| Accueil
LIMINAIRE
Jeudi 8 janvier 2009


On avait un ciel tout gris, beaucoup de vent, et alentour on aurait dit ailleurs mais çà, je ne sais pas exactement. Il va s’en passer des choses peut-être bien. Les gens s’organisent comme ils peuvent. Des trous se bouchent, ça n’a bientôt plus de nom. Comment faire sans comment expliquer ? On a des joies rien que pour soi et, sans raison de se les dire. Chacun les siennes, les mêmes aussi, souvent. C’est pour ça que j’avais envie de vous en toucher deux mots. Une façon de lier le voir et le savoir. À saisir, il faudra changer encore entre au moins deux choses, sinon on choisira le silence. Et ça, c’est plus facile à dire qu’à faire.

Exposition Dans la nuit, des images au Grand Palais à Paris, jan 2009

IN A LANDSCAPE
Publié le 8 janvier 2009
- Dans la rubrique JOURNAL
Langage Lecture Silence Ciel






© LIMINAIRE 2011 - Créé par Pierre Ménard avec SPIP - Administration - Sur Publie.net - contact / @ / liminaire.fr - RSS RSS Netvibes Liminaire Suivez Pierre Ménard sur Facebook Suivez Pierre Ménard sur Twitter