| Accueil
LIMINAIRE
Dimanche 1er mars 2009


Je rêve d’un autre monde. L’horizon vague d’un ennui prochain, auquel rien ne le presse de revenir. Voilà un ton ! voilà ce qu’on appelle filer un son ! Son dispositif, son dessin, ne travaillent pas seulement à présenter les pièces, mais en constituent le reflet, et propagent l’écho de leur part de mystère, d’incertitude et de suspension. S’adapter n’est pas accepter de changer mais toujours se penser dans la permanence. Flotter dans des zones de battement : entre le destin et le hasard, entre le bruit et le silence, entre la vie et la mort. La rupture est l’accident que l’on s’empresse simplement d’effacer et avec lui l’état d’avant. Jamais je ne m’étais trouvé dans une situation semblable. S’adapter c’est tâcher d’oublier au plus tôt c’est tout. Ce grésillement de la radio quand personne ne parle dans le poste et qui ressemble au souffle du vent est un bruit blanc. La vie est un genre littéraire.

Vitrine de la rue Eugène Varlin, Paris, 10<sup class="typo_exposants">e</sup>, fév 2009

ANOTHER SUNNY AFTERNOON
Publié le 1er mars 2009
- Dans la rubrique JOURNAL
Sons Silence Frontière Rêve Monde Radio






© LIMINAIRE 2011 - Créé par Pierre Ménard avec SPIP - Administration - Sur Publie.net - contact / @ / liminaire.fr - RSS RSS Netvibes Liminaire Suivez Pierre Ménard sur Facebook Suivez Pierre Ménard sur Twitter