| Accueil
LIMINAIRE
Jeudi 10 décembre 2009


Ça me paraît tellement important. Si on peut décrire les causes de ce détachement. Si seulement le poétique et le politique ne pouvait ne faire qu’un. J’ai l’impression de porter des bottes de sept lieues. J’essaie de me souvenir de mon rêve. Avec amour. Enfin il fut capable de lui dire qu’il l’aimait. Je crois que ça donnera un roman. Ton visage est tout tendre. Aujourd’hui je voudrais être seul avec toi. Tous les autres voient plus de détails que moi. Quelque chose devrait se passer. Tout est tellement évident. Parfois je regarde longtemps devant moi sans rien voir. Je ferme les yeux exprès.

Tapis roulant de la Gare Montparnasse

WHAT WILL WE BE
Publié le 10 décembre 2009
- Dans la rubrique JOURNAL
Mémoire Regard Passage Rêve Amour






© LIMINAIRE 2011 - Créé par Pierre Ménard avec SPIP - Administration - Sur Publie.net - contact / @ / liminaire.fr - RSS RSS Netvibes Liminaire Suivez Pierre Ménard sur Facebook Suivez Pierre Ménard sur Twitter