| Accueil
LIMINAIRE
Jeudi 29 octobre 2009


C’est la forme qu’on aime seulement, et la forme vient seulement à l’existence quand la chose naît. La forme d’une ville comme un livre ouvert. Point de départ et d’arrivée, ans l’épaisseur que leur donne la présence active, visible et lisible du passé. Lenteurs qui sont un chemin. Tourner la page. Ce que nous avons là — et littéralement sur le pas de ma porte. Par concrétion ce trajet dans le temps et dans l’espace. Une ellipse bouclée dans laquelle une histoire soit racontée et que les bouts des fils soient disposés et tiennent comme si l’air recommençait une autre histoire, encore une. D’autres mots viennent ouvrir les lieux inconnus où j’entre jusqu’à la nuit.

Immeuble de Thionville en Moselle

A LITTLE DEATH AROUND THE EYES
Publié le 29 octobre 2009
- Dans la rubrique JOURNAL
Ville Nuit Dérive Chemin Livre Histoire






© LIMINAIRE 2011 - Créé par Pierre Ménard avec SPIP - Administration - Sur Publie.net - contact / @ / liminaire.fr - RSS RSS Netvibes Liminaire Suivez Pierre Ménard sur Facebook Suivez Pierre Ménard sur Twitter