| Accueil
LIMINAIRE
Mercredi 16 septembre 2009

Il se passe tout de même quelque chose en ce moment qui devrait retenir notre attention. L’approche se fait, la main accroche. S’il sursaute, je saurai ce que j’ai à faire. Il me faut des preuves plus solides. On a souvent l’impression qu’il est dangereux de regarder, et on a tendance à détourner les yeux, voire à les fermer. Tout réside dans les nuances. Tout est vide. Pas le plus petit atome à saisir. Bon allez, ça suffit. Jamais je ne ressemble à mon visage, je ne suis jamais ce que je suis. C’est désormais dans la confusion des choses simples que j’existe. Un lieu où nous nous retrouvons ensemble. Du passé dans le présent comme des souvenirs perdus. Les soucis s’échappent et ça va mieux.

THE HOUR OF SLEEP
Publié le 16 septembre 2009
- Dans la rubrique JOURNAL
Regard






© LIMINAIRE 2011 - Créé par Pierre Ménard avec SPIP - Administration - Sur Publie.net - contact / @ / liminaire.fr - RSS RSS Netvibes Liminaire Suivez Pierre Ménard sur Facebook Suivez Pierre Ménard sur Twitter