| Accueil
LIMINAIRE
Mardi 6 janvier 2009


Je ne pense pas qu’il faille chercher sa pensée, plus que forcer son talent. Dire droit en laissant le corps tomber dedans. Il faut que nous ayons le courage le tourner le dos à nos habitudes et de nous engager dans une façon de vivre non conventionnelle. C’est en vain que tu plonges ton visage en toi-même. Le je ne sais quoi qui nous fait courir, progresser, monter, avoir la sensation de mettre notre vie en retard. L’entêtement monotone de celui qui a la certitude d’avoir atteint dès le premier jour le monde véritable. En détacher des morceaux, les travailler et les étudier sous tous les éclairages possibles.

Pont du Général Leclerc de nuit à Melun, jan 2009

ONE OF THESE THINGS FIRST
Publié le 6 janvier 2009
- Dans la rubrique JOURNAL






© LIMINAIRE 2011 - Créé par Pierre Ménard avec SPIP - Administration - Sur Publie.net - contact / @ / liminaire.fr - RSS RSS Netvibes Liminaire Suivez Pierre Ménard sur Facebook Suivez Pierre Ménard sur Twitter