| Accueil
LIMINAIRE
Vendredi 16 juillet 2010


Je suis présent, je vous attends. Les lumières s’éteignent une à une. Dans le secret des paysages silencieux, marchant à bon pas sur les trottoirs avec volupté entre brumes et nuages. Laisser vaquer son regard et ses émotions. Juste là, au bord, sur le fil du présent. Garder mémoire d’un éblouissement. Faire advenir l’imprévisible. Les lieux et temps de sa venue. À la rencontre des autres. Les marches, les pas. Pour peu que l’on désire mieux les connaître. Les mètres, le parcours. Il y a des questions que je n’arrive même pas à formuler. Ce que je cherche à saisir, éclats de lumière, changer de couleurs jour et nuit. C’est une image. Comme un apaisement. Des questions qui constituent des inquiétudes ou des incertitudes que l’écriture me permet d’approcher. Je traque la possibilité du son. L’origine où tout commence. Le risque de s’y retrouver. Ou d’autres questions que je ne sais même pas formuler et naturellement dans ces circonstances je n’entends rien en retour.

Ex-voto Notre-Dame de la Garde à Marseille

 

 

 

 

 

 

 

 

Notre appréhension du temps ne vaut pas grand chose. Ces restes que sont les souvenirs, les transformer c’est un début. Rien n’est plus pareil. Rien n’est exactement le même. Le sentiment que quelque chose de perdu se promène en moi. Éperdu je ne me perds pas. Un chuchotement plus ancien que nous-mêmes. Ce qui leur est commun. Chercher un lieu toujours en mouvement. Traduire n’est pas autre chose. Comme une attente et une révélation. Un corps peut être. Et dans une mesure à peu près égale, l’air. Tout le temps pour voir ce qui se passera, ou pas.

Ex-voto Notre-Dame de la Garde à Marseille

 

 

 

 

 

 

 

 

TAKE A CLOSER LISTEN
Publié le 16 juillet 2010
- Dans la rubrique JOURNAL
Temps Mémoire Nuit Dérive Jour Sens Images Mouvement






© LIMINAIRE 2011 - Créé par Pierre Ménard avec SPIP - Administration - Sur Publie.net - contact / @ / liminaire.fr - RSS RSS Netvibes Liminaire Suivez Pierre Ménard sur Facebook Suivez Pierre Ménard sur Twitter