| Accueil
LIMINAIRE
Vendredi 25 décembre 2009


Les vies se transforment en trajectoires. Des fois je me sens comme Buster Keaton déguisé en Kafka ou plutôt le contraire. On perçoit tout cela dans la nuit autour. La route est longue. Car personne ici ne sait garder un secret. C’est comme si j’avais été un autre. Mais de cet autre, je n’ai aucun souvenir. Je me heurte tous les jours au fantôme de celui que je fus quand je portais un autre nom. Une fois encore, le temps t’a fait parcourir un chemin imprévisible. C’est la condition pour ne pas retourner sur ses pas et pour se remettre en marche, la mémoire neuve et le crâne dépeuplé. Je ne comprends pas toujours tout, il n’y a pas de notice. Mais tout est différent désormais. Si ce n’est que tout cela est bien moins léger qu’il n’y paraît.

Reflet Collège Marguerite de Navarre à Pau

PERSON TO PERSON
Publié le 25 décembre 2009
- Dans la rubrique JOURNAL
Temps Nuit Dérive Chemin






© LIMINAIRE 2011 - Créé par Pierre Ménard avec SPIP - Administration - Sur Publie.net - contact / @ / liminaire.fr - RSS RSS Netvibes Liminaire Suivez Pierre Ménard sur Facebook Suivez Pierre Ménard sur Twitter