| Accueil
LIMINAIRE
Samedi 24 janvier 2009


Il y a un début, il y a une fin, tout le reste circule par de menus échos pleins d’habitude. Soudain, tout se passe comme si vous vous entendiez avec une force de lumière. Penser sème des indices. Faudra bien quelque chose après jusqu’à. Dans le frémissement d’une inconnue. J’ai principalement peur des gens qui n’ont pas peur. Tu ne te souviens pas, imagine. On est l’épaisseur et c’est encore un mot. Un morceau de fenêtre aujourd’hui suffit. On n’a pas besoin de l’éternité pour rêver de l’infini. L’éternité des fragments s’en préoccupent. Il y a tellement plus de réponses que de questions. À quoi bon, dit c’est dit. Pourquoi déranger les poussières ?

Mur à Crissey en Bourgogne, jan 2009

GET-WELL-CARDS
Publié le 24 janvier 2009
- Dans la rubrique JOURNAL
Temps Mémoire Fenêtre Quotidien Rêve Fragment






© LIMINAIRE 2011 - Créé par Pierre Ménard avec SPIP - Administration - Sur Publie.net - contact / @ / liminaire.fr - RSS RSS Netvibes Liminaire Suivez Pierre Ménard sur Facebook Suivez Pierre Ménard sur Twitter