| Accueil
LIMINAIRE
Samedi 31 octobre 2009


On ne peut pas partir, on traîne tant de choses qu’on croit voir derrière soi. Il faut aller chercher ce dont on a besoin pour faire, chercher auprès de ceux qui savent. Associations de fragments où par le biais de menus multiples il est possible d’emprunter des parcours différents. Entre marge et présence. Il existe des résonances communes, des correspondances entre ceux qui vivent dans le même univers. Regarder d’un navire la côte filer c’est comme de réfléchir à une énigme. L’énigme prend la forme du rébus. Vague aveugle qui va effacer un peu du trait de l’horizon. La terre s’incline un peu vers l’autre côté-là où passent les rares cortèges funèbres. Les murs se resserrent, ma tête devient énorme. Il faudrait arracher des nuages, s’en aller.

Nilvange, Moselle

ASLEEP FROM DAY
Publié le 31 octobre 2009
- Dans la rubrique JOURNAL
Regard Écho Dérive Voyage Monde






© LIMINAIRE 2011 - Créé par Pierre Ménard avec SPIP - Administration - Sur Publie.net - contact / @ / liminaire.fr - RSS RSS Netvibes Liminaire Suivez Pierre Ménard sur Facebook Suivez Pierre Ménard sur Twitter