| Accueil
LIMINAIRE
Lundi 28 septembre 2009


Une porte claque, le voyage. Voilà qui rend rayonnant, lumineux et doux, ce début de semaine. Ce qu’on entend maintenant comme un refrain bien connu, qu’on laisse couler, parce qu’après tout, tout le monde s’en fout, n’est-ce pas ? Tout se passe dans la tête avant de se passer sous les yeux. C’est une idée qui se manifeste n’est-ce pas ? Les mots dans les mots demeurent immobiles, demeurent sans voix, sans chemise éperdue, sans rosée, sans saveur. J’avais oublié comment ça faisait. C’est presque une bonne nouvelle d’être hors jeu. En marge. Autant de questions encore en suspens. Suffisait d’y penser. Sous le manteau, la nuit, épaisse comme une peau.

Jardin de Locronan

STRANGE KIND OF WOMAN
Publié le 28 septembre 2009
- Dans la rubrique JOURNAL






© LIMINAIRE 2011 - Créé par Pierre Ménard avec SPIP - Administration - Sur Publie.net - contact / @ / liminaire.fr - RSS RSS Netvibes Liminaire Suivez Pierre Ménard sur Facebook Suivez Pierre Ménard sur Twitter