| Accueil
LIMINAIRE
Vendredi 23 octobre 2009

Chaque jour laisse sa trace. Rues étroites et profondes. Rues à reprendre sans cesse, où reprendre souffle, palpiter d’émotions anciennes, de toute cette épaisseur de temps ainsi ’’éprouvée’’. Les heures trop vives de nos vies. Ruelle sombre où s’accumule l’ombre. Vieux mur croulant de lierre, effondré doucement sous l’afflux de lumière, feuilles lentement qui cèdent, silencieuses et poudrées, ultime coquetterie de ce jour automnal. Et mes pas peu à peu m’y ramènent. Il sera bientôt l’heure de replier. J’en suis là, je crains de refaire ce chemin, plus rien qu’un sac plein de promesses inutilisables. On glisse insensiblement de l’excellence à moins, et encore et encore, jusqu’à la marge.

I’M A BELIEVER
Par
Publié le 23 octobre 2009
- Dans la rubrique JOURNAL
Lumière Ville Dérive Chemin Jour Paysage






© LIMINAIRE 2011 - Créé par Pierre Ménard avec SPIP - Administration - Sur Publie.net - contact / @ / liminaire.fr - RSS RSS Netvibes Liminaire Suivez Pierre Ménard sur Facebook Suivez Pierre Ménard sur Twitter