| Accueil
LIMINAIRE
Lundi 2 novembre 2009


Cela tient du plus grand mystère. Poursuivre ainsi longtemps encore son chemin avec la même obstination, et faire claquer ses talons dans la nuit de l’inconnu sans qu’on puisse seulement imaginer ce que l’on va y croiser. Le parcours, entre temps, est impressionnant. Un coupe-feu qui empêche l’embrasement, sans doute raison de dire qu’ils n’intéressent personne, que l’art ne se préoccupe pas de ce genre de problème, que seul le résultat compte. Donc pas de stratégie ni de programme, juste cette position d’attente que j’ai déjà souvent évoquée. Les glissements se produisent tout naturellement, parfois ’’dans la foulée’’, d’autres fois après un long laps de temps pendant lequel s’est manifesté ce qui va permettre le glissement. Sauf moi, c’est ma manière de faire et d’être.

Moselle

THE SWEET BY AND BY
Publié le 2 novembre 2009
- Dans la rubrique JOURNAL
Temps Nuit Dérive Chemin






© LIMINAIRE 2011 - Créé par Pierre Ménard avec SPIP - Administration - Sur Publie.net - contact / @ / liminaire.fr - RSS RSS Netvibes Liminaire Suivez Pierre Ménard sur Facebook Suivez Pierre Ménard sur Twitter