| Accueil
LIMINAIRE
Mardi 17 novembre 2009


Toujours loin, je repars. Rien ? C’est toujours cet instant qui s’arrache à lui-même, et toi avec. Je me cache maintenant sous les sangles, les doigts me couvrent, les jours qui passent, je rate toujours la même marche. On entend une musique sous le silence. Le décor est toujours à peu près le même, mais c’est la dernière scène, une des dernières puisqu’elle se répète, je les fais se répéter. À temps plein, chaque phrase, l’une après l’autre, en marchant le matin, je laisse venir son tournoiement tandis qu’elle se diffuse dans le corps. Je continue, qui va se répéter jusqu’à épuisement dans les lieux de nuit, je n’aurais pas dit un mot à tout même au pire.

Bois du château de Nilvange en Moselle

DESERT STORM
Publié le 17 novembre 2009
- Dans la rubrique JOURNAL
Temps Silence Nuit Parole Musique Corps






© LIMINAIRE 2011 - Créé par Pierre Ménard avec SPIP - Administration - Sur Publie.net - contact / @ / liminaire.fr - RSS RSS Netvibes Liminaire Suivez Pierre Ménard sur Facebook Suivez Pierre Ménard sur Twitter