| Accueil
LIMINAIRE
Samedi 10 octobre 2009


Relancer les mots usés, l’évidence, leur redonner pulpe, chair, mouvement. D’ailleurs, on ne demande rien, mais on sent que chez elle c’est différent, qu’elle obéit simplement à d’autres rythmes, parlant ou se taisant sous l’impulsion de forces qu’on ne peut deviner ou d’une logique qui échappe, sans timidité, sans hésitation, mais aussi sans solution de continuité. Nous sommes des forces affirmatives et indisciplinées. Ce qu’elle dit me semble toujours combler mes vœux ; c’est la réflexion qui me rappelle que j’attendais autre chose. Toujours à la même place, près de la fenêtre. Une ligne d’ombre sépare le mur du sol, donnant l’impression que la maison lévite légèrement, détachée du monde de quelques millimètres. Chaque jour a son addition qu’il faut payer.

Église de Nantes

I LIVED MY LIFE TO STAND IN THE SHADOW OF YOUR HEART
Publié le 10 octobre 2009
- Dans la rubrique JOURNAL
Jour Hasard Sens Monde Nantes






© LIMINAIRE 2011 - Créé par Pierre Ménard avec SPIP - Administration - Sur Publie.net - contact / @ / liminaire.fr - RSS RSS Netvibes Liminaire Suivez Pierre Ménard sur Facebook Suivez Pierre Ménard sur Twitter