| Accueil
LIMINAIRE
Jeudi 24 décembre 2009


Réveillé par l’eau s’enfuyant dans l’ombre, j’ai bien souvent reproché à la nuit l’absence d’un compagnon. Déjà vu dans mes rêves les branches des arbres s’agitent comme des vagues en collision. Les flocons suspendus dans le gris du ciel se détachent et glissent lentement sur le paysage. Pas exactement le même son, mais une variation, même registre, seules les notes changent. Là même où est leur perte, ils colorent comme à rebours de leur passage le cours de ces histoires où le mot FIN ne laisse jamais en paix. Au point de lui donner la forme d’une liberté prise sur soi, que l’on s’abandonne à suivre, lui-même se sachant un simple nom au puissant générique déroulant. J’aimerais avoir plus de temps.

Lumière de Noël à Pau

IN THE END
Publié le 24 décembre 2009
- Dans la rubrique JOURNAL
Temps Parole Paysage Musique Ciel Rêve






© LIMINAIRE 2011 - Créé par Pierre Ménard avec SPIP - Administration - Sur Publie.net - contact / @ / liminaire.fr - RSS RSS Netvibes Liminaire Suivez Pierre Ménard sur Facebook Suivez Pierre Ménard sur Twitter