| Accueil
LIMINAIRE
Samedi 21 novembre 2009


Un moment a-t-il une histoire ? La réponse est non, je viens d’ailleurs. Quand j’ai une idée dans la tête, elle déforme ce que je regarde. Comme une ombre portée. Le chien qui aboie dans le fond… Un chien ça peut pas être ici un chien. Alors je le mets sur un cercle extérieur. Une vie dans le présent, dans l’instant. Quelqu’un de masqué. Un chien aboie, un masque. C’est un signe comme un autre c’est quoi ? Le chien aboie. L’événement est survenu et ne se reproduira sans doute pas. Qu’est ce qui se passe après ? J’étais là, je lève la tête, tout à coup j’ai peur. Une manière de signifier ce que peut recouvrir d’incertain, de flou un instantané. Sa ligne de fuite, c’est l’irréel. Inspire, ce n’est rien.

Rue de Metz

THE SEA IS A GOOD PLACE TO THINK OF THE FUTURE
Publié le 21 novembre 2009
- Dans la rubrique JOURNAL
Lumière Photographie Sens Images






© LIMINAIRE 2011 - Créé par Pierre Ménard avec SPIP - Administration - Sur Publie.net - contact / @ / liminaire.fr - RSS RSS Netvibes Liminaire Suivez Pierre Ménard sur Facebook Suivez Pierre Ménard sur Twitter