahier des charges. C’est un signe. Une signature. Rien de plus "signé" qu’une écriture qui refuse elle-même d’écrire. Employer et transformer tour à tour, dans mes différentes œuvres, la citation, l’emprunt, le centon, le cut up, (...)
La nuit litanie sur France Culture (3/4)
J’ai toujours été sensible à la voix. Je croise quelqu’un, je sais que je le connais, l’ai déjà croisé, mais je peux me tromper, ne pas trouver son nom de suite. Avec la voix, le grain d’une voix, c’est comme une empreinte, je reconnais toujours la personne. Quand je suis arrivé devant la porte du Studio 117 : deux personnes discutaient, je me suis (...)
La nuit litanie sur France Culture (2/4)
Les longs couloirs. J’ai toujours été fasciné par les longs couloirs. Sans doute un lointain souvenir d’Alphaville le film de Jean-Luc Godard. À la maison de Radio France on pénètre par un sas de décompression. Puis on avance, un peu à l’aveugle, le vigile nous indique une direction, on prend l’ascenceur, on monte les marches d’un escalier, on pousse des (...)
La nuit litanie sur France Culture (1/4)
La nuit litanie est un texte que j’ai écrit à la demande de Mathieu Brosseau pour le numéro 23/24 la revue L’étrangère, numéro dont il assure la direction et qui est paru à l’automne 2010. Un large extrait du texte écrit pour la revue, dont une partie a également été diffusé sur mon site, a été lu à l’occasion de la lecture à laquelle m’a invité Anne (...)
Imprévisible méduse
Lorsque je songe à vos notes quotidiennes, j’aperçois une image, quelque chose comme lorsqu’on va d’un pas ferme, la tête haute, et qu’on se maintient un bref instant au sommet, en équilibre, avant de s’incliner et de basculer dans le vide sans y être prêt. Par bonheur on se rétablit en trouvant ce presque rien qui survient à chaque coup, qu’il suffit (...)
Bagnolet : à quoi le web fait rêver ?
En résidence tout cet hiver à la médiathèque de Bagnolet, François Bon a proposé trois « cartes blanches », auxquelles se sont greffées deux après-midi de rencontres sur littérature et numérique. Pour cette ultime rencontre, François Bon propose le thème « à quoi vous fait rêver Internet et délégue à son tour la carte blanche àtrois inventeurs du web : (...)
Ouvrir vers l’infini à travers l’inachevé
Utiliser la fragmentation de sons, d’images, de textes pour en révéler de nouvelles potentialités cognitives et sensorielles. A l’image des dictiques, ces courtes particules linguistiques qui ne cessent de changer de sens en fonction du contexte dans lequel elles s’inscrivent, il s’agit (à travers le prélèvement, le bégaiement, la décontextualisation, (...)
Le blog, notre gueuloir électronique
Qu’est-ce qu’un blog littéraire ? A l’occasion du Salon du Livre, inauguré jeudi, neuf écrivains répondent au Contre-journal, et font partager leur expérience de producteurs et lecteurs de blogs littéraires. La fonction intime, originelle de l’outil, a été détournée au profit du développement d’espaces rhizomatiques, indociles. Face B ou façon de renier la (...)
"Le spectre des armatures" sur Libr-Critique
Note de lecture de Philippe Boisnard sur Le spectre des armatures publié aux éditions Le Quartanier, sur le site Libr-Critique. « Elle lui avait proposé aussitôt des voluptés particulières. Impossibles à décrire, à se rappeler, à nommer. Des sensations de largeur, de ténuité, de stabilité, de caprice, simultanées. Un amour inconnu. » Le spectre des (...)
Drums & Guns
« Un truc simple, intelligible et drôle. Un fond sonore mais pas exactement. Car je n’ai mal que quand je respire, tu vois. Tout est là. Malheureusement chacun d’entre nous n’a pouvoir que de parler son seul langage. A quoi bon vouloir être un autre qui nous fascine par ses mots ?... » Un texte inédit, à découvrir dans son intégralité sur le site (...)
L’exercice de la littérature
« Il apparaît de plus en plus que le livre, aussi indispensable qu’en reste l’instance, n’est qu’un élément dans l’intervention littéraire. Donc l’exercice de la littérature, qu’on le considère du point de vue de son action collectivement conduite dans le monde réel, ou qu’on le considère du point de vue de nous-même auteur. Ce n’est pas d’aujourd’hui que (...)
