| Accueil
LIMINAIRE
Samedi 10 janvier 2009


Enfin le temps nous manque : nous ne lui sommes qu’une cible d’impénétrable transparence. J’ai sans doute ridiculisé la réalité par habitude, et puis c’est plus facile de raconter des histoires. C’est l’heure de l’oubli, l’heure à, toute justification désormais inutile, se dévoile enfin notre fraternité. La compréhension arrive trop tard. Un coup est si vite parti. Mon corps est toujours ailleurs. Ce n’est pas le moindre des miracles. Mon corps, c’est le lieu sans recours auquel je suis condamné. Chercher l’évaporation de la matière, dont il ne doit rester que la substance, la transparence. Je ne t’entends pas, tu comprends, je n’entends plus rien. La vitesse nous laisse encore réciproques. Comment y entre-t-on ? peut-on en sortir ?


ILLUSION OF SAFETY
Publié le 10 janvier 2009
- Dans la rubrique JOURNAL
Temps Parole Corps Amour Absence Histoire






© LIMINAIRE 2011 - Créé par Pierre Ménard avec SPIP - Administration - Sur Publie.net - contact / @ / liminaire.fr - RSS RSS Netvibes Liminaire Suivez Pierre Ménard sur Facebook Suivez Pierre Ménard sur Twitter