| Accueil
LIMINAIRE
Vendredi 2 janvier 2009


La neige éclate doucement les raisins, elle touche le sol avec la robe. Elle est vautrée dans l’intact. Quelqu’un a ouvert le coffre sur lequel glisse et des papiers de nombres. La neige est sourde. Quand on a senti, dans toute sa fureur, le désir d’exister jaillir de ce cœur battant et se répandre tantôt avec le fracas du torrent, et tantôt un murmure de ruisseau, dans toutes les artères du monde. La légèreté s’aggrave légèrement. Comment pourrait-on ne pas se briser d’un coup ? Une ombre mince passe pour qui fait son miel. Un visage est un cri qu’étouffe un visage. Mais il se fait tard, je continuerai demain.

Décor publicitaire Picard aux abords des Champs-Elysées à Paris, jan 2009

LET IT SNOW
Publié le 2 janvier 2009
- Dans la rubrique JOURNAL
Paysage Désir Monde Visage Espace






© LIMINAIRE 2011 - Créé par Pierre Ménard avec SPIP - Administration - Sur Publie.net - contact / @ / liminaire.fr - RSS RSS Netvibes Liminaire Suivez Pierre Ménard sur Facebook Suivez Pierre Ménard sur Twitter