Les doigts dans la prise
Je me souviens qu’avec un ami d’enfance, pour obtenir un court instant les pouvoirs inespérés d’un super héros, nous glissions nos doigts, index et majeur, dans les prises électriques de la maison et nous testions ensuite notre force ainsi décuplée en détachant avec succès des plaques de Légo que nous avions soigneusement collées les unes aux autres en (...)
A thousand windows
L’effondrement d’un monde. On pourrait s’amuser à dresser la liste des analogies, des correspondances qui relient entre elles les compositions de ce programme. Débris d’une maison ruinée, souvenirs piteux - tapisserie, papiers froissés, pipe, verre, mandoline en lambeaux, que les sinistrés ramènent d’entre les gravats. Pas seulement la lenteur d’une (...)
Springtime can kill you
La patience est la clé de la délivrance. D’accord, mais donne-moi une contrainte. Le gratuit, c’est souvent les produits nouveaux. Les premières fois, on passe beaucoup de temps, mais après on prend très vite ses marques. Pas sûr que le jeu en vaille la chandelle. C’est vrai que c’est du travail. La réflexion est une arme à deux tranchants. Nous voilà (...)
La vérité de son absence
Parfois moi aussi j’ai le vertige. Qu’est-ce qu’une phrase interrogative ? Une question qui attend une réponse ? Pourquoi pas. Mettons les points sur les I. Finalement, ses mots sont comme autant de baillons. Des ballons ? Non non avec un I. Puisque je te dis avec un I. Des ballons ? C’est une question. On est d’accord. Moi aussi il me perd dans les (...)
L’inscription
« Le thème annoncé était "L’inscription". Le titre exact de l’éditorial impersonnel est aujourd’hui "L’inscription et le comportement. » Les citoyens ont l’habitude d’inscrire leur nom sur des papiers et des listes. S’inscrire, c’est s’inscrire sur et s’inscrire dans. S’inscrire un club = y entrer, accepter les règles d’un milieu = imprimer un nom sur la (...)
Remarques sur moi en guerre contre moi
Les faits dont parlent tous ces articles de journaux deviennent irréels dans ce contexte. J’ai retiré les titres et les signatures. J’aime l’idée que peut-être en retirant les titres on puisse lire L’ordre est peu près chronologique, mais je ne cherchais pas une narration linéaire. Simple phrases courtes, constats factuels juxtaposés sans ordre (...)
Le portrait de l’auteur
« Je crois que la condition idéale de l’écrivain se développe, quand il n’a pas de visage, de présence, mais que le monde qu’il représente occupe tout le tableau comme Shakespeare, dont il ne reste aucun portrait qui puisse nous servir à savoir comment il était, ni aucune information qui explique vraiment quelque chose sur lui. Aujourd’hui, au contraire, (...)
E la nave va
La foule m’a toujours fait peur, je n’ai pas honte de le dire. Sa bestialité à peine matiné de grandiloquence. Il y a eu une grande manifestation à laquelle a massivement participé le lycée de Montgeron où j’étudiais lors des manifestations estudiantines et lycéennes s’opposant au projet de loi Devaquet, alors ministre de l’éducation de Jacques Chirac. Je (...)
Le palimpseste
« Un texte peut toujours en cacher un autre », écrit Gérard Genette, mais il le dissimule rarement tout fait. Le palimpseste c’est la manière de reprendre en matériau pour des échafaudages nouveaux, d’anciennes nouveautés. Sans recourir la lointaine pratique économique de ce remploi de parchemin, gratté pour un nouveau message, en gardant ce terme qui (...)
Journal en ligne
Pline rapporte qu’Apelle se livrait avec tant de zèle à son art, qu’il ne passait pas un jour sans toucher son pinceau. Nulla dies sine linea. Écrire tous les jours pour dire quoi au juste ? Faire le récit de sa vie au quotidien ? Pas un jour sans une ligne. Prendre le prétexte d’un cadeau (un calendrier Taschen que nous a offert Anne avec des (...)
Pseudopode
J’écris depuis longtemps, je n’ai pourtant jamais publié sous ce nom. Je m’appelle Pierre Ménard. C’est un nom d’emprunt bien évidemment. Un pseudo comme on dit. Pseudopode. Avant j’écrivais sous une autre identité. J’étais un autre homme. Oui, je sais c’est un peu désuet. "Je est un autre." Plus rien n’est pareil. J’ai voulu changer. J’ai changé de nom. (...)
LIMINAIRE le 23/09/2018 : un site composé, rédigé et publié par Pierre Ménard avec SPIP depuis 2004. Dépôt légal BNF : ISSN 2267-1153
Flux RSS Liminaire - Pierre Ménard sur Publie.net - Administration - contact / @ / liminaire.fr - Facebook - Twitter - Instagram - Youtube