| Accueil
LIMINAIRE
Mercredi 21 octobre 2009


En l’absence de tout repère familier, je suis déplacé vers l’exactitude dans le déplacement lui-même. Il existe des choses plissées il faut vivre avec il faut. Retranchement d’une langue qui se soustrait à certaines paroles et absorbe l’horreur sans la supprimer. Cela qui commence à la trace et qui va à l’effacement. Un vide peuplé d’ombres enchevêtrées à des monologues intérieurs. L’effacement lui-même. Le lieu d’une enfance, dans la fuite du temps, subsiste à l’intérieur d’une voix, dans un regard défait, un soupir ou le désir d’ailleurs. Une trace et son effacement. Un sentier pour qui veut s’en extraire. Et une invite à y marcher, malgré tout.

Chambre du château de Nilvange en Moselle

IT’S RAINING TODAY
Publié le 21 octobre 2009
- Dans la rubrique JOURNAL
Regard Voix Parole Dérive Désir Enfance Traces






© LIMINAIRE 2011 - Créé par Pierre Ménard avec SPIP - Administration - Sur Publie.net - contact / @ / liminaire.fr - RSS RSS Netvibes Liminaire Suivez Pierre Ménard sur Facebook Suivez Pierre Ménard sur Twitter