| Accueil
LIMINAIRE
Lundi 18 mai 2009


La réalité partout nous guette, à chaque coin de rue, dans chaque regard, il suffit d’un rien pour devenir réel. Ça c’est rigolo de ne pas connaître la cible, rester à attendre sans trop savoir quoi, sans doute il n’y a pas de cible. Dès que je cherche à l’atteindre je plonge dans l’irréalité, qui m’apparaît comme un pli de la réalité. J’ai le sentiment de passer l’essentiel de mon temps dans ce pli, étrangement absent, jusqu’au moment à quelqu’un vient frapper à ma porte. Mon esprit alors brusquement se déplie et je redeviens réel. Mais c’est pas tout, mais c’est pas tout, c’est bien vu quoique un peu court. Chacun mesure ses émotions à l’aune de son propre système, ce qui complique un peu les choses. Retour à l’envoyeur.

Bords de Seine, Melun, mai 2009

SLEEP ALONE
Publié le 18 mai 2009
- Dans la rubrique JOURNAL
Temps Regard Absence Sentiment






© LIMINAIRE 2011 - Créé par Pierre Ménard avec SPIP - Administration - Sur Publie.net - contact / @ / liminaire.fr - RSS RSS Netvibes Liminaire Suivez Pierre Ménard sur Facebook Suivez Pierre Ménard sur Twitter