| Accueil
LIMINAIRE
Vendredi 20 novembre 2009


À travers les voyages à travers les songes, les points et les blancs les prémonitions et les nostalgies. Disons, pour faire bref, que les découvertes apparaissent comme évolutives et que les recherches sont loin d’avoir épuisé toutes les possibilités de surprises. Dans l’ombre puis dans la clarté, refus et fureurs, douceurs et regards. L’important sera le visage (pour la photo), s’il a un sosie changer quelque peu le visage. Nos accrocs disent mieux le temps qui nous a faits ce que nous sommes. Dans sa continuité inachevée ou son inachèvement continu, son seul sens. Cela ne se voit pas au premier coup d’œil. Révéler, fixer le silence. En repassant par des paysages déjà parcourus. De la lumière manque, temps gris. Ce qui se passe : À quels carrefours de flux visibles se trouve-t-il ?

Parking près du port de Martigues

I’M NOT CALLING YOU A LIAR
Publié le 20 novembre 2009
- Dans la rubrique JOURNAL
Photographie Silence Voyage Rêve Visage






© LIMINAIRE 2011 - Créé par Pierre Ménard avec SPIP - Administration - Sur Publie.net - contact / @ / liminaire.fr - RSS RSS Netvibes Liminaire Suivez Pierre Ménard sur Facebook Suivez Pierre Ménard sur Twitter