| Accueil
LIMINAIRE
Dimanche 28 juin 2009


Il défie le vide. Il n’a nulle part à aller. Ils ne savent rien sur toi et pourtant tu n’auras pas le temps de tout dire. Ensuite le temps s’est arrêté, j’ai décollé vers le futur avec comme bribe du passé, ces mots recrachés, ces instants et ce portrait. C’était devenu aussi définitif. Il lui fallait organiser point par point chaque option, c’était comme creuser des tunnels à la manière des fugitifs. Ce plan doit fonctionner coûte que coûte. Il est construit par tranches d’approches et d’éloignements de lieux. La même chose à l’envers et puis plus rien. Superpositions. J’attends l’impact avec cet inconnu qui tente de dissimuler sa curiosité, passager des routes toutes tracées. Rien ne m’arrête dans ma marche alors que toi tu sais qui tu es. Le chemin est tracé, unique. Pour l’heure il y a à faire.

Barceloneta, Barcelona, juin 2009

ALL MINE
Publié le 28 juin 2009
- Dans la rubrique JOURNAL
Temps Palimpseste Parole Chemin Barcelona Traces






© LIMINAIRE 2011 - Créé par Pierre Ménard avec SPIP - Administration - Sur Publie.net - contact / @ / liminaire.fr - RSS RSS Netvibes Liminaire Suivez Pierre Ménard sur Facebook Suivez Pierre Ménard sur Twitter