| Accueil
LIMINAIRE
Lundi 7 décembre 2009


Il y a certes des exceptions, mais elles sont rares. L’infini de cet instant. Ici et là-bas se confondent, je suis dans l’oubli de la mémoire, dans ses brumes mouvantes. Alors que faire ? Mais rien n’y fait, c’est une course immobile où je ne rattrape que du passé. Sans doute rien du tout, sinon écouter son sentiment et ne pas marcher au pas. Nous allons nous octroyer un espace de réflexion sans pour autant vous oublier. Si les frontières désarment un instant, on peut s’intercaler. Immobile, le jour qui tourne sur son axe, au bord d’être dit et qu’une fois encore je manque. Arrêter un instant cette chute à la renverse, avec le tournoiement des choses, l’arrêt sur image de ce qui n’a jamais d’image. Alors, ça nous piège. Et, finalement, ça en dit long sur l’espèce.

Vue depuis la terrasse de la Bellevilloise

BUILDING EXCESS
Publié le 7 décembre 2009
- Dans la rubrique JOURNAL
Temps Mémoire Frontière Dérive Images






© LIMINAIRE 2011 - Créé par Pierre Ménard avec SPIP - Administration - Sur Publie.net - contact / @ / liminaire.fr - RSS RSS Netvibes Liminaire Suivez Pierre Ménard sur Facebook Suivez Pierre Ménard sur Twitter