| Accueil
LIMINAIRE
Samedi 3 octobre 2009


Basculer, d’un jour à sa pâle réplique, sans comprendre pourquoi. Basculer du jour à son reflet de l’autre côté de la nuit. Les règles nous enseignent par leur arbitraire que les pensées qui nous viennent de nos besoins, de nos sentiments, de nos expériences, ne sont qu’une petite partie des pensées dont nous sommes capables. La même ponctuation. Il y a des mots comme des nuages, des torrents de mots dans le ciel. Impression de ’’déjà-lu’’ de cette phrase écrite dans le ciel dont on ne voit, à la surface de l’eau, que le reflet d’une lettre. Un mot couronne le ciel trébuche et flaque dans d’autres eaux d’autres reflets. Le même trajet.

SWEET CHILD
Publié le 3 octobre 2009
- Dans la rubrique JOURNAL






© LIMINAIRE 2011 - Créé par Pierre Ménard avec SPIP - Administration - Sur Publie.net - contact / @ / liminaire.fr - RSS RSS Netvibes Liminaire Suivez Pierre Ménard sur Facebook Suivez Pierre Ménard sur Twitter